• Joyeuses fêtes

    Chers amis, adversaires et autres curieux

    Les vacances de fin d'année approche, à grand pas, avant de prendre congé de vous jusqu’à l’année prochaine, je tenais à vous remercier chaleureusement, toutes et tous, de me suivre régulièrement au travers de mes publications, de m'apporter vos commentaires, suggestions, idées et autres critiques afin d'ouvrir le débat le plus large possible.

    2019 fut une année chargée, marquée par de multiples changements, notamment sur des nouvelles thématiques politiques mais pas seulement l'intégrité et les passes droit des élus a aussi été vivement mis en cause.

    Une année étonnante, difficile parfois, rafraichissante aussi pour toutes et tous.

    Malgré toutes les tempêtes traversées et autres turbulences que nous avons affronté, les élus MCG, moi-même n'avons jamais perdu de vue notre cap, ni oublié l’essentiel de ce que représente notre mandat public : à savoir que nous travaillons toutes et tous pour le bien-être et l'intérêt de notre population et ainsi vous offrir un cadre de vie meilleurs, des prestations de qualité et une écoute active.

    Œuvrer en politique est une mission noble et belle, mais difficile, et je suis particulièrement fier de savoir que je peux compter à tout moment sur l’engagement sans faille des militants et militantes de mon parti. Ensemble nous formons une équipe dynamique, courageuse et honnête pour relever les défis de demain.

    A l’approche des fêtes de fin d’année, l’heure est venue pour la plupart d’entre vous de prendre un temps de repos bien mérité, de souffler un peu et de partager des moments légers et lumineux entre amis ou en famille.

    Je vous souhaite à toutes et à tous de belles fêtes, beaucoup de joie et de plaisir, et une bonne et heureuse année 2020. Je me réjouis de vous retrouver en janvier pour poursuivre ensemble notre odyssée, une riche et belle histoire que j’ai la chance d’écrire conjointement avec vous.

    Lien permanent 1 commentaire
  • L'IZNOGOUD DES TOURS DU LIGNON DEMISSIONNE !

     

     

    "je veux être calife à la place du calife"

    Voilà notre ex-vizir des Tours du Lignon qui annonce avec fracas qu'il démissionne de l'hémicycle verniolan sans faire son auto-évaluation ni de remise en question personnelle, car pour lui, dans son for intérieur, il a fait tout juste, qu'il emporte cela avec lui dans les limbes de l’oubli.

    Comme son idole de Bagdad, mon dévoué Vizir Iznogoud, homme à tout faire n'a pas apprécié d'avoir été remis à sa juste place après avoir tenté d’évincer mon retour, prétendument avec le soutien du groupe MCG de Vernier, il s'est retrouvé bien seul et n’a visiblement pas accepté la volonté de la majorité. Mettant ainsi fin à sa perception de la réalité qui l’entoure.

    Les conséquences de ses actes sont catastrophiques sur plusieurs points, mais n'est-il pas un ancien PLR, avide de pouvoir et au besoin incommensurable de reconnaissance ?

    L'art de la manipulation, il en a fait son atout, son égocentrisme conjugué à son avidité de pouvoir sa faiblesse.

    L'exécution de ses complots dignes d’un machiavel de banlieue, exécutés avec une intelligence limitée, l'ont fait chuter de très, très haut, dur a été la chute.

    La réalité du terrain dépassant sa conviction d’être irremplaçable. Les PLR, anciens soient-ils, en sont coutumiers.

    Sans rancune, ni animosité aucune, je souhaite à mon bon Iznogoud une longue et bonne route pour la suite. Je suis convaincu qu'il va pouvoir assouvir son besoin de pouvoir sous une autre bannière non pas qu'il partagera leurs idées, mais parce qu’ils lui offriront un strapontin…

     

    NB : Le nom Iznogoud est la francisation de l'expression anglophone « He's no good » (littéralement : il n'est pas bon, mais dont la signification précise est : il ne vaut rien), expression qui prend tout son relief lorsque le calife qualifie son grand vizir de « mon bon Iznogoud ».

    Lien permanent 1 commentaire