08/04/2013

L’Apothéloze de l’opportunisme ou comment s’approprier les mérites d’autrui

Notre inénarrable conseiller administratif verniolan socialiste Thierry Apothéloz s’est fendu d’un billet sur son blog le 5 avril, pour vanter la baisse de la criminalité à Vernier…et s’en attribuer le mérite, fidèle à une stratégie éculée qui semble continuer à faire ses preuves.

Lorsque les Socialistes balbutiaient encore quelques éructations inaudibles en parlant de « sentiment d’insécurité », le MCG déjà, et le premier, faisait dès le 1er juin 2007 lors de son entrée au Municipal de Vernier, du rétablissement de la sécurité dans la commune sa priorité.

Depuis lors, les élus MCG n’ont cessé de demander l’augmentation des effectifs de la police municipale, se heurtant à l’opposition systématique des partis en place, Les Verts, PLR et Socialistes, dont le précité, qui voudrait aujourd’hui, candidature au Conseil d’Etat oblige, voudrait se présenter comme le chantre de la sécurité, qu’il n’est point, n’a jamais été, et ne sera jamais.

Grâce au MCG, à sa pugnacité et à sa persévérance, les effectifs de la police municipale sont passés de 11 à 19, ce qui est encore insuffisant, notre objectif étant d’atteindre 24 agent-e-s, répartis en 6 groupes de 4, permettant d’assurer une présence policière 7 jours sur 7, de 6 heures à 2 heures du matin (horaire à revoir pour le vendredi et le samedi soir).

Une sécurité efficace doit impérativement passer par des femmes et des hommes bénéficiant non seulement d’une formation spécifique de police, mais disposant également d’une légitimité et de prérogatives liées à cette fonction.

Certains doux rêveurs, dont les objectifs ne sont toutefois pas aussi purs qu’il n’y paraît de prime abord, veulent faire croire à la population de Vernier, mais de Genève également, que des correspondant-e-s de nuit sans formation ni compétence sécuritaire pourraient se substituer à des agents en uniforme. Et tout cela pour un coût d’un demi million de francs annuel, qui permettrait précisément d’engager les 5 agent-e-s municipaux réclamés par le MCG !

La sécurité est un thème sérieux et n’a pas à être traitée par une rhétorique racoleuse. Thierry Apothéloz, travailleur social lui-même, préfère en réalité les correspondants de nuit car il sait pouvoir compter sur ces personnes pour soutenir sa campagne électorale personnelle auprès des jeunes, comme certains travailleurs  hors murs l’ont fait lors des dernières élections municipales (n’est-il pas vice-président de cette association  ?).

Le MCG sait que la sécurité est un thème cher au cœur de tous les citoyens et habitants du canton, et ne permettra pas que certains se l’approprient sans une volonté sincère d’y contribuer.

Faut-il rappeler (oui il le faut) qu’avec ma collègue Christina Meissner nous sommes à l’origine du projet POL-POP, dont nous pouvons être fiers, et qui a été repris et rebaptisé par le Conseil d’Etat GE-VEILLE ?

Nous attendons avec impatience que Thierry Apothéloz fasse pour un fois quelque chose par lui-même plutôt que de reprendre à son compte le travail d’autrui.

Ecoute, Dialogue, Respect, Solidarité et Action !

ce sont ces valeurs qui nous rassemblent.

Je les porte à la Mairie de Vernier

 

VERNIER.jpg

 

Thierry CERUTTI

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

27/03/2013

Le MCG proche des citoyens contribuables !

 

1591797413

COMMUNIQUE

DU MOUVEMENT CITOYENS GENEVOIS

 

Retour des déclarations d’impôts

Le MCG réussit à limiter les tracasseries des contribuables

Le MCG a été entendu. La motion 2040, que nous avions déposée au Grand Conseil, demandait la suppression de l’émolument de 10 francs, somme que les contribuables devaient verser pour prolonger le délai de retour pour la déclaration d’impôts de fin mars à fin juin.

Le Conseil d’Etat nous apprend aujourd’hui que cet émolument sera annulé. 68'000 citoyens vont ainsi bénéficier de la suppression de ces 10 francs.

Quant au Grand Conseil qui examine la motion 2040 du MCG, il y a de fortes probabilité qu’il suive notre première invite qui demande de « fixer au 30 juin le délai de retour de la déclaration en matière d’impôts périodiques ».

 

Ainsi, le MCG permet de limiter les tracasseries faites aux 68’000 citoyens, comme déjà dit.

 

Roger GOLAY

Président du MCG

 

François BAERTSCHI

Secrétaire général du MCG

 

 

18:17 | Lien permanent | Commentaires (1) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

13/03/2013

Education sexuelle très particulière !

Interpellation présentée par le député:
Thierry CERUTTI

Date de dépôt: 11 mars 2013
Messagerie

 
Un bordel dans une des résidences de l’université de Genève

L’Hebdo du jeudi 7 mars 2013 nous apprend que la résidence universitaire des Epinettes (Avenue de l’industrie 5, Acacias) abrite un salon de massage alors que cet immeuble est censé être réservé «exclusivement» aux étudiants. Le magazine révèle également que l’appartement en question, situé dans un immeuble géré par la Fondation universitaire pour le logement des étudiants (FULE) sur un terrain appartenant au canton de Genève, est occupé depuis 2008 par différentes maisons closes. La dernière porte le nom d’Enjoy club. Le magazine a également donné la parole à des étudiants qui se sont plaints du dérangement causé par le voisinage des prostituées et de leurs clients. L’université a promis d’intervenir auprès de la fondation qui gère le bâtiment pour corriger cette situation pour le moins dérangeante.

Mes questions au Conseil d'Etat sont les suivantes :

- Est-ce que la fondation (FULE) est au courant qu’un lupanar se trouve au sein de son immeuble ?

- Depuis quand ce lupanar occupe-t-il cet appartement dans cette résidence universitaire ?

- Est-ce que la FULE a fait un prix aux responsables de cette maison close ?

- Qui sont les responsables de ce bordel ?

- Les responsables de ce bordel ont-ils trompé la fondation en installant ce lupanar en douce ?

- Quelle est la nature de ce bail ?

- Est-ce que le Conseil d’Etat a entamé une procédure de résiliation du bail ?

- Est-ce que le Conseil d’Etat va mieux contrôler l’occupation de ces résidences universitaires à l’avenir ?

- D’autres résidences universitaires sont-elles également occupées par des maisons closes ?

- Est-ce la nouvelle politique du PS Charles BEER d’enseigner la sexualité de proximité ?$

 


 

Ecoute, Dialogue, Respect, Solidarité et Action !

 

 ce sont ces valeurs qui nous rassemblent.

 

 Je les porte à la Mairie de Vernier

 

 

 

VERNIER.jpg

 

Thierry CERUTTI

 

 Député Au Grand Conseil de Genève

 

Ancien Maire de la ville de Vernier

 


18:46 | Lien permanent | Commentaires (1) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

07/03/2013

Budget « bricolé » par le Conseil d’Etat

 

1591797413

COMMUNIQUE

DU MOUVEMENT CITOYENS GENEVOIS

 

 

Etat de Genève

Budget « bricolé » par le Conseil d’Etat

Le MCG souhaite un budget équilibré avec une vraie vision politique. Le Gouvernement ne s’est pas montré à la hauteur.

En début de soirée ce mercredi 8 mars, lors de la séance de commission des finances, une majorité de députés a accepté de voter favorablement un budget 2013 déficitaire à hauteur de 98 millions.

Le Mouvement Citoyens Genevois a constaté que tout le travail de commission pour équilibrer le budget a été balayé par un amendement général du Gouvernement, effaçant ainsi les propositions qui ont déjà été votées par les députés lors de nombreuses séances de commission.

Economies jetées à la poubelle

Le Mouvement Citoyens Genevois aurait souhaité travailler beaucoup plus rapidement entre le début du mois de décembre et fin février, en augmentant les heures de séances de ladite commission. Pour satisfaire le Conseil d’Etat, le travail a été interrompu hier soir par cet amendement général accepté par une majorité.

Ainsi, des quantités de propositions, d’économie et de choix politiques sont jetés à la poubelle.

Pas de mesures structurelles d’assainissement

Nous aurions souhaité continuer à trouver des mesures d’économie afin d’arriver à un budget équilibré. Le Conseil d’Etat n’a pas pris les mesures structurelles qui s’imposent afin d’avoir un assainissement des finances sur le long terme.

Dans ce budget aucun choix politique n’a vraiment été fait.

Nous voulions arriver à un équilibre à un moment où l’avenir ne s’annonce pas rose. En conséquence. Il n’est pas exclu que nous redéposerons, en séance publique du Grand Conseil, les propositions faites par la droite et le MCG, pour obtenir un budget proche des réalités, que les citoyennes et citoyens attendent.

 

18:03 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

05/03/2013

Message clair des votations du 3 mars !

 

 

MCG-.jpg


Les citoyens veulent reprendre le contrôle des tarifs TPG

Giflée par le peuple, Michèle Kunzler ne devrait pas se représenter.

Les initiateurs, dont M. Christian Grobet, et le MCG, seuls contre tous, ont véritablement entendu les vraies préoccupations des citoyens genevois. En effet, les autres partis représentés au Grand Conseil ont sous-estimé le mécontentement général au niveau des prestations déplorables des Transports Publics Genevois, sous la houlette de la conseillère d’Etat Michèle Kunzler.

Comment envisager objectivement de nouvelles hausses de tarifs avec des transports publics crasseux, peu efficaces, avec des dessertes mal coordonnées et ralentis par d’innombrables bouchons provoqués par une multitude de travaux à travers le canton, sans compter un manque de complémentarité entre les divers modes de transports.

Le peuple, en suivant le MCG et en acceptant à 56% l’initiative «Stop aux hausses des tarifs des Transports Publics Genevois», a exprimé un signal clair. Le Conseil d’Etat devra tenir compte de la cherté des tarifs par rapport à la qualité de la prestation.

Oui massif pour le sauvetage des caisses de pension

Avec une grande satisfaction, le MCG a pris connaissance du résultat très favorable au dispositif de sauvetage des caisses de retraite CIA et CEH, à plus de 75%.

Ce oui massif démontre le taux de responsabilité des citoyens et de l’ensemble des partis politiques représentés au Grand Conseil. Par cette décision, notre canton évite un chaos économique prévisible aussi bien pour le secteur public que le secteur privé.

Tous ensemble nous devons maintenir des conditions sociales convenables à tous les salariés quel que soit leur secteur d’activités.

Le MCG va s’engager à faire en sorte que ce sauvetage ne provoque aucune hausse budgétaire.

Bureau directeur du MCG

 

Ecoute, Dialogue, Respect, Solidarité et Action !

 

 ce sont ces valeurs qui nous rassemblent.

 

 Je les porte à la Mairie de Vernier

 

 

 

VERNIER.jpg

 

 

 

Thierry CERUTTI

 

  Député Au Grand Conseil de Genève

 

 Ancien Maire de la ville de Vernier

17:21 | Lien permanent | Commentaires (1) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

23/02/2013

Le PS-VERTS-PDC-PLR contre la transparence !

Le MCG a déposé un projet de loi



demandant de revoir le mode électif pour les exécutifs en prenant comme exemple le model zurichois et surtout en s'appuyant sur 3 pilliers :

- la transparence de l'appartenance politique des candidats

- le respect des électeurs

- l'application de la vrai volonté démocratique

 

Malheureusement pour la population genevoise, la majorité des députés dit "gouvernementaux" ont refusé ce projet de loi en utilisant des arguments aussi faux que irrespectueux pour les électrices et électeurs genevois.


http://www.ge.ch/grandconseil/data/texte/PL10963A.pdf


L'ultime et la seule vrai raison de se refus, est que autant pour les Verts que pour le PDC, ces derniers verraient leurs magistrats fondrent comme neige au soleil. 

En effet, sans l'appui de leurs cousins politiques PS et PLR ils auraient beaucoup de peine à avoir des élus dans les exécutifs des communes urbaines.

Pour le PLR et le PS, la raison est autre, il est plus simple pour eux d'avoir des alliés dociles et féodés pour gouverner et éviter ainsi de se remettre en question, tout en continuant leurs vils politiques de coquins en prenant les citoyens pour des imbéciles.

Le MCG est pour une politique transparente, proche des revendications de la population, loins des salons mondains que se partage ardemment la gauche et la droite genevoise !


 

Ecoute, Dialogue, Respect, Solidarité et Action !

ce sont ces valeurs qui nous rassemblent.

Je les porte à la Mairie de Vernier

 

VERNIER.jpg

Thierry CERUTTI

 Député Au Grand Conseil de Genève

Ancien Maire de la ville de Vernier

 

 

18:33 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

21/02/2013

Apprentis sans papiers engagés par la Ville, nos jeunes apprécieront !

 


COMMUNIQUE

DU MOUVEMENT CITOYENS GENEVOIS

 

Apprentis sans papiers engagés par la Ville


Le MCG envisage de lancer un référendum !


C’est un véritable scandale ! Alors que les enfants des Suisses et des étrangers légaux ne trouvent pas de places d’apprentissage, la Ville de Genève va engager des apprentis sans papiers. Cette proposition aberrante du PDC, appuyée par la gauche, a trouvé une majorité au Conseil municipal de la Ville de Genève.

 

C’est une mauvaise solution, qui ne va créer que des problèmes. Comment justifier qu’une collectivité publique se met hors la loi au nom de principes prétendument humanitaires, alors qu’on laisse au bord de la route des jeunes, qui sont légalement établis à Genève.

Cela va créer un appel d’air pour tous les nouveaux clandestins qui vont créer une pression sur les étrangers établis légalement à Genève et bien sûr les Suisses.

 

Sur les 80 places disponibles pour l’apprentissage dans les services de la Ville de Genève, 30 à 40 places vont être réservés pour les clandestins. Cherchez l’erreur !

 

Le MCG est favorable à une solution au niveau fédéral pour le problème des fils et filles de clandestins nés en Suisse ou ayant fait leur scolarité obligatoire, mais ce n’est pas à la Ville de Genève de mettre la charrue devant les bœufs.

 

Le MCG Ville de Genève envisage de lancer un référendum au cas où le Conseil administratif donnerait suite à la motion du PDC. Nous devons défendre les fils et filles des Suisses et des résidents qui ont fait la prospérité de notre Ville, comme les communautés espagnoles, portugaises, italiennes et autres, qui aujourd’hui ne trouvent pas de place de travail.

 

 

 

21:54 | Lien permanent | Commentaires (1) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

20/02/2013

72 millions pour Daniel Vasella, une prime indécente !

 

MCG-.jpg

COMMUNIQUE

DU MOUVEMENT CITOYENS GENEVOIS

 

72 millions pour Daniel Vasella

Une prime indécente

Daniel Vasella reçoit 72 millions pour son départ à la retraite. Alors que le chômage frappe de plus en plus de familles en Suisse, cette annonce est tout simplement scandaleuse.

La Suisse connaît le prix des médicaments le plus élevé d’Europe, grevant le budget des ménages par des primes insupportables. Pourtant les entreprises pharmaceutiques osent prétendre qu’il s’agit de rentabiliser les frais de recherche investis dans ce domaine. Sans doute le salaire et les primes de Daniel Vasella sont-ils inclus dans ces frais de recherche !

Aujourd’hui, même l’opportuniste Economiesuisse réagit. Initiative Minder oblige.

Pourtant, ces mêmes milieux économiques sont restés bien silencieux ces dernières années, lorsqu’il aurait fallu mettre de l’éthique et de la décence dans ce domaine.

Ainsi, le 12 mars 2012, Daniel Vasella était invité au Bellevue Palace à Berne, afin de vanter ses mérites, et accessoirement ceux de Novartis, devant un parterre de parlementaires conquis et béats.

Un seul homme, au milieu des éloges unanimes, a eu le courage de se lever et, rappelant à l’orateur ses propos sur la prétendue mission humanitaire de l’entreprise pharmaceutique, lui a demandé, jetant un froid dans l’assistance, si c’était le message qu’il voulait donner à ces centaines de milliers de malades indiens, auxquels Novartis voulait interdire l’accès à des médicaments génériques abordables pour lutter contre le cancer (le Glivec par exemple, médicament anticancéreux coûte entre 25'000 et 50'000 dollars par année pour un malade). Cet homme n’est autre que notre Conseiller national Mauro Poggia.

Daniel Vasella nous promet qu’il en fera profiter des œuvres charitables. Tiens donc, la bonne conscience s’achète aussi. Qu’il s’engage à en verser le 90% à des associations et fondations actives dans la recherche médicale et l’aide aux patients ! Avec 7,2 millions, il lui en restera toujours assez pour compléter sa modeste retraite et les jetons de présence que lui versent toutes les sociétés dont il est membre du conseil d’administration.

 

Malgré cette situation intolérable, et conscient qu’il s’agit de lutter efficacement contre les rémunérations abusives des dirigeants de sociétés suisses cotées en bourse, le MCG reste d’avis que l’initiative Minder, tout en ayant l’immense mérite d’avoir porté le débat public sur cette question importante, a aussi le défaut majeur d’aller trop loin dans les restrictions, ce qui risque tout simplement, dans une économie mondialisée, d’inciter certaines sociétés à mettre leur siège ailleurs pour être justiciables d’un autre Etat. C’est pourquoi la loi fédérale qui a été préparée, et qui constitue le contre-projet indirect à l’initiative Minder, doit être préférée, malgré la tentation de réagir sévèrement face à de tels abus.

Bureau directeur du MCG

 

 

Ecoute, Dialogue, Respect, Solidarité et Action !

 ce sont ces valeurs qui nous rassemblent.

 Je les porte à la Mairie de Vernier

 

VERNIER.jpgThierry CERUTTI

   Député Au Grand Conseil de Genève

  Ancien Maire de la ville de Vernier

 

17:24 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

19/02/2013

Sauvons l’un de nos fleurons à croix blanche !

 

MCG-.jpg

 

COMMUNIQUE

DU MOUVEMENT CITOYENS GENEVOIS

 

Le MCG soutient la Patrouille Suisse

Le Mouvement Citoyens Genevois, comme une majorité des citoyens suisses, a été outré de la décision d’Ueli Maurer, Président de la Confédération, de vouloir supprimer à l’horizon 2016 la Patrouille Suisse. Depuis cinquante ans, cette patrouille aérienne fait la fierté de notre pays. Elle démontre le savoir-faire de nos pilotes et relève le sérieux ainsi que la précision qui contribue à la renommée de la Suisse.

Nous estimons qu’Ueli Maurer a fait une grossière erreur de prétendre vouloir supprimer cette prestigieuse patrouille. En supprimant les éléments les plus populaires de notre Armée, comme ce fut le cas de la mise en cause de la Patrouille des glaciers, est une grossière erreur, puisqu’on sépare cette institution importante du peuple. Une résolution a été déposée au Grand Conseil genevois, ouverte à la signature des députés de tous partis (lire ci-dessous).

 

Roger GOLAY

Président du MCG

 

 

Secrétariat du Grand Conseil

Proposition présentée par les députés :
Roger Golay ….

Date de dépôt : Lundi 18 février 2013

R Numéro d’objet

Proposition de résolution

Patrouille Suisse : sauvons le fleuron de notre Armée !

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève
considérant :

Que la Patrouille Suisse, créée en 1964 pour l’exposition nationale, représente le fleuron des Forces aériennes de notre pays ;

Que le la Patrouille Suisse symbolise le savoir-faire de nos pilotes ;

Que cette patrouille est l’une des vitrines de notre armée en Suisse et à l’étranger ;

Que la Patrouille Suisse contribue largement à attirer et enthousiasmer des dizaines de milliers de visiteurs à chaque meeting aérien ;

Que la décision de Monsieur Ueli Maurer, Président de la Confédération helvétique, de supprimer cette patrouille acrobatique a déclenché un tollé général à travers toute la Suisse ;

 

invite le Conseil fédéral et les Chambres fédérales

 

A maintenir et promouvoir la Patrouille Suisse au-delà de l’horizon 2016 en conservant ses couleurs.


EXPOSÉ DES MOTIFS

 

 

Mesdames et
Messieurs les députés,

Vous avez tous pris connaissance de la décision de Monsieur Ueli Maurer, Président de la Confédération helvétique, de vouloir supprimer la prestigieuse Patrouille Suisse à l’horizon de 2016, lorsque les avions F-5 E Tiger seront retirés des Forces aériennes suisses. Cette décision, comme une onde de choc, a provoqué un véritable tollé à travers tout le pays. En effet, cette patrouille créée en 1964 pour l’exposition nationale est devenue depuis, l’une des vitrines de notre armée. Elle symbolise le savoir-faire de nos vaillants pilotes militaires aussi bien en Suisse qu’à l’étranger. Cette patrouille contribue largement au succès de nombreux meetings aériens en Europe. Elle attire et enthousiasme des dizaines de milliers de visiteurs à toutes ses représentations. A chaque passage aérien, elle déclenche pour une grande majorité de nos concitoyens des sentiments de fierté.

Arrêtons de briser tous nos idéaux, symboles et autres éléments qui ont porté haut les couleurs de notre pays. Nous devons par cette résolution inviter le Conseil fédéral et les Chambres fédérales à maintenir et promouvoir notre prodigieuse Patrouille Suisse.

Pour les motifs susmentionnés, je vous invite, Mesdames et Messieurs les députés, à soutenir cette résolution pour sauver l’un de nos symboles à croix blanche.

 

 

 

17:40 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

30/01/2013

Le MCG dénonce l’arnaque de l’assurance-maladie depuis 2005

Partis gouvernementaux : les rois des hypocrites !

Le MCG dénonce l’arnaque de l’assurance-maladie depuis 2005

Les partisans du PLR et du PDC, tels des vierges effarouchées, crient au loup, en tenant un double langage. De qui se moquent-ils ? Des électeurs. Ils siègent dans la commission de la santé à Berne qui a tout bloqué depuis des années. Et ils siègent également dans les conseils d’administration rémunérateurs des caisses-maladie, ce que le MCG dénonce depuis des années. Ce qui nous a valu de passer au tribunal en 2011, alors que c’est la situation actuelle qui est condamnable de même que l’hypocrisie des partis gouvernementaux. Les députés Stauffer, Golay, Poggia sont toujours poursuivis par SantéSuisse pour avoir dit la vérité.

 

La première motion déposée au Grand Conseil par le MCG, en 2005, traitait justement du scandale et elle avait fait grincer beaucoup de dents au Parlement genevois. Son titre : « Assurance-maladie : les Genevois arnaqués. Exigeons la transparence totale ! » Nous tirions la sonnette d’alarme.

 

Les autres partis du Grand Conseil refusant cette motion  en l’état qui disait trop bien la vérité avaient demandé le dépôt d’une nouvelle motion avec un texte adouci et beaucoup plus gentil.

 

Le texte de notre motion reste d’actualité et nous le présentons ci-dessous :

 

Assurance-maladie : les Genevois arnaqués. Exigeons la transparence totale !

Première Motion du MCG – No 1656

 

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève

considérant:

– que les assurés genevois souffrent des primes les plus élevées de Suisse;

– que la transparence n'existe pas dans les comptes de l'assurance-maladie;

– que les assurés genevois paient pour les assurés d'autres cantons;

– que les primes augmentent à Genève beaucoup plus que la seule hausse

des coûts de santé,

invite le Conseil d'Etat

– à réclamer une transparence totale de la comptabilité des caisses-maladie

auprès du Conseil fédéral et des caisses maladie ;

– à intervenir fermement auprès du Conseil fédéral pour que les assurés

genevois ne financent pas indirectement d'autres cantons;

– à contester auprès du Conseil fédéral et des assurances-maladie toutes les

hausses de cotisation;

– à réclamer des baisses de cotisations, quand leur niveau est injustifié,

auprès des autorités fédérales.

 

 

Une fois de plus, le MCG disait la vérité avant tout le monde. Une fois de plus, nous avions le courage de défendre les intérêts de Genevois.

 

Nous trouvons vraiment pathétique le réveil de certains, qui en 2005 ne se privaient pas de nous critiquer et de dénoncer une motion – trop violente – alors qu’elle ne dit que la vérité.

 

A l’époque déjà, le MCG dénonçait une situation scandaleuse, face aux hypocrites qui sont financés par les caisses-maladie et tiennent un double discours indécent.

 

Eric STAUFFER

Président d’honneur du MCG

 

Roger GOLAY

Président du MCG

 

 

ANNEXES


Le MCG déjà en 2005 tirait la sonnette d'alarme:
http://www.ge.ch/grandconseil/data/texte/M01656.pdf

Extrait du mémorial du Grand Conseil sur la Motion du MCG:
56e législature - 1re année - Session 07 (avril 2006) - Séance 33 du 07.04.2006 à 17h00


M 1656

Proposition de motion de Mme et MM. Eric Stauffer, Roger Golay, Thierry Cerutti, Sandra Borgeaud : Assurance-maladie : les Genevois arnaqués. Exigeons la transparence totale !

Proposition de motion 1656

Débat

La présidente. Monsieur Follonier, vous avez la parole. (Remarque.) Oui, mais visiblement les auteurs de la motion ne souhaitent pas s'exprimer... (Remarque.) Monsieur Follonier, si vous êtes d'accord, je vais passer la parole à M. Stauffer. Excusez-moi, mais son nom n'apparaissait pas en premier sur mon écran.

M. Eric Stauffer (MCG). Ne vous faites pas de souci, Madame la présidente ! Je vous remercie.
Nous aimerions tout d'abord saluer l'effort et le travail effectués par notre conseiller d'Etat Pierre-François Unger dans le domaine des primes de l'assurance-maladie, mais il faut aller plus loin.
Il faut aller plus loin, car il n'est pas acceptable que les résidents genevois payent pour le déficit d'autres cantons. Vous le savez, les primes d'assurance-maladie de Genève sont quasiment les plus élevées de Suisse: elles ont augmenté de huit à quatorze fois plus que les salaires. Et il n'est pas simplement concevable pour nos concitoyens de payer, pour une famille entière, des primes avoisinant les 1500 francs par mois ! Nous voudrions donc, par cette motion, encourager le Conseil d'Etat. Nous savons qu'il s'agit de dispositions fédérales, mais nous aimerions que notre gouvernement puisse faire entendre la voix des citoyens et citoyennes genevois afin que l'équité règne dans le domaine des primes d'assurance-maladie.
Ces primes d'assurance-maladie reposent sur des prévisions difficiles à établir quant à la hausse des coûts, donc grossières. En outre, les erreurs de prévisions faites par le passé sont également intégrées dans le calcul... Partant de là, puisque tous les citoyens de ce pays sont obligés de s'assurer contre la maladie, il n'est pas normal que ce soient des compagnies privées qui effectuent des réserves à coups de centaines de millions ! Sous prétexte qu'«on ne sait jamais» et qu'il faut avoir des réserves en termes d'assurance...
J'aimerais juste vous donner quelques chiffres: Genève aurait, sur les primes d'assurance-maladie, réalisé des réserves de plus de 27% dans les compagnie d'assurance privées. Donc, nous avons d'un côté l'obligation légale de devoir s'assurer auprès d'une caisse maladie et, de l'autre côté, les primes nous sont imposées. Devons-nous déceler ici un impôt caché qui n'aurait pas été soumis à la votation populaire ? Cela n'est pas normal, il faut que ces choses se rétablissent ! Il faut une équité de traitement entre le canton de Genève et les autres cantons suisses. Il n'est tout simplement pas normal que les primes d'assurance soient quasiment moins chères de 50% dans le canton du Valais que dans le canton de Genève !
Raison pour laquelle, Mesdames et Messieurs les députés, nous vous demandons de soutenir cette motion déposée par le Mouvement Citoyens Genevois. Merci

 

17:28 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |