16/09/2014

Une HONTE ! Voici le vrai visage du Parti Socialiste !!!

 

romain.jpg

L’assemblée générale du PS genevois du 14 septembre dernier a désigné à l’unanimité Romain Kull à la coprésidence de la Commission culturelle

 

LE PS GENEVOIS SE LANCE DANS LA CHRISTIANOPHOBIE

 

Merci au PS d’enfin faire son coming out public. Après le dérapage du président Levrat qui nous traite de nazillon, voilà que le coordinateur culturel, titre ronflant s’il en est, vient ajouter un peu de la pensée bolchévique arriérée aux propos présidentiels qui, du coup deviennent pestilentiels.

Ce qui est révélateur dans les positionnements à géométrie variable des dirigeants du PS, c’est qu’ils traduisent une réelle panique pré-électorale. Ils sont dans la même dynamique défaitiste que leurs congénères français.

Hier nous démasquions les pratiques des dirigeants verniolans du PS qui ne visent autre chose que la captation des commandes du pouvoir local dans un minimum de mains, imitant en cela des pratiques claires dont ils nous affublent sans vergogne.

Les verniolans doivent se réveiller. Les militants comme les élus du PS Vernier ne sont rien d’autre que des Garcimore, le prestidigitateur foireux des années 80. A cette différence près que lui il nous faisait rire. Ce n’est vraiment pas le cas du PS verniolan ni d'ailleurs du président de la commission de la culture du PARTI SOCIALISTE, qui
 ose se réjouir de l’incendie d’un lieu de prière. Il est vrai que les dirigeants du PS n’ont même plus la foi dans leur doctrine, comment pourraient-ils respecter la croyance des autres..

Cette déclaration en dit aussi assez long sur le niveau de respect des responsables du PS pour les options religieuses des citoyennes et citoyens de Genève. Nous sommes certes un Etat laïc, cela ne veut pas encore dire qu’à l’image du sieur Kull nous somme anticléricaux. Bien au contraire ce qui fait de Genève un lieu de dialogue, c’est précisément le profond respect des uns envers les autres. Il est plus que regrettable qu’un parti qui se vend au public comme ouvert au dialogue y soit en réalité hermétique.

Il conviendra de se souvenir de cette position irrespectueuse envers une communauté qui est dans la peine lors des élections de 2015 et ne pas reconduire des individus qui piétinent si allègrement la Foi d’un grand nombre de citoyens de Vernier.

 

Ecoute, Dialogue, Respect, Solidarité et Action !

 

 ce sont ces valeurs qui nous rassemblent.

 Je les porte à la Mairie de Vernier

 

 

 VERNIER.jpg

 Thierry CERUTTI

 Député Au Grand Conseil de Genève

 Maire de la ville de Vernier 2009-2010

 

 

17:45 | Lien permanent | Commentaires (5) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

Réponse du berger MCG à la bergère PDC

 

Cher Jean- Marc,

tes propos me font sourire, toi, président des samaritains genevois, te voilà nommé imperator de la démago-mensongère et infondée, mais il est vrai que tu es un élu PDC, un de ces bénitiers au cul pincé prétendant défendre la veuve et l'orphelin afin de mieux les tromper et les humilier.... derrière les troncs d'églises.

Ton esprit retord ne m'étonne pas, mais que toi, homme soi-disant ouvert d'esprit vient ici prétendre que le MCG est un parti d'extrémiste est une insulte à ta culture et à ton intelligence, mieux, oser écrire que le MCG est un parti fascisant, te fait tomber bien profondément dans la fange dont tu veux nous trainer, nous élus, membres et sympathisants du MCG.

Tu vois cher ami, tu aurais mieux fait de continuer à te taire en lieu et place d'écrire des âneries.

Genève, et la Suisse, ont une tradition d'accueil et de réception reconnues sur le plan international. Nous sommes, à Genève, tous des étrangers immigrés et les élus MCG en sont les portes paroles !!!!

Le nier est une hérésie, et au contraire de toi, cher ami, je ne souhaite ostraciser personne, car tout en chacun a le droit de s'exprimer, c'est en cela que c'est construit notre démocratie républicaine....

Je conclurai qu'un qualité d'homme politique élu par les résidents genevois, je suis fier de défendre la préférence cantonale !

Je t'invite par ailleurs à sortir de ta tour d'ivoire, et de te lever de ton confortable salon feutré afin de venir expliquer à la population genevoise en souffrance, que leur prospérité se construit sur la région en donnant nos emplois aux frontaliers.....

 

13:34 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

05/09/2014

LES MAUVAISES ECONOMIES DE LA GAUCHE DE VERNIER !

Le MCG dit ce qu'il fait et fait ce qu'il dit :

http://www.vernier.ch/dl.php/fr/542baed0674d7/010.13_DM_554_Texte.pdf

 

 

article de ce jour paru dans le 20mintues sous la plume de Jérome Faas :

http://www.20min.ch/ro/news/geneve/story/Ecoliers-prives-...

Souscription pour aider 140 écoliers !

Des écoliers sont privés de transport pour aller aux cours de natation à Vernier

Lors du Conseil municipal du mardi 2 septembre, les élus municipaux de gauche appuyés par le PLR de la ville de Vernier ont refusé aux écoliers de l'école de Châtelaine d'entrer en matière sur la résolution déposée par le MCG, de prendre en charge le coût des billets de bus, permettant aux élèves de se rendre à la piscine de l'école des Ranches à Vernier-Village pour suivre le cours de natation.

Cela provoque une discrimination entre les écoliers de la commune de Vernier, en fonction du lieu où l’écolier est inscrit. Dernièrement, dans un souci d’économie, le Département de l’instruction public a signifié à toutes les communes que les frais de déplacement inhérents aux transports des écoliers du primaire pour se rendre à un cours de natation ne seraient plus pris à charge. Pour la commune de Vernier, cela représente annuellement la somme de 6'500 francs sur un budget de 120 millions de francs pour permettre à tous les écoliers de la commune de pouvoir accéder aux différentes piscines communales.

Endetté et soucieux de trouver des économies partout, ces dernières années il n’est pas rare que l’Etat transfère des charges qu’il a auprès des communes. Administrer une commune, c’est se tenir au fait de l’actualité qui nous entoure et c’est anticiper les changements afin de trouver des solutions pour ses administrés

La section du MCG de Vernier a porté ce point en urgence lors de sa séance ordinaire du Conseil municipal du mardi 2 septembre.

Il est vrai, que le principe de transférer à la charge des communes des frais que l’Etat devrait assumer dans le cadre des activités scolaires dont elle a la responsabilité, n’est pas du goût de l’élu communal MCG Thierry Cerutti.

En revanche, tonne l’élu, le principe d’interdire à des jeunes écoliers le droit d’apprendre à nager est tout simplement scandaleux. Qui plus est, de par leur refus, les élus de gauche du Municipal de Vernier font une discrimination sur la commune de Vernier. En effet, les écoliers scolarisés sur Vernier auront toujours la possibilité d’aller suivre ces cours de natation contrairement à ceux de l’école de Châtelaine par exemple. L'ancien Maire Thierry CERUTTI souligne également l’aberration puisque la commune va investir des millions ces prochaines années pour construire un nouveau bassin dans le complexe scolaire du chemin de l’Etang et est en train d’investir des centaines de milliers de francs pour aménager les espaces du bord du Rhône au lieu-dit « Moulin-des-Frères ». Ces aménagements devant permettre à la population verniolane et genevoise  de se baigner dans le Rhône de manière sécurisée.

Malheureusement, comme toutes les propositions du MCG sont balayées de façon dogmatique par des élus opposés non pas aux idées mais aux couleurs d’un parti, Thierry Cerutti, annonce qu’il lance une souscription publique et en appelle aux donateurs pour trouver les 6'500 francs pour que les enfants de toute la commune de Vernier puissent participer à ces cours de natation et ce sans discrimination.

Il promet également que ce sujet trouvera une solution politique rapidement, notamment lorsque le bon sens sera revenu auprès des élus qui ont voté contre l’idée du MCG sans réfléchir qu’ils allaient péjorer certains écoliers de Vernier.

 

 

Les élus MCG agit ! On dit ce qu'on fait et on fait ce qu'on dit !

 


 


Ecoute, Dialogue, Respect, Solidarité et Action !

 

 ce sont ces valeurs qui nous rassemblent.

 

 Je les porte à la Mairie de Vernier

 

 

 

 VERNIER.jpg

 

 Thierry CERUTTI

 

 Député Au Grand Conseil de Genève

 

 Maire de la ville de Vernier 2009-2010

 

 

 

 

09:29 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

01/09/2014

Le conseil administratif de Vernier se ridiculise, une fois de plus !

"cessons de nous ridiculiser aux yeux des autres"


 

Suite à l'article paru dans la TDG du 29.08.2014, ou nous avons pu lire que l'un des conseillers administratifs de la ville de Vernier, se larmoyait du fait que la république et canton de Genève et plus précisément le DIP dirigé par une socialiste, ne paie plus les billets de bus TPG des élèves de l’École primaire de Châtelaine pour aller aux cours de natation à l’École des Ranches, à Vernier-Village. Ceci afin d’économiser 6500 francs par an.

Indépendamment des raisons fixés par la Direction générale de l’enseignement obligatoire (DGEO) laquelle a désormais comme principe, valable dans tout le canton, que les déplacements n’excédant pas 1,5 kilomètre pouvaient être faits à pied par les écoliers et que nos chérubins de Châtelaine devront par conséquent, suivre le cours de natation à la piscine du Lignon en lieu et place de celle des Ranches.

Précisons que le dit trajet Châtelaine - Lignon à pieds prends 10 minutes pour un adulte et 15 avec un groupe d'enfants. Cette mesure a tout de même un point positif, nous donnerons à nos jeunes le goût de la marche qu'ils ont un peu oublié et cela participe pleinement à la mobilité douce.

Depuis l'école de Châtelaine il y a un hors carrefour à passer qui est sécurisé et ensuite tout est dans des petits chemins. Pour le groupe MCG, ce n'est effectivement pas au canton de Genève de tout payer et la ville de Vernier à les finances pour suppléer le canton. N'oublions pas que dans le nouveau quartier de l'étang, la ville de Vernier à prévu un bassin de natation couvert pour les écoles.

Pensons aussi aux enfant d'ailleurs qui font souvent  plusieurs kilomètres par jour pour aller à l'école et non pas à la piscine. Pensons aussi que nos enfants sont proche d'une génération d'obèse car ils ne font plus assez d'effort. Oui l'abandon de l'état est un souci, mais le MCG va profiter de cette situation ubuesque pour dynamiser notre jeunesse.

Le plus humiliant et surtout le plus ridicule dans cette triste "Genferei" résulte de la réaction du conseiller administratif Vert, lequel ne veut pas participer au financement du dit transport, alors qu'il n'hésitait pas à donner CHF 400.-- au 150 premiers acquéreur de vélo électrique, budgétant ainsi le montant de CHF 60'000.-- afin de promouvoir sa politique démagogique de l'immobilité ou de dépenser des dizaines de milliers de francs afin de fermer des rues, des chemins et des routes dans un but de tracasserie à l'encontre des automobilistes.

Le groupe MCG agit en lieu et place de discourir et pleurnicher auprès de la presse afin de dénoncer le "trop injuste" d'une décision cantonale, prise par une socialiste.

La ville de Vernier a les moyens financiers d'assumer le coût relatif au transport de nos enfants, raison pour laquelle nous demandons au conseil municipale de voter une ligne budgétaire d'un montant de CHF 6500. -- afin de couvrir les frais inhérent à ce service de transport estudiantin.

De fait,  les élus MCG ont déposé une résolution municipale ce jour et demandé l'urgence pour la plénière de demain mardi déclarant :

 

1                Prévoir dans le cadre du budget 2015 le montant nécessaire pour financer l'achat des billets de bus TPG pour les élèves de l’école primaire de Châtelaine afin qu'ils se rendent aux cours de natation à l’école des Ranches, à Vernier-Village ;

2                étendre cette offre aux élèves des autres quartiers de la ville de Vernier rencontrant le même problème ;

3                pérenniser cette offre dans les budgets futurs aussi longtemps que cela soit jugé indispensable.

et

une délibération municipale ce jour demandant :

1. demander au Conseil administratif de présenter un crédit budgétaire de CHF 6'500.- afin de financer l'achat des billets de bus TPG pour les élèves de l’Ecole primaire de Châtelaine afin qu'ils se rendent aux cours de natation à l’Ecole des Ranches, à Vernier-Village.

2. étendre cette offre aux élèves des autres quartiers de la ville de Vernier rencontrant le même problème.

3. compléter le règlement d'application.

4. pérenniser cette offre dans les budgets futurs aussi longtemps que cela soit jugé indispensable

Les élus MCG agit ! On dit ce qu'on fait et on fait ce qu'on dit !



coute, Dialogue, Respect, Solidarité et Action !

 ce sont ces valeurs qui nous rassemblent.

 Je les porte à la Mairie de Vernier

 

 VERNIER.jpg

 Thierry CERUTTI

 Député Au Grand Conseil de Genève

 Maire de la ville de Vernier 2009-2010

14:46 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

29/08/2014

Supprimons l'impôt sur les chiens !

 

Vous n’êtes pas sans savoir, qu’une personne désirant devenir propriétaire d’un chien doit suivre tout un cursus théorique et pratique, de surcroît onéreux, afin de recevoir l’autorisation de posséder « le plus fidèle ami de l’homme », et cela sans compter le coût de l’animal et les divers soins prodigués par un vétérinaire agréé, ainsi que les frais quotidiens pour assumer le bien-être de l’animal aimé.


De nos jours, il devient difficile pour une grande partie de la population, et plus particulièrement pour les personnes âgées et les personnes les plus précarisées, d’assumer toutes ces dépenses, alors que le fait de posséder un compagnon à quatre pattes est souvent pour elles le dernier rempart contre la solitude et le moyen de conserver à la fois une activité physique et des liens sociaux.

Il est dès lors permis de se demander pourquoi notre société devrait pénaliser financièrement une partie de la population, qui a fait le choix de vivre en compagnie d’un chien, qui constitue tout à la fois un apport affectif indéniable et une activité de loisirs, comme d’autres choisissent des activités sportives ou culturelles sans être soumis à un impôt ni à une taxe par ailleurs.

La présence d’un chien de compagnie génère-t-elle davantage de frais pour la collectivité que l’aménagement de lieux de détente, de sport ou de loisirs, au point que les propriétaires de chiens devraient être pénalisés pour leur choix ?

La réponse est clairement négative au vue de la réponse apportée par le conseil d'Etat à la question déposée ci-dessous par le premier signataire : 

 

http://www.ge.ch/grandconseil/data/texte/QUE00193A.pdf

 

ou le conseil d'Etat précise avoir investit pour les chiens moins de chf 35'000.--. 


Est-ce que les adeptes d’activités sportives ou culturelles devraient-ils être soumis à un impôt spécifique ?

 

Idem pour les propriétaires de chats, oiseaux, poissons ou autres animaux de compagnie devraient-ils également être soumis à une taxe ?

 

Le réponse va de soi, et est clairement négative. Non on ne soumettra pas les uns à un impôt, ni les autres à une taxe.


Alors pourquoi le détenteur d’un chien devrait-il s’acquitter d’un impôt, alors que bien souvent la présence de cet animal favorise le maintien d’une activité physique et sociale qui évite à la société la prise en charge d’affections touchant les personnes âgées sédentaires et isolées ?


Les impôts sur le revenu et la fortune, dont chacun doit s’acquitter en fonction de sa situation personnelle, doivent précisément servir à couvrir les frais générés par les activités déployées par un grand nombre d’habitants.

Les quelques parcs à chiens créés par les communes remplissent dès lors ce rôle, au même titre que l’aménagement d’un sentier pédestre, d’une piste pour VTT ou d’un skatepark par exemple.

A l’heure où notre parlement devra prochainement prendre position sur l’abolition d’un autre impôt historique qui n’a plus sa raison d’être aujourd’hui, à savoir la taxe professionnelle communale, il s’impose également de supprimer purement et simplement celui sur les chiens, lequel est clairement discriminatoire à l’égard d’une partie de la population, et qui

n’est désormais plus justifié par le principe du pollueur-payeur.

 

 article du matin de ce jour : http://www.lematin.ch/suisse/impot-chiens-faut-abolir/sto...


 

 

Ecoute, Dialogue, Respect, Solidarité et Action !

ce sont ces valeurs qui nous rassemblent.

Je les porte à la Mairie de Vernier

 

VERNIER.jpg
Thierry CERUTTI
Député Au Grand Conseil de Genève
Maire de la ville de Vernier 2009-2010

 

 

 

17:33 | Lien permanent | Commentaires (3) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

03/08/2014

Le pacte de 1291 - aujourd'hui encore plus d'actualité que hier !

_MG_8270b.jpg

Discours du 1er août 2009 de Thierry Cerutti Maire de la ville de Vernier

 

 

 

 

Chères Concitoyennes et Chers Concitoyens, Mesdames et Messieurs, Chers Amis,

 

Au nom de la Commune de Vernier, en qualité de Maire, je tiens à vous souhaiter la bienvenue au Lignon, pour fêter tous ensemble dans la bonne humeur un jour important: le 1er Août, notre fête nationale.

 

Autour des lampions et près du feu de joie, qui porte bien son nom, nous célébrons des valeurs communes, que nous partageons, quelles que soient nos origines et quelles que soient nos différences. Nous nous retrouvons tous fédérés par ces idées essentielles qui se sont parfois effacées au cours des années et qui méritent d’être rallumées comme un feu du 1er août.

 

Aujourd’hui, nous sommes tous réunis pour célébrer un moment fort de notre vie nationale. Il y a plus de 700 ans, en 1291, trois cantons, Uri, Schwyz et Unterwald, ont signé un pacte, qui a donné naissance à notre pays, la Suisse des 26 cantons.

 

En 2009, le pacte de 1291 garde toute sa valeur. Il fut un acte de résistance et de courage, dirigé contre une menace extérieure, le despotisme des Habsbourg. En 1291, des hommes libres décidaient de se réunir pour défendre leurs droits contre de puissants seigneurs, qui voulaient les asservir. Ils exigeaient aussi que des juges arbitraires, désignés par les Habsbourg, ne puissent sévir dans ces vallées.

 

Au cours de ces nombreux siècles, d'autres vallées, d'autres villes et d'autres villages comme Genève et Vernier ont décidé de rejoindre la Confédération suisse.

 

Ensemble, désirant la liberté et la démocratie, nous nous sommes tous réunis autour du Pacte de 1291.

 

Si nous avons rejoint ce Pacte, de nombreux autres pays, en quête de liberté, s’en sont inspiré. Il suffit de penser à la Révolution française ou à la Révolution américaine qui a donné naissance aux Etats-Unis au 18e siècle.

 

Nous devons avoir le courage d’affirmer que le passé de la Suisse est une force. Le Pacte de 1291 reste un acte de courage, presque incroyable à cette époque, et nous devons, aujourd’hui nous les Citoyennes et les Citoyens, en être fiers.

 

En prêtant serment de se défendre mutuellement contre toute menace venant de l’extérieur, en se prêtant assistance contre le futur envahisseur, les Suisses de 1291 ont permis la création d’une démocratie remarquable et accueillante. Avec une seule idée, qui reste toujours valable: un pour tous, tous pour un!

 

A une époque où la Suisse est injustement traînée dans la boue, même par certains puissants chefs d’Etat étrangers qui veulent nous voir disparaître, il est important que nous les Suisses, nous les résidents Genevois, nous les habitants de Vernier, nous gardions en mémoire ces valeurs fondamentales: avoir du courage, résister. C’étaient les valeurs des Confédérés de 1291.

 

A voir les attaques dont notre pays fait l’objet, qu’il s’agisse des Etats-Unis, de la Libye, ou d’autres menaces tout aussi sournoises, le serment de 1291 garde toute sa valeur en 2009, preuve que les trois Suisses étaient clairvoyants. Et déjà, ils restaient pacifiques puisqu’ils s’engageaient à «résister à l’agression des méchants», qui existent toujours comme le prouvent les derniers événements internationaux.

 

Ces attaques indignes nous rappellent aussi que la Liberté et la Démocratie ne sont jamais acquises. Chaque jour, nous les Citoyennes et nous les Citoyens, nous devons nous battre pour les défendre, pour les faire vivre, à une époque où une certaine élite à tendance à capituler.

 

En 2009, les menaces ne sont pas moins dangereuses que celles de 1291, mais elles ont simplement changé de forme. Aujourd’hui, l’ouverture parfois mal maîtrisée de nos frontières donne lieu à du dumping salarial et exclut trop de résidents genevois du marché du travail. Le chômage devient en 2009 une nouvelle forme d’asservissement que nous devons combattre. En 2009, la menace des Habsbourg s’est placée sur le plan économique.

 

Sur cette même pente dangereuse, l’action de notre pays à l’étranger manque de fermeté, ce dont peuvent profiter certaines puissances extérieures.

 

Les Habsbourg de 1291 ont trouvé une relève qui nous est hostile. Cela doit nous renforcer et nous inciter à suivre les Confédérés de 1291 dans leur action de résistance courageuse. Autrefois, les menaces étaient guerrières ou féodales, aujourd’hui elles sont devenues économiques et diplomatiques.

 

Croire que la Suisse du 21e siècle s’ouvre sur le monde relève d’une douce illusion, puisque notre pays n’a jamais cessé de se situer face à l’extérieur et de se placer intelligemment face à l’étranger, sous une forme ou une autre. En 1291 déjà, le col du Gothard faisait de cette région l’un des axes les plus ouverts sur le monde, qui savait défendre ses intérêts contre la menace extérieure. Il n’existe donc aucune contradiction entre l’ouverture sur le monde et la défense contre la menace extérieure.

 

Face à l’étranger, la Suisse a réussi à se faire respecter durant des siècles en montrant sa force. Certaines personnes mal inspirées voudraient que nous présentions nos faiblesses et une soumission face à l’extérieur, en prétextant qu’il s’agit de s’ouvrir sur le monde.

 

Cette direction est dangereuse et ne peut nous conduire qu’à la catastrophe. Ce serait un reniement complet du Pacte de 1291.

 

Au contraire, soyons fiers de nos racines, de nos racines suisses, car elles vont nous permettre de mieux affronter l’avenir.

 

C’est un formidable héritage qui nous a été légué par des générations de Suisses, d’étrangers amis de la Suisse bien assimilés et parfaitement intégrés. Cet héritage, nous les Citoyennes et les Citoyens de Vernier, nous devons le préserver et nous montrer à la hauteur des défis actuels.

 

Au moment où notre pays est attaqué, il est temps d’affirmer que nous sommes honorés et dignes d’être Suisse et d’habiter en Suisse.

 

Nous sommes fiers de défendre un idéal de liberté_MG_8235b.jpg

Nous sommes fiers de notre tradition démocratique

Nous sommes fiers de revendiquer le Pacte de 1291

Nous sommes fiers de nos valeurs suisses

Nous sommes fiers de Genève

Nous sommes fiers de Vernier

Nous sommes fiers de notre pays et de ses habitants.

 

 

Unis tous ensemble, Défendons nos libertés et notre démocratie!

 

Vive Vernier, vive Genève, vive la Suisse!

 

Longue vie au Pacte de 1291!

 

_MG_8325.jpgLe Maire

Thierry Cerutti

Député - Genève

 

 

 

Ecoute, Dialogue, Respect,

 

ce sont ces valeurs qui nous rassemblent.

Je les porte à la Mairie de Vernier

VERNIER.jpg_MG_8330.jpg
 

07:00 | Lien permanent | Commentaires (1) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

29/07/2014

EN MATIERE DE DEMOCRATIE à VERNIER,LE KHMER VERT PASSE AU ROUGE

Suite à un blog précédent, certains se sont offusqué d’être comparés à des totalitaires. Nous avions dit, en réponse, que seule la vérité blesse.

Selon la méthode chère aux totalitaires, le conseil administratif, maire socialiste en tête, revendiquent volontiers un positionnement populaire. Un peu comme Marie-Antoinette qui, à la question « mais que veut ce peuple » s’entendit répondre « du pain » et qui dédaigneusement dit alors « qu’on lui donne des brioches », le khmer vert prétend être issu du peuple mais il s’ingénie à museler sa liberté d’expression à la première occasion venue.

Celle de la célébration de la Fête Nationale était rêvée. Imaginez un peu, un parti qui montre clairement son mépris de nos racines se trouve confronté, sur le territoire verniolan, à celle d’un parti d’opposition qui, lui, revendique fièrement ces racines en invitant les citoyens à venir célébrer, dans la joie, ce magnifique Pacte de 1291, fondement de notre belle Suisse !

Comme tout bon totalitaire, le «Paul Pote » du maire donne les instructions aux employés de mairie de retirer toutes les affiches MCG qui ont été placardées, réglementairement, sur les espaces prévus à cet effet.

En termes simples, comme tout bon totalitaire, le Khmer Vert est tout aussi gravement antidémocrate que le maire  et comme lui abuse de sa capacité de donner des ordres à des employés qui n’ont d’autre choix que d’obéir, comme d’autres à d’autres époques et confrontés au même dilemme face à un pouvoir qui ne respecte pas la réglementation. 

Il faut rappeler ici que c'est sous mon impulsion alors Maire de la ville de Vernier, que le nombre des panneaux d’affichages publics ont été largement augmentés notamment pour répondre au projet de loi voté par les députés visant à combattre l'affichage sauvage.

Un règlement avait même été rédigé et adopté par le conseil administratif de l'ancienne législature mettant une règle formelle sur la taille d'affichage maximum autorisée, équivalent à 4 feuilles A3.

Comme dans toute démocratie normalement constituée, le MCG fait abondamment usage de ces panneaux afin de communiquer avec la population notamment lors des différentes fêtes (Pâques, vacances scolaires, fête nationales, Nöel, Nouvel An) afin de souhaiter nos vœux aux habitantes et habitants de la ville de Vernier.

Comme tout totalitaire qui se respecte le Khmer Vert a ordonné de détruire nos affiches pourtant strictement réglementaires. Ainsi, nos affiches ne restent pas plus de 24h car dès le lendemain, les services communaux de la ville de Vernier (pour rappel, salarié avec de l'argent public) retire systématiquement toutes nos affiches. En clair, ce magistrat totalitaire enfreint la loi cantonale et le règlement communal lequel précise bien que ces panneaux sont à disposition des associations et sociétés communales ce qu'est, au demeurant le MCG, section VERNIER.

Nonobstant la petitesse du geste, à peine digne d’un préau d’école enfantine, cette violence à un coût purement matériel. Celui des affiches et du temps passé  par les militants, simples citoyens, qui se dévouent pour défendre la cause en laquelle ils croient et qui ne doit rien, en terme d’expression démocratique, à cet hooliganisme politique officiel prônée par un individu qui, à l’exercice se montre indigne de la démocratie par laquelle il est parvenu là où il est.

Sur le fond, nous ne pouvons que remercier ce magistrat de prouver, par ses actes ou ceux qu’il induit, qu’il est bel et bien un antidémocrate pathologique et pathétiquement minable.


 

Ecoute, Dialogue, Respect, Solidarité et Action !

 

 

 

ce sont ces valeurs qui nous rassemblent.

Je les porte à la Mairie de Vernier

 

 VERNIER.jpg 

 

Thierry CERUTTI 

 

Député Au Grand Conseil de Genève 

 

ancien Maire de la ville de Vernier

 

Lire la suite

00:27 | Lien permanent | Commentaires (10) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

12/07/2014

L'église au milieu du village de Vernier !

En réponse à l'article mensonger du journal du matin, lequel a reconnu avoir utilisé un titre trompeur et avoir mis des propos dans ma bouche inexactes :

 

Dictature à Vernier !!!

 

Non, je n’ai pas traité mes collègues socialistes de « nazis », contrairement à ce qu’a mis dans ma bouche « Le Matin » (8 juillet 2014).

J’ai seulement dénoncé les pratiques dictatoriales du PS de Vernier, qui a exclu le MCG, deuxième parti de la commune, du Bureau du Conseil municipal.

J’analysais juste ces attitudes anti-démocratiques par le passé des idéologies socialistes (utopistes ou nationales) dont certaines nous ont conduits au pire.

 

Si les socialistes ont peur de leur ombre, c’est leur affaire.

En ce qui me concerne, je trouve inacceptable la haine exprimée à l’encontre du MCG et l’alignement du PLR ainsi que de l’UDC sur la dictature socialiste de Vernier.

La gauche tient ces partis comme des marionnettes dociles.

Quant aux attaques personnelles qui me visent, elles sont risibles.

Je continuerai à me battre pour ma commune de Vernier et pour les citoyens verniolans face à une politique désastreuse : fermeture de rues, insécurité, dysfonctionnements en tous genres, mépris des habitants, etc.

Vive le MCG, vive la démocratie helvétique, vive Vernier !!!

14:21 | Lien permanent | Commentaires (1) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

08/07/2014

LE PS section Vernier, NOUS FAIT UN NOUVEL ÉPISODE DE « LA VÉRITÉ SI JE MENS »

Dans un Communiqué de presse enflammé le PS Vernier s’offusque de ce que j’affirme qu’il a des pratiques que seuls utilisent les totalitaires pour maintenir leurs pseudo élites au pouvoir.

Le PS, qui se prétend être le champion de la démocratie, semble surtout se spécialiser dans l’abus de naïveté de ses membres. Un parti qui édicte des règles claires limitant les mandats et qui se paie la tête de ses adhérents en contournant la règle, est un parti de nature totalitaire.

Ce n’est pas de ma faute si les partis qui ont inauguré cette pratique, sont tous anti-démocratiques. Qu’ils soient en Europe, en Amérique latine ou encore en Asie, aucun d’eux n’a laissé de bon souvenir aux peuples qui ont eu à les subir. Ce sont-là des faits.

Il est en revanche totalement mensonger d’interpréter mon propos au-delà de ce qui est dit quant aux méthodes de captation de la direction du parti. C’est pourtant ce que fait une certaine presse qui, curieusement ne réagit pas du tout lorsque le PS et sa direction traitent le MCG de « nazillon » ou de peste brune. Voilà qui en dit assez long quant à la partialité des auteurs.

Ce n’est pas non plus de ma faute si Léon Nicole, le plus célèbre des socialistes genevois enterré au panthéon genevois des Rois, a également fait l’apologie du régime de Joseph Staline après son voyage en URSS de 1939. A moins d'être d'une totale mauvaise foi, qui peut soutenir que le "petit père des peuples" était un démocrate. Ce n’est pas non plus de ma faute si le même « illustre » socialiste genevois, a soutenu au pire moment le III reich, c’est un fait.

Que le PS ne soit pas capable d’assumer ses errances passées ou celles de ses dirigeants, c’est son problème, pas le mien.

Bien évidemment le PS préfère pouvoir traiter en toute impunité, avec l’appui de la presse de boulevard, le MCG de parti « Populiste d’Extrême-Droite », autre vocable pour désigner les fascistes, que de se voir confronté aux réalités de son histoire tant sur le plan national qu’international.

Une bonne preuve de la fâcheuse tendance de M. Apothéloz à fonctionner en « potentat local » est le fait d’avoir caché aux conseillers municipaux la visite de la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga à Vernier, en violation manifeste avec les règles démocratiques en vigueur en Suisse. Son seul et unique but était de s’arroger les mérites d’une action d’intégration aux Libellules.

En vérité, sans le vote des crédits indispensables par le délibératif de la Commune, dans lequel le poids du MCG est majeur, jamais cette action n’aurait vu le jour. C’est donc bien dans une stratégie malsaine du culte de la personnalité et la captation des honneurs que fonctionne le PS Vernier et son chef de file en particulier.

Le PS Vernier est dès lors particulièrement mal venu de se plaindre du durcissement de ton du MCG Vernier, il en est le principal acteur.

Selon le PS de Vernier il aurait le monopole de vilipender son principal adversaire, en traitant le MCG de parti d’ « extrême droite populiste ». Nous ne réagissons jamais, même si ces amalgames sont nauséabonds pour prendre le même terme. Nous ne réagissons pas parce que notre action politique sur le terrain dément ces accusations. Si le PS estime devoir réagir c’est que, tout au contraire, son action sur le terrain est à ce point faible et théorique qu’il perd du terrain face à nous.

En réalité le PS adopte la posture « la meilleure défense est l’attaque » pour masquer la vacuité de ses propositions politiques. Par cette stratégie, le PS Vernier cherche à cacher que sont action politique, contrairement à celle du MCG n’est ni forte ni pérenne dans le pré carré qu’il tente de s’approprier, celui de l’intégration sociale.

Si Monsieur Apothéloz s’estime capable de s’opposer à moi sur le fond, que la TG nous ouvre ses colonnes et nous oppose. En démocratie directe, seuls les électeurs tranchent sur la base des actions effectivement entreprisent sur le terrain et non sur celles des promesses qui ne font de joyeux que les simples d'esprit.

11:18 | Lien permanent | Commentaires (8) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

07/07/2014

LE POKER MENTEUR DU PS VERNIER

 

 

10392290_10203364658270717_6685824903807154326_n.jpg

CE BLOG A ETE CENSURE PAR LA TDG ALORS QUE CE DERNIER EST PARFAITEMENT CORRECT.

 

CELA DEMONTRE QUE LA TDG EST A LA BOTTE DES PARTIS POLITIQUES AU POUVOIR ET CONTRE LA LIBERTE D'EXPRESSION !

CELA MONTRE AUSSI LE VRAI VISAGE ET L'ESPRIT TOTALITAIRE DU PARTI SOCIALISTE A L'ENCONTRE DE CELLES ET CEUX QUI NE PARTAGENT PAS LEURS IDEES ET IDEOLOGIES NAUSEABONDES

 

LA LIBERTE D EXPRESSION EST AINSI BRIMEE PAR UN JOURNAL QUI DEFEND LA LIBERTE DE LA PRESSE !!!!

 10297756_10203364657710703_1945630124228007597_n.jpg

 

L'un des plus gros aveu de faiblesse en politique est de ne pas avoir la ressource nécessaire pour répliquer sur le fond à une attaque de l'adversaire.
Si le PS s'estime injustement comparé à des machines de partis qui l'ont précédé, qu'il démonte l'argumentation de Thierry Cerutti et prouve l'incohérence de la comparaison. Et quand bien même le ferait-il qu'il n'aurait toujours pas prouvé que l'objectif de l'attaque était autre que de critiquer l'accaparement des commandes du parti par un cercle restreint de phagocyteurs patentés.
Par ailleurs, je crois me souvenir que les éloges de Léon Nicole, tant à propos du régime soviétique qu'allemand de l'époque visée, sont consignées dans un ouvrage de Jean Vincent. On est au moins certains que, venants de cet illustre défenseur de la cause ouvrière et grand parlementaire genevois, ces références ne peuvent qu'être exactes.
Je comprends bien que cela puisse fâcher certains et en dépiter d'autres, mais de là à vouloir y trouver autre chose qu'un rappel historique non contesté, seule une stratégie de victimisation peut le prôner. Le peuple n'aime pas ceux qui ploient mais ceux qui se déploient contre vents et marées pour le défendre.

 

 

Thierry Cerutti, un puriste adroit!

C'est avec beaucoup de bon sens et de modération que M. le député Thierry Cerutti a néanmoins osé quelque critique à l'encontre du diamant blanc-bleu socialiste verniolan.

Il faut en effet préciser que le personnage est dénué de toute impureté, ou inclusions, et que la déférence qui lui est due est, en sus, pleinement méritée.

Cela étant légitimement précisé, on ne doit pas s'offusquer d'un excès de bonne volonté de la part du très talentueux député MCG. Ses intentions sont louables et comme le précise Voltaire dans ses Lettres anglaises: 'Il ne sert à rien de disputer avec un enthousiaste'.

Car enthousiaste M. Cerutti l'est, avec de solides convictions et un verbe qui trahit joyeusement ces deux mérites.

'Noms d'oiseaux' pour 'noms d'oiseaux' préconisait déjà la très juste loi du Talion.

Il n'y a pas là de quoi gaspiller l'argent du contribuable en vaines querelles judiciaires.

 

Ronald Zacharias, député

21:30 | Lien permanent | Commentaires (5) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |