05/03/2018

La vérité est ailleurs !

Ce jour, la TDG a publié un article me concernant, rédigé complètement à charge et sans aucune objectivité par une  insignifiante, laquelle n'a pas pris la peine de me donner un droit de réponse avant d'écrire son PQ. Mais où est passé le code éthique et de déontologie de la presse genevoise ?

Grand bien lui en fasse, puisque selon elle, l'arrêt du TA fait office des saintes écritures, de la parole divine biblique, dont même le pape lui même aurait à rougir des psaumes évangéliques. Je ne suis pas surpris par ailleurs de la partialité de ces deux écrits, uniquement à charge, faisant barrage à la vérité.

Venant de ce journal, le contraire m'aurait surpris. La position du TA me surprend beaucoup moins, sachant l'implication politique très importante de ces magistrats au sein de cette instance. (Il sied de préciser que le MCG n'a pas de juge car il est totalement opposé à la politisation du pouvoir judiciaire.)

Un arrêt rendu avant les élections?.... un hasard me direz vous ..... NON je n'y crois pas ! Vous non plus par ailleurs.

Ce qui m'interpelle, en parcourant l'arrêt du TA,  et me rend dubitatif quant au sérieux de sa rédaction qui me fait dire que la présomption d'innocence a été bafouée pour laisser place à la partialité dans toute sa splendeur c'est notamment par le manque flagrant d’objectivité de ce dernier au sujet de l'affaire dite "TPG" mais pas seulement sur mon parcours professionnel aussi tellement la fiction fait place à la réalité et efface la vérité.

Je me demande sincèrement, si le magistrat UDC a pris la peine de lire la procédure et surtout les auditions effectuées dans ce dossier.

Pour imager mes propos, je relèverai juste un passage sur la livraison de la vidéo effectuée par l'employé TPG, dont le TA me reproche de l'avoir réceptionné des mains du collaborateurs des TPG et de ne l'avoir pas refusée.....

Je ne sais pas si je dois en rire ou en pleurer ...... car la fameuse cassette vidéo dont il est question ET que le TA me fait reproche de l'avoir réceptionnée ne m'a JAMAIS été remise en main propre par le collaborateur TPG....mais directement à une secrétaire de la réception, laquelle l'a déposée dans un casier à ma disposition sans pour autant m'aviser de ce colis surprise .............

Vous comprendrez qu'il m'aurait été difficile de la refuser ne l'ayant pas réceptionnée personnellement. Mieux, le même TA me reproche d'avoir sollicité une copie et la livraison de la dite vidéo sur mon lieu de travail alors que le collaborateur des TPG précise qu'il a fait cela de son propre chef, qu'il a pris cette décision tout seul comme un grand sans me concerter et qu'à aucun moment j'ai fait part d'une quelconque envie d'avoir une copie de la dite vidéo et que cette dernière soit livrée à mon adresse professionnel.

Toutes les auditions vont dans ce sens MAIS le TA, lui estime que NON........... pathétique !

PARTIAL! l'arrêt me direz vous ? Naturellement que OUI.

Un arrêt qui fait l'historique de mes 26 ans d'activités au sein de cette noble institution qu'est la gendarmerie genevoise et qui omet délibérément de parler des centaines de félicitations et autres remerciements reçus tout au long de ma carrière, mais n'oublie surtout pas de rendre publique et mentionner des sanctions prescrites qui n'avaient pas place dans son arrêt comme cette banale histoire de 2012 ou j'ai mentionné ma profession et mes titres politiques dans une soirée de présentation du projet GE-VEILLE (que le canton a repris et mis en place) dont j'en ai la paternité. J'ai été félicité pour cela et des excuses, m'ont été formulée suite à une erreur d'appréciation. De cela ni le TA ni la folliculaire ne le relèvent préférant écrire De grossières contre-vérités afin de nuire à ma personne. Je ne commenterai pas le soi-disant litige de 2013 ou la cheffe de la police m'aurait recadré fermement tellement ceci est grotesque, ridicule et éloigné de la vérité. 

Un arrêt qui ne mentionne pas non plus, que depuis 2012, l'Etat de Genève a financé toute une série de cours et de formations diverses afin que je puisse devenir un cadre de la gendarmerie et qu'en avril 2017, je suis même retenu pour passer les examens de commissaire de police, eh oui, rien que cela, mais de ces évènements le TA tout comme la TDG n'en parle pas ! C'est pas important puisque l'objectif est de faire un article à charge et de rendre une décision politique à charge pour sauver les fesses de celui dont on taira le nom pour éviter des représailles sur mon lieu professionnel. Celles et ceux me comprendront !

Au-delà de cela, j'irai au Tribunal Fédéral pour obtenir justice et réparation ! la décision ultime sera ainsi prononcée. Advienne que pourra !!!

Je concluerai finalement de manière suivante :

Quelle tristesse cette presse et cette justice politisées qui s'évertuent  à salir des citoyens engagés dont je fais partie. Des citoyens qui œuvrent, in fine, pour le bien des plus faibles, certes dans un style parfois un peu rude mais c’est pour faire bouger l’insensibilité crasse et l’autisme sournois de nantis donneurs de leçons !

Je ne regretterai jamais le fond de mes actions pour le bien durable de la collectivité. Je pourrais en concéder parfois un peu sur la forme mais, encore une fois, je suis prêt à en payer le juste prix si les consciences évoluent dans le sens d’un mieux-être pour toutes et tous !

Merci d'avoir pris le temps de me lire.

Belle journée et excellent week-end

 

 

07:27 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.