20/08/2015

La TDG trompe la population genevoise !

bonjour à vous toutes et tous

Une fois de plus, la TDG lance une grenade à l'encontre du MCG sans vérifier l'authenticité de son information ni l'exactitude des propos  retranscris par la journaliste.

Qu'importe les mensonges colportés, ce journal ne désire pas informer de manière factuelle et pragmatique mais simplement dénigrer et salir la réputation de la 2ème force politique du canton en abusant de sa position de média. C'est une honte !

Le MCG a immédiatement fait un démenti que bien naturellement la TDG se refusera de publier, dont vous trouverez le contenu ci-dessous :

 

COMMUNIQUE DE PRESSE
MOUVEMENT CITOYENS GENEVOIS

Contre-vérités de la Tribune de Genève

Comme d’habitude, le quotidien genevois publie des informations partiellement ou complètement fausses, en poursuivant une campagne de nuisances à l’encontre d’un parti politique cantonal, le MCG.

Nous savions que l’adversaire du MCG n’était pas uniquement composé d’autres partis politiques mais que la « Tribune de Genève » joue un rôle partisan et mène une campagne cherchant à dénigrer systématiquement notre Mouvement.

Aveuglé par son hostilité et son fanatisme, ce journal publie des informations en partie ou entièrement fausses. Preuve en est la mise en cause de deux personnalités du MCG.

La Tribune de Genève titre ce jour : « Des leaders du MCG ont un locataire frontalier ». C’est factuellement faux comme le prouve le registre du commerce. En réalité, il s’agit de deux sociétés suisses qui se partagent des locaux, les deux étant inscrites au registre du commerce. Ce titre du quotidien est d’autant plus absurde qu’un locataire à Genève ne peut être frontalier, ce qui est compréhensible par chacun et relève de l’évidente contre-vérité.

Tombant dans un délire inquiétant, le journal prétend que le directeur de la société serait « sous l’aile protectrice » du MCG. En réalité, nous ne connaissons cette personne ni d’Eve ni d’Adam. Et nous vous épargnons la suite des contre-vérités et autres erreurs.

Il est triste que d’autres médias reproduisent, sans vérification, ces informations en grande partie inexactes voire entièrement fausses. L’éthique du journalisme est de contrôler les faits et non de colporter des rumeurs, tout en séparant clairement l’information du commentaire. Ceci est, hélas, révolu, ce qui explique une partie de la chute du lectorat et des ventes de la Tribune de Genève.

Concernant la ligne politique du MCG, elle est claire et cohérente. Nous sommes résolument favorables à la préférence cantonale pour les résidents genevois face aux travailleurs frontaliers qui occupent l’emploi des Genevois. Nous défendons également une économie forte et dynamique, grâce à l’apport entrepreneurial de talents suisses et étrangers, pour rendre possible un social efficace.

C’est pourquoi nous défendons l’implantation à Genève d’entreprises étrangères, peu importe leur origine, du moment qu’elles créent de l’emploi dans notre canton, cela va de la petite société à la multinationale, ce qui est le cas de la PME mise en cause.

Roger GOLAY, Président du MCG

18:36 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.