29/06/2014

Où sont les places de parking des jardins familiaux se trouvant en ville de Vernier ?

 

Tout porte à croire que le conseil administratif de Vernier ne sait pas que nous avons voté une nouvelle Constitution et que, notamment, il appartient à l’Etat donc aux communes de faciliter la complémentarité et la fluidité des transports. Sachant que la constitution s’applique aussi à Vernier, que cela plaise ou non aux ayatollahs de la petite reine.

 

Partant de cet impératif on est légitimé à se demander sur quel texte légal s’appuie ce conseil pour, bloquer des routes et chemins en fermant le trafic automobile, y compris  aux résidants et riverains,

 

A quel titre et sur quelle base légale  peut-il gaspiller le denier public pour réaliser des pistes cyclables totalement démesurées qui prétéritent et diminuent de façon anticonstitutionnelle la fluidité du trafic telle qu’elles inscrite à l’article 190 ch.2 de la constitution.

 

Au nom de quelle politique aménage-t-il des arrêts de bus à même l'asphalte réservée aux voitures et autres véhicules à moteurs si ce n’est pour bloquer de la circulation, entravant sa fluidité alors que celle-ci fait manifestement partie des obligations constitutionnelles des autorités, y compris à Vernier que cela plaise ou non à son exécutif.

 

Cette politique contraire aux impératifs constitutionnels est d’autant moins acceptable alors que, nous le savons toutes et tous, d'autres mesures non coercitives existent. Notamment celles qui, tout en ne prétéritant personne, amélioreraient considérablement la qualité de vie de tout en chacun. Est-il à ce point difficile de respecter la constitution genevoise ou l’exécutif ne l’a-t-il pas encore lue ?

Mais il est vrai et fort regrettable par ailleurs que cela est trop demandé à notre exécutif monocolore.

 

Il est encore plus scandaleux, alors que tout le monde vante les atouts sociétaux des jardins familiaux, que le conseil administratif décide de supprimer les places de stationnement réservées à ces usagers.

Cette attitude prouve le double discours de cet assemblage qui relève plus de l’arche de Noé que de la raison politique citoyenne. En période électorale ils ont flatté tout le monde, prétendant que leurs adversaires étaient des vilains. A l’exercice du pouvoir, ils nous montrent que la vilénie est leur fait et ils s’attaquent à des citoyennes et citoyens qui non seulement aiment la nature mais encore pour certains, se trouvent privés d’accès à leur seul oisir. C’est une politique anti-sociale que mène ce conseil administratif en s’en prenant ainsi aux utilisateurs des jardins familiaux sis sur notre commune.

Mais il est vrai que ce trio n’a aucun expérience du travail de la terre, ne sait même pas comment on fait pousser une tomate ou un concombre. Oser prétendre que les utilisateurs des jardins familiaux utilisent trop de place avec leurs autos ! Il n’y a que des théoriciens de pacotille qui peuvent oser dire que les jardiniers peuvent prendre les transports publics ou venir en vélo. Une attitude est typique de cette gauche caviar, sûrement fourni par le PLR, qui aime les jardins mais ne sait pas le travail de tous instants que cela demande.

 

Le groupe MCG s’inscrit en faux avec cette vision élitiste et défend le caractère éminemment social des jardins familiaux. Le groupe MCG défend un accès aussi large que possible aux utilisateurs de ces jardins qu’il remercie chaleureusement de les entretenir avec tant de soin.

 

Mes questions au Conseil Administratif sont les suivantes :

 

-         Le conseil administratif entend-il respecter les utilisateurs des jardins familiaux ou entend-il continuer sa politique hostile à leur égard ?

-          

-         Le conseil administratif va faire le nécessaire pour mettre à disposition des jardins familiaux des places de parking pour leurs utilisateurs ?

-          

-         Le conseil administratif va faire aménager des places de parking sur la bande de terre se trouvant en face du Bois-des-Frères devant les jardins familiaux du Lignon ?

-         Si la réponse à cette question est négative, est-ce que le conseil administratif va autoriser voir trouver une solution afin que cette bande puisse continuer à être utilisée par les usagers des jardins familiaux du Lignon comme par le passé ou va-t-il persister à faire verbaliser les usagers par la police municipale ?

-          

-         A quoi d’autre que d’alibi à M. Yvan Rochat sert le service de la mobilité de la commune de Vernier puisqu’il est démontré que ses décisions sont contraires à la constitution, notamment en terme de fluidité du trafic et de complémentarité des modes de transports, tous deux garantis par une constitution que les Verts et les socialistes ont pourtant portée aux nues ?

 

 

                                                                   Thierry CERUTTI

                                                                  Conseiller municipal

                                                       Ancien Maire de la ville de Vernier

16:11 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.