01/07/2014

Les aînés de la ville de Vernier ne sont pas respectés par nos autorités exécutives !

 

 

Le comité du club des aînés de la ville de Vernier a acquis ses lettres de noblesse par le dévouement, son implication et son dynamisme envers ses membres. A ce titre il mérite la considération de toutes et tous

Les élus du groupe MCG mettent un point d’honneur et saisit l’occasion de cette interpellation pour le relever et remercier ses membres.

Malheureusement ce qui devrait unir l’ensemble des autorités de la commune échappe totalement au conseil administratif qui, drapé dans son arrogance, adopte avec un naturel déconcertant l'attitude et le comportement des 3 singes "je ne dis rien, je ne vois rien, je n'entends rien" 

Après les jardiniers, les sportifs, les citoyens lambda, voilà donc Le club des aînés de Vernier-village qui subi le diktat méprisant des 3 compères de l'exécutif verniolan à l’endroit de celles et ceux qui ne partagent pas leurs opinions politiques. Sans parler des propriétaires de villas ou encore des usagers de la routes qui eux ont droit à une traitement de faveur puisque le conseil administratif, dans leur cas, va jusqu’à ne pas respecter la constitution.

A croire que notre triumvirat s’inspire de celui qui succédait à l’assassinat de César pour mieux contrer le sénat romain ou encore la politique de la terre brulée. Ce que fait cet Exécutif c’est détruire afin de ne pas construire. 

Je m’explique, le mercredi matin, nos aînés de Vernier-village et leurs amis ont pour habitude de se réunir à l'école des Ranches et de préparer un poulet à la broche. L’idée ma foi fort sympathique est de partager le repas du midi et permettre ainsi à ces personnes de conservant un liant social et pour d’autres de rompre une solitude pesante. En fait c’est exactement  ce que vendent les Verts et les Roses durant leurs campagnes électorales mais qu’ils s’empressent de ne pas faire une fois élus !.

En fait de poulet rôtis, nos aînés seront les dindons d’une bien vilaine et honteuse farce, à la prochaine rentrée scolaire, l'école aura également lieu le mercredi matin. 

Anticipant cette nouvelle situation, le Comité du Club des Aînés a demandé au conseil administratif Yvan Rochat et Thierry Apotheloz respectivement en charge des écoles pour le 1er et des aînés pour le second une solution de rechange.

C'était sans compter avec le mépris du service après-vente des promesses électorales de nos deux loustics ! 

Sans courage, c’est l’une de leurs caractéristiques, ils se envoient la patate chaude « pour les préaux, il faut voir avec le directeur, car les préaux dépendent du DIP et non de la commune alors que ces bâtiments sont ceux de la Commune et, à moins que le DIP ne soit , en plus du reste, prompt à rompre le lien social, cette excuse est pathétique puisque les préaux sont sous la juridiction de la commune et quand ça les arrange, ils dépendent du DIP… Cherchez l’erreur !

Pour ma part, je sais bien que les préaux dépendent de l’utilisation qu’en font les écoles, notamment les jours d’école, et ce jusqu’à la fin du parascolaire, soit jusqu’à 18h – ce que notre conseil administratif multicolore mais monocorde n’a, évidemment, jamais voulu reconnaître. 

Toujours est-il que le poulet grillé n'est pas prêt de se faire rôtir et nos aînés n'ont toujours pas de réponse alors que des solutions, lorsqu’on veut en trouver il y en a toujours !

Il en va de même pour une toute autre thématique, posant un réel problème à nos aînés, c'est celui de la liberté de se déplacer, notamment en prenant en compte la mobilité réduite de certains de nos aînés. 

Une nouvelle démonstration de publicité électorale mensongère de nos conseillers administratifs, ils refusent de laisser un bout du parking de l'école des Ranches aux aînés de la commune les quelques fois où ils se rencontrent. L’alternative proposée est trop éloignée le parking des containers à côté de l’école de Ranches. C’est juste parfaitement méprisable comme attitude et totalement irrespectueux. Il faut que tout l monde connaisse le vrai visage de ce trio de pacotille !

Cela me fait étrangement penser au hasard à  une interview de Jean d’Ormesson l’autre soir (89 ans déjà) ; il disait : « le monde est une merde, il faut savoir s’en accommoder ! ». Il n’a certainement pas tort, mais si le monde en est une, c’est justement à cause de ce genre d'attitude adopter par de élus pas communs dans une ville pas commune.

 

Cela m'amène à poser les questions suivantes :

 

-          Est-ce que le conseil administratif monocolor de gauche de la ville de Vernier va faire le nécessaire auprès du DIP via le directeur de l'école des Ranches afin de trouver une solution pour que nos aînés puissent continuer à cuisinier le poulet à la broche ?

-          Est-ce que ce m^me conseil administratif peut raisonnablement envisager de mettre à disposition de nos aînés des places de parking dans l'école des Ranches, à proximité de leur local de réunion ?

 

 

                                                                   Thierry CERUTTI

                                                                 Conseiller municipal

                                                       Ancien Maire de la ville de Vernier

15:50 | Lien permanent | Commentaires (2) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

Commentaires

Cher Monsieur,

Les accès à la mobilité réduite en Suisse sont inexistants, tout comme probablement à Vernier que je ne connais pas.

Mais j'ai pu expérimenter pas mal de quartiers genevois, dont Carouge, Plainplaais et bien d'autres encore.

Dernièrement, je discutais devant des poubelles de tri inaccessibles à Gland, dans un quartier écologique et dit à mobilité douce et ouvert à tous, après plus de 80 chocs au sol tous les 5 mètres pour y parvenir, avec une jeune dame travaillant dans le tourisme à qui l'on avait demandé un rapport sur de très nombreux lieux dits publics, et qui avait à son grand désespoir constaté que pas un seul n'avait d'accès. Dans un pays aussi riche que le nôtre, même les rampes de trottoirs allant parfois de 8 à 15 cm... ne sont pas praticables.

Alors que dans d'autres pays pauvres, comme l'Espagne par exemple, des villes entières sont accessibles.

Ce pays est une honte pour nos personnes âgées ainsi que pour les handicapés et ne respecte effectivement en rien notre constitution, ni les droits de l'homme les plus élémentaires.

Voilà qui est dit.

Et merci de l'avoir soulevé.

Écrit par : Jmemêledetout | 01/07/2014

@Monsieur Cerutti faudra vous y faire la peste noire des Verts est une dictature vraie pandémie à elle seule et qui sévit aussi ailleurs en Suisse Romande .
Et je peux vous affirmer que pour ceux l'ayant connu des relents de jeunesses Hitlériennes flottent dans l'air et c'est peu rassurant pour les jeunes de demain
Belles paroles assorties de belles promesses, Hitler lui aussi fit miroiter les célèbres camps de vacances pour travailleurs, on connait tous la suite !
toute belle journée pour Vous

Écrit par : lovsmeralda | 02/07/2014

Les commentaires sont fermés.