08/11/2013

Thierry Apothéloz pris en flagrant délit de mensonge !

 

Après avoir répondu de manière approximative aux questions de l'excellent journaliste du 20 Minutes, Raphael Leroy, sur le mobbing (il le conteste alors que la coordinatrice concernée avait pris un avocat) au sujet de la comptabilité curieuse des interventions des correspondant de nuit, le voici qu’il récidive en mentant sur ses revenus.

Dans le magasine communale ActuVernier d'octobre de cette année, il déclare gagner un montant brut de chf 100'000.--

apo menteur 1.jpg

 

Dans le GHI de ce jour, il déclare en effet toucher 90'000 francs bruts pour ses occupations politiques à Vernier.  

Dans le même article, il ajoute gagner environ 22'000 francs pour ses autres mandats comme membre de diverses fondations ou conseils d’administration de sociétés publiques. Cette somme parait bien maigre sachant que Thierry Apothéloz siège dans 11 (!) conseils. Surtout, parmi ces 11 conseils, figure la FASE dont il est le vice-président. Rien que pour cette vice-présidence, il touche 7500 francs et 500 francs par séance…

apo menteur 2.jpg

 

Pour mémoire, et les chiffres sont publics, la rémunération d’un conseiller administratif est de quelque 115'000 francs brut par an (salaire + défraiements divers).

Une fois de plus, n'est pas coutume, Thierry Apotheloz a été pris la main dans le sac !

Je l'invite à méditer sur le dicton suivant : "les menteurs sont plus vite attrapés que les boiteux"

Et dire que d’aucuns s’étonnent encore que je qualifie mon ex-collègue de Pinocchio PINOCCHIO APOTHELOZ.jpg

 

 

" une personne qui n'est pas franc avec lui-même ne peut pas être honnête avec le reste de la société. Si un politique se ment à lui-même, alors il ment à ses concitoyens."

 

Toutes les vérités sont bonnes à dire !

21:44 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

06/11/2013

Pierre "BLANC", le bouffon de la république !

Les médias font souvent écho des doubles casquettes des uns, des doubles mandats des autres et étrangement, ces mêmes médias font l'impasse sur le rôle plus que ambigu de Pierre le flageolet dans sa fonction au sein de la LICRA.

Ce dernier use et abuse avec une certaine malice mais surtout un esprit clairement retors de son titre de président de la LICRA pour mener ses combats politiques et pour régler ses comptes personnels.

C'est fort regrettable et extrêmement dommageable pour les causes louables défendues par la LICRA et l'image qu'elle souhaite véhiculer auprès de la population genevoise voir helvétique, d'une association paisible qui aspire à la paix et à la sérénité.

L'attitude nauséabonde du flageolet Pierre  jette clairement l'opprobre sur la LICRA et je trouve fort regrettable que la CICAD soit tomber les deux pieds joint dans le piège savamment conçu par ce dernier.

Je le dénonce !

10:22 | Lien permanent | Commentaires (1) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

04/11/2013

MOBBING socialiste à la ville de Vernier !

COMMUNE DE VERNIER

Question écrite

au sens des articles 47 et suivants du règlement du Conseil municipal de Vernier

 

Ou est passée la coordinatrice des correspondants de Nuit ?

 

Cela fait plusieurs mois, que nous n’avons plus aperçu ni entendu la responsable la coordinatrice du projet des « correspondants de Nuit », XXXX, notamment lors de la présentation de l’audit desdits correspondants.

 

 

 

 

Il a été porté à notre connaissance, que XXXX avait été mise sur la touche et ce, après avoir été victime de mobbing apparement de la part de ses supérieurs administratifs et politiques pour avoir refusé de gonfler les statistiques des interventions des correspondants de nuit. Il sied de préciser que ces statistiques allaient être utilisées comme base de travail par la société chargée de l'audit de son service.

 

Selon nos sources, la coordinatrice, bien que ne travaillant plus pour la commune depuis fin février de cette année, percevrait toutefois toujours son salaire et ceci jusqu'à la fin de cette année.

Le personnel communal mérite le respect et il est du devoir  du Conseil municipal de protéger les fonctionnaires municipaux et leur indépendance face aux magistrats.

Ce n’est apparemment  pas la première fois que le socialiste a des problèmes avec des employés de son administration. Je rappellerai pour mémoire un ancien chef de la police municipale, les anciennes responsables de jeunesse-emploi, de la petite enfance et maintenant cela semble le tour de la responsable des correspondants de nuit.

Les procédés utilisés par M. Apothéloz pour résoudre ces conflits avec son administration semblent contestables.

Cela amène à une interrogation concernant les deniers publics, donc notre Conseil municipal, c’est le coût de ces litiges entre l’administration et ses anciens cadres. En effet cela entraînerait la rémunération de ces derniers sur des longues périodes d’absences avec à la clé des conventions ou contrat avec des indemnités conséquentes liées à des clauses de confidentialité ou non divulgation.

Par conséquent, il nous apparaît comme une évidence, vu le coût de ces négociations pour le contribuable et qu’en l’occurrence il ne s’agit pas d’une affaire privée mais d’une question publique engageant de l’argent public, que nous, Conseil Municipal, sommes en droit de prendre  connaissance du contenu de ces conventions, pour que le cas échéant, les contribuables puissent prendre connaissance eux aussi de la destination de leurs impôts.

Nos questions au conseiller administratif Thierry Apothéloz sont les suivantes : PINOCCHIO APOTHELOZ.jpg

 

-         Est-ce que XXXXX  travaille toujours pour la commune ?

-        Si oui, pourquoi XXXXX n’est plus revenue sur son lieu de travail depuis fin février?

 

-         Si non, pour quelles raisons continue-t-elle à recevoir son salaire ?

 

-         Y a-t-il une convention ou autre contrat est-il en négociation ou déjà conclu avec XXXXXX ?

 

-         Si oui, nous vous prions de nous fournir les textes ou les conditions de ladite convention.

 

-         Est-ce que XXXX a subi du mobbing de la part de l'administration voir de son responsable politique ?

 

-         Est-ce que le Conseil administration était au courant du mobbing vécu par XXXXX ?

 

-         Si oui qu’a-t-il fait pour protéger son employée ?

 

-         Que reproche-t-on à XXXX ?

 

 

 

19:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

03/11/2013

Bilan des correspondants de nuit à Vernier, chiffres gonflés ou tronqués ?

 

COMMUNE DE VERNIER

Question écrte

au sens des articles 47 et suivants du règlement du Conseil municipal de Vernier

 

Bilan des correspondants de nuit : chiffres gonflés ou réalité ?

 

 

Il nous a été rapporté que les statistiques et le bilan remis à la société qui a audité pour un montant de 50'000 fr. (montant payé par les contribuables) les correspondants de nuit, auraient été gonflés et mal comptabilisés, de façon à donner du crédit à ce projet-phare de M. Apothéloz. PINOCCHIO APOTHELOZ.jpg

 

Par exemple, en faisant passer de simples téléphones pour des interventions, des constats pour des interventions, on aurait déformé la réalité de l’activité des correspondants de nuit par 4 pour donner du crédit et du contenant afin de masquer la réalité qui veut que le nombre d'interventions réelles ne dépasse par la moyenne de 2 par jour. Sans cet arrangement statistique, ce projet serait plutôt décevant.

Il nous semble important de pouvoir comparer les chiffres en analysant des pommes avec des pommes. Ce concept étant utilisé ailleurs, nous souhaitons obtenir les règles et les types d’intervention qui peuvent être pris en compte ou pas. De plus, nous souhaitons faire des parallèles avec d’autres cités ou ce concept est appliqué. Notamment nous souhaitons connaître la pertinence des interventions et surtout celles qui n’auraient pas pu être résolues autrement que par des correspondants de nuit. Nous désirons connaître le nombre d’intervention par mille habitants ou ce concept est appliqué afin de pouvoir faire des comparaisons avec la cité des Avanchet.

Les effets collatéraux de cet énorme dysfonctionnement auraient été en premier lieu de mobber la responsable et coordinatrice du service, ........, laquelle aurait refusé de gonfler les statistiques des interventions des correspondants de nuit.

Cette opération représente un coût très important et notre Conseil municipal doit légitimement connaître la réalité. Nous rappelons que si lors de nouveauté nous faisons un bilan, c’est justement pour savoir si une bonne idée à la base l’est toujours lors de sa mise en place. Si ce n’est pas le cas, OSONS en tirer les leçons et ce en toute connaissance de cause. Gouverner c’est aussi avoir le courage de reconnaître ses erreurs.

Mes questions au conseiller administratif Thierry Apothéloz sont les suivantes:

 

-        Quel est le principe de comptage des interventions effectuées par les correspondants de nuit ?

 

-        Comment définissez-vous une intervention ?

 

-        A-t-on pris en compte les appels téléphoniques comme des interventions ?

 

Comment comparer les résultats obtenus aux Avanchets avec d’autres cités, sous quels référentiels ?

 

-        Les correspondants de nuit ne sont-ils pas une opération publicitaire financée par le contribuable, pour que M. Apothéloz obtienne des articles dans les journaux et prépare sa campagne au Conseil d’Etat avec l’argent public des Verniolans ?

 

 

 

Vernier, le 21 octobre 2013                                                                                    Thierry CERUTTI

                                                                                                                                  Maire de Vernier 2009/2010

                                                                                                                                  Conseiller municipal

 

680338_4416468343384_1673898965_o.jpg

 

19:33 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |