03/11/2013

Bilan des correspondants de nuit à Vernier, chiffres gonflés ou tronqués ?

 

COMMUNE DE VERNIER

Question écrte

au sens des articles 47 et suivants du règlement du Conseil municipal de Vernier

 

Bilan des correspondants de nuit : chiffres gonflés ou réalité ?

 

 

Il nous a été rapporté que les statistiques et le bilan remis à la société qui a audité pour un montant de 50'000 fr. (montant payé par les contribuables) les correspondants de nuit, auraient été gonflés et mal comptabilisés, de façon à donner du crédit à ce projet-phare de M. Apothéloz. PINOCCHIO APOTHELOZ.jpg

 

Par exemple, en faisant passer de simples téléphones pour des interventions, des constats pour des interventions, on aurait déformé la réalité de l’activité des correspondants de nuit par 4 pour donner du crédit et du contenant afin de masquer la réalité qui veut que le nombre d'interventions réelles ne dépasse par la moyenne de 2 par jour. Sans cet arrangement statistique, ce projet serait plutôt décevant.

Il nous semble important de pouvoir comparer les chiffres en analysant des pommes avec des pommes. Ce concept étant utilisé ailleurs, nous souhaitons obtenir les règles et les types d’intervention qui peuvent être pris en compte ou pas. De plus, nous souhaitons faire des parallèles avec d’autres cités ou ce concept est appliqué. Notamment nous souhaitons connaître la pertinence des interventions et surtout celles qui n’auraient pas pu être résolues autrement que par des correspondants de nuit. Nous désirons connaître le nombre d’intervention par mille habitants ou ce concept est appliqué afin de pouvoir faire des comparaisons avec la cité des Avanchet.

Les effets collatéraux de cet énorme dysfonctionnement auraient été en premier lieu de mobber la responsable et coordinatrice du service, ........, laquelle aurait refusé de gonfler les statistiques des interventions des correspondants de nuit.

Cette opération représente un coût très important et notre Conseil municipal doit légitimement connaître la réalité. Nous rappelons que si lors de nouveauté nous faisons un bilan, c’est justement pour savoir si une bonne idée à la base l’est toujours lors de sa mise en place. Si ce n’est pas le cas, OSONS en tirer les leçons et ce en toute connaissance de cause. Gouverner c’est aussi avoir le courage de reconnaître ses erreurs.

Mes questions au conseiller administratif Thierry Apothéloz sont les suivantes:

 

-        Quel est le principe de comptage des interventions effectuées par les correspondants de nuit ?

 

-        Comment définissez-vous une intervention ?

 

-        A-t-on pris en compte les appels téléphoniques comme des interventions ?

 

Comment comparer les résultats obtenus aux Avanchets avec d’autres cités, sous quels référentiels ?

 

-        Les correspondants de nuit ne sont-ils pas une opération publicitaire financée par le contribuable, pour que M. Apothéloz obtienne des articles dans les journaux et prépare sa campagne au Conseil d’Etat avec l’argent public des Verniolans ?

 

 

 

Vernier, le 21 octobre 2013                                                                                    Thierry CERUTTI

                                                                                                                                  Maire de Vernier 2009/2010

                                                                                                                                  Conseiller municipal

 

680338_4416468343384_1673898965_o.jpg

 

19:33 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.