03/10/2013

Pourquoi voter la liste n° 9 - MCG soyons UNIS !

 

MOUVEMENT CITOYENS GENEVOIS :

SEUL CONTRE TOUS, UNE IDÉE D’AVANCE

 

Le MCG est une idée, davantage qu’un parti politique. L’idée que l’Etat doit être dirigé dans l’intérêt des citoyens, alors que l’on constate, au quotidien, que ceux qui détiennent le pouvoir agissent au nom de dogmes souvent déconnectés de la réalité, et en faveur de lobbies peu transparents.

 

Lorsque le MCG affi rme qu’il n’est ni de gauche, ni de droite, il serait plus exact de dire qu’il est là où se trouve l’intérêt de la collectivité, là où se trouve le simple bon sens, en fonction des données du moment, l’étiquette partisane d’une action étant susceptible d’évoluer avec les mentalités.

 

La Suisse doit sa prospérité à la paix sociale, qui elle-même repose sur la cohésion sociale. L’une et l’autre ne sont possibles qu’en présence d’une économie forte et respectueuse des minorités. Si la culture de la manifestation de rue est si peu répandue dans notre pays, c’est en raison de ce respect mutuel entre partenaires sociaux, que la nouvelle gauche, poussée à ses extrémités, oublie trop souvent, infl uencée négativement par les exemples de nos voisins. Or, Genève a besoin de stabilité politique, d’une place fi nancière et bancaire compétitive, d’une fi scalité attractive et prévisible ; d’entreprises locales et internationales de pointe dans les nouvelles technologies et les énergies renouvelables notamment. Genève doit également cultiver et soigner son image de siège des organisations internationales, qui font sa réputation et sa notoriété dans le monde.

 

Dès son arrivée sur la scène politique en 2005, le MCG a su apporter au discours politique un souffle nouveau.

 

Souvent provocateur, c’est le débat que le MCG a d’abord provoqué, sur des questions jugées politiquement incorrectes. Alors que tous parlaient de sentiment d’insécurité, le MCG a dénoncé le laxisme des autorités face à la délinquance et la criminalité croissantes.

 

En matière d’emploi, et alors que Genève connaît le taux de chômage le plus élevé de Suisse, le MCG se bat, seul, contre la gauche et la droite, réclamant, d’abord au sein de l’Etat, et des régies publiques, que l’on engage en priorité la main d’oeuvre locale. Pourtant, contrairement à certains, le MCG ne demande pas de contingents, considérant que notre économie doit aller chercher les ressources dont elle a besoin, et autant que nécessaire, là où elles se trouvent, tout en faisant preuve de civisme à l’égard des résidents genevois.

 

Le MCG est et sera ce que l’on fait et fera de lui. Les femmes et les hommes qui le composent auront la responsabilité de poursuivre ce que ses fondateurs ont commencé, avec une seule ligne directrice : être inlassablement la courroie de transmission entre le citoyen et le pouvoir, principe sur lequel la Suisse a été bâtie et qui l’oublie trop souvent aujourd’hui, alors que les attaques dont sa place financière fait l’objet devraient au contraire resserrer les liens qui unissent la population à l’Etat.

 

Des élections cantonales sont en cours, et leurs résultats ne sont pas connus au moment où cet article est remis à l’imprimerie. Il ne fait cependant pas de doute que le MCG ne peut plus aujourd’hui, être diabolisé comme les médias se sont plus à le faire jusqu’ici. La population a compris que le MCG travaille pour elle, et continuera à le faire. Soutenez-nous, nous n’existons que pour vous, et à travers vous !

 

MCG : PARCE QU’IL FAUT BIEN QUE QUELQU’UN PARLE EN VOTRE NOM !

par Mauro Poggia, candidat au Conseil d'Etat

Le MCG est à votre écoute au tél. 079 941 48 02 et à votre disposition : mcg-vernier@bluewin.ch

09:14 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.