29/08/2013

Affaire E. Sperisen - une futur GENFEREI - Merci les socialistes !!!

Justice pour tous ! voici un slogan bien déplacé et très mal utilisé par les despotiques socialistes.

Secrétariat du Grand Conseil
Question présentée par le député :
Thierry CERUTTI

Question écrite urgente

L'AFFAIRE Erwin SPERISEN, - et comment la justice socialiste genevoise a le label, "justice bananière" !


Après l’affaire Mikhailov ou nous avons vu le socialiste Bernard Bertossa s’être ridiculiser et planter en peu plus les finances de l’Etat, tout comme son fils « bébé » Bertossa Yves, socialiste comme papa, qui a voulu faire un coup d’éclat dans l’affaire Kadhafi et qui a non seulement mis notre pays en péril mais a surtout décrédibiliser la justice genevoise, voici qu'il recommence dans l’affaire Erwin Sperisen. Est-ce que les socialistes vont continuer longtemps à mettre la justice et notre canton en péril ?

Est-ce que cette justice genevoise va-t-elle encore se ridiculiser dans l’affaire d’Erwin Sperisen, citoyen suisse et ancien chef de la police nationale du Guatemala, soupçonné injustement par une association de gauchiste dont la famille Bertossa serait ou aurait été membre d’avoir tiré une balle dans la tête à une personne qui n’en a jamais reçu ?

Voilà une année qu’Erwin Sperisen, citoyen suisse, innocent des faits qu’on lui reproche, est encore et toujours en détention préventive dans les geôles genevoises.

Sa famille lasse de l’attitude irresponsable d’un homme soi-disant de loi (« bébé » Bertossa), représentant la justice genevoise qui ne dit pas la vérité sur son appartenance à une association et dont les méthodes d’instructions sont des plus douteuses, a organisé récemment une marche silencieuse dans notre belle cité afin de demander à cette homme socialiste en manque de reconnaissance, qu’il juge ou libère Erwin Sperisen, citoyen suisse et bon père de famille.

Les manifestants ont dénoncé avec force et conviction l’absence de preuve contre Erwin Sperisen, rappelant que la justice genevoise par un seul homme, le socialiste « bébé » Bertossa, persiste à lui reprocher d’avoir dans l'après-midi tiré une balle dans la tête d'un homme, alors qu’il ne se trouvait pas sur les lieux du crime et que la victime n’a par ailleurs jamais reçu de balle dans la tête et surtout était décédée quelques heures avant, soit tôt le matin…... Chercher l’erreur !

La presse à elle aussi révélé que le dossier était vide malgré l’audition de nombreux témoins par le Ministère public genevois.

Récemment, le procureur en charge du dossier, « bébé » Bertossa, a confirmé qu’il allait encore demander l’audition d’une quinzaine de personne au Guatemala. On se demande d’ailleurs pourquoi, puisque tous a déjà été dit et que cache un tel acharnement ? sur la base de quoi et pour qui ?

D'autant plus, qu'il s’agirait, toujours selon les informations révélées par la presse, de repris de justice condamnés au Guatemala pour des crimes lourds et déjà entendus dans cette affaire et dont les déclarations n'ont pas été retenues .

« bébé »  Yves bertossa qui prétend instruire une affaire s’étant exclusivement passée au Guatemala ne se rendra toutefois par sur place et délèguera son instruction à la justice guatémaltèque… bonjour l’impartialité sachant que le pouvoir en place actuellement au Guatemala est celui qui était opposé à Erwin Sperisen. Quid du manque de contrôle de cette instruction par le Ministère public genevois ?

« bébé » Yves Bertossa, toujours et encore lui, procureur en charge de ce dossier, vient d’être absous par le Tribunal fédéral d’une manière de procéder jugée peu judicieuse, et pour cause : il s’est entretenu confidentiellement et à huis clos avec une partie adverse lors d’une suspension d’audience… pas très éthique, ni déontologique et une méthode des plus surprenantes que se sont-ils dit ? Avons-nous une justice digne d’une république bananière ?

A présent, « bébé » Yves Bertossa refuse de dire s’il a été membre de l’association TRIAL partie plaignante, celle-là même qui a réclamé l’arrestation de Erwin Sperisen.

Mes questions au Conseil d’Etat en qualité d’autorité de surveillance du pouvoir judiciaire sont les suivantes :

-    Combien cette mascarade judiciaire a-t-elle déjà coûté aux contribuables genevois ?
-    Qu’attend le pouvoir judiciaire pour enfin dresser un acte d’accusation et ainsi limiter la casse pour le contribuable genevois en cas de détention injustifiée ?
-    Est-ce que le Conseil d’Etat va laisser encore longtemps un procureur socialiste en manque de notoriété, jouer avec les deniers publics, notamment en allant entendre 15 repris de justice au Guatemala pendant qu’un citoyen suisse innocent croupi dans les geôles genevoises ?
-    Est-ce que Yves Bertossa fils de Bernard Bertossa a été membre de l’association TRIAL ?
-    Est-ce que son père ou un autre membre de sa famille sont ou ont été membres de l’association TRIAL ?
-    Est-ce que le pouvoir judiciaire peut expliquer comment justifier le fait d’instruire une affaire qui s’est exclusivement déroulée au Guatemala sans s’y rendre personnellement, puisse garantir à l’inculpé une justice partiale et transparente ?


Ecoute, Dialogue, Respect, Solidarité et Action !

 

ce sont ces valeurs qui nous rassemblent.

 

Je les porte à la Mairie de Vernier

 

 

VERNIER.jpg

 

Thierry CERUTTI

 

 Député Au Grand Conseil de Genève

 

 Maire de la ville de Vernier 2009/2010

 



 

07:19 | Lien permanent | Commentaires (2) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

Commentaires

Excellente Blog, merci beaucoup ! ! !

Écrit par : pari sportif en ligne | 01/04/2014

Exactement le type d’idée que je me fessait sur le sujet, merci bien pour cet exceptionnel article

Écrit par : paris sportifs en ligne | 02/04/2014

Les commentaires sont fermés.