29/04/2013

Les socialistes veulent conserver la laisse fiscale

 
Le PS Genevois n'a  peur de rien et surtout pas du ridicule. Ils défendent l'impôt le plus anti-social sur les chiens et prétendent défendre l'équité fiscale. De qui se moque-t-on?


Après avoir refusé sèchement de supprimer l'imposition sur la médaille pour les chiens jeudi dernier au Grand Conseil genevois (proposition de loi rédigée et proposée par votre serviteur), en ayant comme seul et unique argument, celui de la langue de bois (à base de mauvaise foi et de propos mensongers) - ce que nous savions déjà car les socialistes ont une prédisposition naturelle pour le nez rallongé (surtout leur représentant de Vernier).



Partisans de la "laisse fiscale" anti-sociale qui pénalise les amis des bêtes, les voici partis en croisade contre le bouclier fiscale au nom du sacro-saint EQUITE FISCALE ! Ben voyons ! Pas pour nos aînés qui trouvent un réconfort auprès de nos meilleurs amis les chiens.


Jeudi, ces caninophobes refusent d'entrer en matière afin de supprimer un impôt discriminatoire et inique à l'encontre d'un animal alors qu'il était question justement D'EQUITE FISCALE et de JUSTICE SOCIALE,(slogan bien connu du PS afin de flatter un électorat qui je l'espère ne sera pas dupe lors des prochaines élections d'octobre) et le vendredi nos gais lurons de la politique genevoise viennent nous annoncer avec force et fracas qu'ils allaient lancer une initiative populaire pour supprimer le bouclier fiscal au nom de L'EQUITE FISCALE !


Pour rappel, le MCG et moi-même nous opposons depuis plusieurs années à cet impôt injuste qui discrimine les propriétaires de chien, lesquels responsables doivent aujourd'hui, suivre un cours de sensibilisation, font travailler l'économie locale et surtout pour certains propriétaires, trouve un équilibre et une raison de vivre, ce que la société social ne leur offre plus.


Mais le plus absurde dans cette taxe injuste et discriminatoire c'est que le produit de cet impôt n'est pas utilisé pour la cause canine (mise en place de lieu de séances de formation, cours, autres).


A Onex et Meyrin, le MCG a fait supprimer la part communale de cet impôt discriminatoire et à Vernier le MCG a réussi à le faire diminuer de 50%.


Mais revenons aux inepties de nos "camarades" socialistes, lesquels décidément n'ont peur de rien et surtout pas du ridicule comme à Vernier ou ces derniers ont voté une drôle de priorité sur proposition du PS-PLR-Verts et soutenu par l'UDC, les élus verniolans ne sont plus privés de sandwich lors des séances plénières !
Les habitants de Vernier apprécieront de savoir où se trouvent les priorités de cette gauche arrogante et ou se trouve leur EQUITE !


Au nom de l'EQUITE FISCALE, ils veulent que des personnes qui paient déjà près de 75% d'impôts (75 .-- sur 100.-- de gagner) paient encore plus (136.-- pour 100.-- de gagné) eh oui, il ne faut surtout pas que ces gens-là, ces privilégiés sous protection du bouclier fiscal puissent investir dans notre république, créer des emplois pour nos enfants, faire marcher l'économie locale et construire des logements. Non, on veut une prétendue EQUITE FISCALE, qui n'est qu'un appauvrissement généralisé…. Tous pauvres - et de plus en plus pauvres - telle est la doctrine des socialistes.


Naïvement je m'interroge, est-ce que le message subliminal des socialistes est que  tous les travailleurs passent à la caisse et paient eux aussi 75% de leur revenu au nom de l'EQUITE FISCALE, que nous supprimons ces tabelles qui font que certains paient 0% d'impôts, que d'autres en paient 5 - 10 - 15 - 31 voire 75%.....si c'est cela l'EQUITE FISCALE, je signe demain leur initiative afin que chacun puisse être, fiscalement taxé au même taux égal et ceci bien naturellement dans l'esprit d'une VRAIE EQUITE FISCALE pour toutes et tous !

 

Une chose est sûre. Nous nous mobiliserons contre les politiques irresponsables de la gauche qui nous mènent droit dans le mur et qui ne sont pas sociales, preuve en est l'impôt sur les chiens et leurs propriétaires qui ne roulent pas sur l'or pour beaucoup.


et comme dirait un enfant, Non, Non, pas de ça!


Ecoute, Dialogue, Respect, Solidarité et Action !

  ce sont ces valeurs qui nous rassemblent.

  Je les porte à la Mairie de Vernier

 VERNIER.jpg

 Thierry CERUTTI

  Député Au Grand Conseil de Genève

 Ancien Maire de la ville de Vernier

 

 

17:13 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

26/04/2013

A Vernier, Depuis quand l’exception fait-elle la règle ?

 Depuis quand l’exception fait-elle la règle ?

 

Après les Genevoiseries, voilà que la majorité monocolore rose-verte-bleue crée la

Vernioiserie pour ne pas dire Verniaiserie on en rit encore, mais de couleur jaune.

Le groupe MCG a été stupéfait de la refonte du règlement municipal et surtout consterné de son acceptation par cette majorité monocolore anti-démocratique.

En effet, ils ont modifié complètement un texte de loi pour qu’il soit le bras armé d’un politburo à l’encontre d’un seul conseiller municipal dérangeant, ou devrais-je dire plutôt clairvoyant.

Est-ce le début de la création d’un Orgbur, made in URSS ?

Depuis quand une loi est-elle basée et calquée sur une personne pour y être appliquée à tous ? Dans d’autres pays, certains despotes mettent cette règle en place. A Vernier ce sont les mêmes qui soi-disant luttent contre ces injustices qui les mettent en place. Cherchez l’erreur…!

Ce qui est consternant, c’est qu’une partie des personnes ayant inventé, mis en avant et pris cette décision possède des formations juridiques.

Or, il est bon de rappeler qu’une loi est faite pour l’ensemble de la population et non en regard d’un individu. Il s’agit là du b.a.-ba de n’importe quel règlement/loi, fondant notre démocratie quel qu’en soit son champ d’application. Cela est d’autant plus inquiétant que le bureau qui devrait être un organe apolitique a été politisé.

Comme l’a indiqué un de nos conseillers, les majorités se font et se défont au fil des législatures. Soyez sûrs que la majorité qui vient de mettre en place cette aberration, sera la première à la décrier lorsqu’elle sera minorisée…

Cependant, chaque conseiller municipal ayant voté en faveur de celle-ci devra en assumer la paternité, ad vitam aeternam, de sa mise en application et non comme cela l’arrange. Nous saurons le leur rappeler au moment venu !

Dans le domaine politique, celui qui nous concerne, il est triste et pathétique de voir l’énergie que ce Conseil municipal gaspille à se battre contre un seul élu en lieu et place de la consacrer aux Verniolans qui ont de bien plus graves préoccupations (taux de chômage et de précarité  le plus élevé de Suisse).

Ces modifications transpirent la haine et l’acharnement à l’encontre d’une seule personne. En acceptant les modifications de ce nouveau règlement, vous les élus PS-Verts et PLR avez démontré et prouvé que le cas « d’un élu » pour vous est plus important que les intérêts de la Ville de Vernier et ses habitants, que vous êtes incapables de gérer vos sentiments au sein de cet hémicycle, ce que nous déplorons et regrettons.

Au nom du groupe MCG, une conseillère qui s’est engagée à travailler pour sa population et non l’inverse.

 

Mise au point du président du MCG Vernier:

 Etant le représentant du MCG au sein de la commission des règlements, contrairement à ce qui a été dit en séance plénière, j’ai suivi la quasi-totalité des travaux lors des commissions pour la modification du règlement municipal. D’ailleurs, les procès-verbaux en attestent. J’ai activement apporté des arguments constructifs afin de ne pas avaliser certaines modifications, en mettant en garde de leur portée lors des futures législatures. En effet, de nombreux garde-fous, d’us et coutumes garantissant le bon fonctionnement de notre conseil ont été purement supprimés. Ces derniers cimentaient la démocratie, l’impartialité, la cohésion et le bon sens au sein de notre conseil. J’ai toujours été un fervent défenseur d’échange d’idées et de liberté d’expression. Manifestement, cela ne semble plus être l’essence du fonctionnement du bureau et du conseil. Je ne peux que le regretter.

Lors du dernier Conseil municipal, au vu de la tournure des débats, j’ai annoncé que je quittais la séance. En effet, j’ai estimé que nous n’avions pas à refaire complètement les travaux de commission en séance plénière. De refaire ce débat est  un manque de respect envers notre population et les deniers publics qui nous rétribuent.

Je n’ai pas à être payé deux fois pour le même travail.

Dès lors, pour garder ma ligne de conduite, j’ai décidé de verser la totalité de mes jetons de présence octroyés pour ce Conseil municipal (même s’il a été écourté en ce qui me concerne...) à une institution qui oeuvre pour le bien de tous les Verniolans.

Stéphane Cornut, Conseiller municipal

 

Communication aux habitants de Vernier : ROUTE DE VERNIER

Nous vous informons que suite à la séance d’information à l’école des Ranches, concernant la mise en place irréfléchie et définitive de la fermeture de la route de Vernier aux résidents, nous allons débuter notre action citoyenne par le lancement d’une initiative communale pour combattre cette aberration prise à sens unique et sans concertation avec les intéressés par le pouvoir monocolore en place.

Nous invitons toutes les personnes intéressées à participer à celle-ci, de nous contacter par téléphone ou e-mail, afin de pouvoir organiser une «task force» citoyenne.

Nous vous remercions de votre mobilisation ainsi que de votre soutien

 

15:53 | Lien permanent | Commentaires (1) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

16/04/2013

Modification de la circulation - rue fermée ou bloquée cela suffit !

On constate que la verte Michelle Kunzler avec l'appui inconditionnelle des socialistes et de la gauche dans le sens large, n'ont d'autres solutions pour améliorer la circulation et fluidifier le trafic que de bloquer et fermer les rues, modifier le sens de circulation afin de prétériter les automobilistes. Non mais allo, allo quoi, fermer des rues aux automobilistes c'est comme avoir une voiture sans roue !



On constate que les Verts ont de la suite dans les idées puisqu'à Vernier, nous avons les mêmes qui ne proposent absolument rien d'innovant pour résoudre le problème de la mobilité. Mieux, ils intensifient le dit problème en utilisant les mêmes procédés de fermeture et de blocage.

 

Les socialistes et les Verts avec la complicité du PLR ont fermé à Vernier une pléiade de routes, chemins et Avenues (Avenue de Crozet, chemin de Poussy, route de Vernier - pour ne nommer que les plus importants)bloquant ainsi leur accès à la population résidente et à la population ouvrière sans pour autant améliorer les conditions de vie des riverains. Pire, cela est devenu un enfer pour ces gens là qui doivent déployer une énergie d'ingéniosité pour accéder à leur domicile ou leur travail tout en évitant les nombeux bouchons et blocage que ces mesures ont causé.


Et bientôt le chemin Mouille-Galant va subir le même sort.

C'est les habitants qui vont être content lorsqu'ils voudront se rendre à Meyrin ou pour ceux qui seront de l'autre côté de la barrière et souhaiteront se rendre au Village de Vernier.

Bref, nos autorités monocolore de Vernier, vont devoir fermer également les rues voisines du chemin Mouille-Galant à savoir chemin de Crotte-au-loup et la route de Montfleury, équité oblige…….
 

Le MCG se battra et ne laissera pas cette gauche caviard emprisonné et empoisonné le peuple genevois et ses résidants.

 

COMMUNIQUE DU MOUVEMENT CITOYENS GENEVOIS

 

Rue de l’Ecole-de-Médecine bloquée

Le MCG dépose une résolution contre la gabegie organisée

Peu avant Pâques, la rue de l’Ecole-de-Médecine a fait l’objet d’une restriction de circulation désastreuse qui n’a pour effet que d’exaspérer les habitants et les commerçants ainsi que les usagers des transports privés et professionnels.

La décision prise par les autorités cantonales et communales n’a pour objectif que de s’attaquer de manière sectaire et dogmatique au trafic automobile, sans aucun discernement

La volonté et l’esprit du donateur qui a financé le pont, la fondation Hans-Wilsdorf, ont été gravement bafoués.

Le MCG dépose une résolution pour rétablir la circulation dans les deux sens sur l’entier de la rue de l’Ecole-de-Médecine et de rétablir une deuxième voie de circulation automobile au boulevard Carl-Vogt.

Roger GOLAY
Président du MCG et député-chef de groupe



Secrétariat du Grand Conseil

Proposition présentée par les députés :

Roger Golay et les 16 autres députés MCG

Date de dépôt : le 13 avril 2013

R Numéro d’objet

Proposition de résolution

Supprimons les restrictions de circulation à la rue de l'Ecole-de-Médecine: la gabegie ça suffit!

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève
considérant :

– Que la Fondation Hans-Wilsdorf a gracieusement offert un pont franchissant l’Arve entre la rue Hans-Wilsdorf et la rue de l’Ecole-de-Médecine ;

– Que le but de ce pont était de relier deux quartiers, pour la circulation automobile, cycliste et piétonnière ;

– Que le pont Hans-Wildorf n’est pas conçu pour la circulation des bus TPG de la nouvelle ligne 27 le plus souvent vides, qui n’arrivent pas à croiser ;

– Que la rue de l’Ecole-de-Médecine a été placée en double sens unique, ce qui obstrue la circulation et empêche les habitants du quartier ainsi que les commerçants de se déplacer normalement ;

– Que le boulevard Carl-Vogt a été artificiellement rétréci au carrefour de la rue de l’Ecole-de-Médecine, avec une seule voie de circulation, ce qui crée de nombreuses nuisances au carrefour (embouteillages, klaxons, pollution) et empêche des centaines de voitures de sortir normalement d’un grand parking souterrain ;

– Que les habitants et les commerçants du quartier voient leurs conditions de vie détériorées ;

– Que le Grand Conseil s’est déjà prononcé contre cette restriction de circulation, en classant en juin 2011 la pétition (1725) qui proposait une circulation à double sens unique sur la rue de l’Ecole-de-Médecine ;

– Que les médias ont fait part du mécontentement incessant des habitants du quartier et des usagers du pont et du lancement d’une pétition auprès des citoyens de ce quartier ;

– Que cette restriction de circulation n’a pour objet que de décourager les automobilistes pour tous les moyens, tombant ainsi dans un intégrisme anti-bagnole ;



invite le Conseil d’Etat

– A rétablir la circulation automobile dans les plus brefs délais, sur les deux sens, à la rue de l’Ecole-de-Médecine ;

– A rétablir la deuxième voie de circulation automobile sur le boulevard Carl-Vogt entre la rue Du Bois-Melly et la rue de l’Ecole-de-Médecine.


EXPOSÉ DES MOTIFS

Mesdames et
Messieurs les députés,

A fin mars, nous avons pu constater que les autorités cantonales et municipales ont mis en œuvre une nouvelle restriction de circulation dans un axe important de Genève, c’est-à-dire reliant le pont Hans-Wilsdorf et l’avenue du Mail.

En effet, il a été instauré un double sens unique sur la rue de l’Ecole-de-Médecine, obligeant les automobilistes à faire un vrai gymkhana pour rejoindre soit l’avenue du Mail soit le pont Hans-Wilsdorf. Cette situation provoque des embouteillages monstres sur tout le boulevard Carl-Vogt, allant même jusqu’à retenir de manière abusive sur de longues durées les automobilistes qui sortent d’un grand parking souterrain.

Il est évident que cette mesure entraîne des circuits inutiles et fortement polluants pour rejoindre soit l’avenue du Mail, soit le pont, soit le quartier de la Jonction.

Ces mesures de restriction de circulation n’ont pour but que de mener une politique « antibagnole » qui ne correspond en aucun point à la complémentarité des modes de transports stipulée dans la Constitution genevoise.

N’oublions pas que Genève a pu bénéficier de la générosité de la Fondation Hans-Wilsdorf qui a gracieusement offert ce pont à la collectivité afin de relier deux quartiers de la Ville. La volonté exprimée par le donateur n’est plus respectée, ce qui est absolument indigne des autorités genevoises.

Par conséquent, nous exigeons que la circulation à la rue de l’Ecole-de-Médecine puisse se faire dans les deux sens sur tout le tronçon de cette artère. De plus, il est demandé de rétablir la deuxième voie de circulation au boulevard Carl-Vogt (dont l’une permettant de rejoindre directement le pont Wilsdorf).

Nous vous prions, Mesdames et Messieurs les députés, de faire bon accueil à la présente résolution


 

Ecoute, Dialogue, Respect, Solidarité et Action !

 

ce sont ces valeurs qui nous rassemblent.

 

Je les porte à la Mairie de Vernier

 

 

 

VERNIER.jpg

 

 

 

Thierry CERUTTI

 

 

 

 

17:22 | Lien permanent | Commentaires (1) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

09/04/2013

Thierry APOTHELOZ pris la main dans le (cahu) sac !

APO.JPG

09.04.2013 - Genève souhaite compléter son dispositif sécuritaire avec la vidéoprotection

Etrangement, notre candidat socialiste de Vernier n'a peur de rien. Il vient de le démontrer ce jour en se
contredisant en public.

il déclare ce jour :

"En matière de sécurité, tous les instruments sont complémentaires et aucune piste ne doit être négligée", affirme le Conseiller administratif de la Ville de Vernier, Thierry Apothéloz

Etrangement, il ne tient pas le même discours à Vernier, alors que le MCG a déposé en 2010 une motion municipale demandant justement que la ville de Vernier installe des caméras de vidéo-surveillance, motion redeposée pour rappel en 2012.

Ces motions n'ont pas trouvées grâce auprès de la diva socialiste, pour cause, il est totalement opposé à cette nouvelle méthode et ne veut surtout pas froisser son électorat, lequel est par ailleurs farouchement contre la vidéoprotection.

Quelle surprise de lire ce jour tout son contraire quel revirement !

Ne me dites pas que les prochaines élections y sont pour quelque chose, mon dieu que je suis médisant !

Je me réjouis dès lors que notre président de la commission de la sécurité de la ville de Vernier organise rapidement une séance afin de remettre l'ouvrage sur le métier et d'entendre le revirement de Thierry Apotheloz.

Une fois de plus il est pris la main dans le sac  !


voici un blog rédigé en 2012, rappelant le principe de la vidéoprotection, texte que nous avions déposé en 2010 déjà :


INSÉCURITÉ DANS LES QUARTIERS - CAMBRIOLAGES À RÉPÉTITION

ASSEZ !!! Ceci n'est pas une fatalité !


Le taux de criminalité n'a cessé d'augmenter à Vernier depuis 2007 tout comme les chômeurs verniolans  et les habitants en précarité de 7.5% par rapport à 2010.

Merci le PS, les Verts et le PLR pour ce bilan catastrophique et son manque de vision et de volonté d'assainir la situation.

l'année 2012, n'échappe pas à cette triste réalité ! C'en est trop ! Il faut du changement !


Ceci est clairement le bilan catastrophique du PS – Verts et PLR de Vernier. Cette absence de vision de ce trio se fait lourdement ressentir dans le quotidien des habitants de Vernier.

Le nouveau slogan de cette gauche trop teintée : avec nous, encore plus de chômage, moins de logement et aucune sécurité pour nos concitoyens !


Ce n'est faute de vos élus MCG qui pendant toutes ces dernières années ont fait plusieurs propositions afin de lutter contre la criminalité en ville de Vernier comme :


- Augmenter le nombre d'agent de la police municipale afi n d'avoir 21 hommes et femmes répartis dans 6 groupes de 3, leur permettant de travailler 7 jours sur 7 entre 6h00 et 2h00.


- Ouvrir des antennes de quartier, gérées par des commis administratifs, soit 1 au Lignon, aux Avanchets, à Châtelaine (au centre) et à Vernier avec les horaires suivants : 11h00 - 14h00 / 16h00 - 19h00.


- Eclairer les rues et places étant dans l'obscurité

- ainsi que  d'installer de la vidéo surveillance dans les lieux dit "sensibles"


En lieu et place de nous écouter le magistrat PS a pendant toutes ses années préféré se concentrer sur sa petite personne afin de favoriser sa « carrière » politique au dépend de la population verniolane qui souffre du taux de chômage le plus élevé du pays, d'une criminalité explosive et en pleine expansion, du pourcentage d'habitant en précarité la plus élevé du canton qui sont en manque de considération de la part de la part de cette gauche orgueilleuses et embourgeoisée.


Le PS, les Verts et le PLR, ensemble ont refusé d'augmenter le nombre d'agents de police municipale prétextant honteusement qu'à Vernier, il n'y a pas de problème de sécurité mais seulement un « sentiment » d'insécuritécolporté par le MCG. Ceci est clairement SCANDALEUX !

Ce trio bloque intentionnellement les divers motions et propositions du MCG notamment celles déposées en 2010, demandant l'étude d'installation de vidéo surveillance,

n'est pas rentré en matière sur notre demande d'installer des éclairages dans nos rues sombres

et a balayé de la main notre proposition de contrat citoyen.


C'est pourquoi les élus MCG ont décidé d'agir en lieu et place de subir (cette politique nuisible et irresponsable menée par cette gauche arrogante) et d'organiser des réunions et des conférences avec les habitantes et habitants de Vernier afin d'ouvrir une discussion ensemble sur la problématique sécuritaire dans notre commune et surtout unis pour trouver des solutions qui nous permettront de lutter efficacement contre les malandrins qui sévissent en toute impunité dans nos foyers et nos quartiers.

Venez nombreux à ces séances apportés votre contribution, vos solutions et votre soutient.

 

Ecoute, Dialogue, Respect, Solidarité et Action !

ce sont ces valeurs qui nous rassemblent.

Je les porte à la Mairie de Vernier

 

VERNIER.jpg

 

Thierry CERUTTI

13:43 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

08/04/2013

L’Apothéloze de l’opportunisme ou comment s’approprier les mérites d’autrui

Notre inénarrable conseiller administratif verniolan socialiste Thierry Apothéloz s’est fendu d’un billet sur son blog le 5 avril, pour vanter la baisse de la criminalité à Vernier…et s’en attribuer le mérite, fidèle à une stratégie éculée qui semble continuer à faire ses preuves.

Lorsque les Socialistes balbutiaient encore quelques éructations inaudibles en parlant de « sentiment d’insécurité », le MCG déjà, et le premier, faisait dès le 1er juin 2007 lors de son entrée au Municipal de Vernier, du rétablissement de la sécurité dans la commune sa priorité.

Depuis lors, les élus MCG n’ont cessé de demander l’augmentation des effectifs de la police municipale, se heurtant à l’opposition systématique des partis en place, Les Verts, PLR et Socialistes, dont le précité, qui voudrait aujourd’hui, candidature au Conseil d’Etat oblige, voudrait se présenter comme le chantre de la sécurité, qu’il n’est point, n’a jamais été, et ne sera jamais.

Grâce au MCG, à sa pugnacité et à sa persévérance, les effectifs de la police municipale sont passés de 11 à 19, ce qui est encore insuffisant, notre objectif étant d’atteindre 24 agent-e-s, répartis en 6 groupes de 4, permettant d’assurer une présence policière 7 jours sur 7, de 6 heures à 2 heures du matin (horaire à revoir pour le vendredi et le samedi soir).

Une sécurité efficace doit impérativement passer par des femmes et des hommes bénéficiant non seulement d’une formation spécifique de police, mais disposant également d’une légitimité et de prérogatives liées à cette fonction.

Certains doux rêveurs, dont les objectifs ne sont toutefois pas aussi purs qu’il n’y paraît de prime abord, veulent faire croire à la population de Vernier, mais de Genève également, que des correspondant-e-s de nuit sans formation ni compétence sécuritaire pourraient se substituer à des agents en uniforme. Et tout cela pour un coût d’un demi million de francs annuel, qui permettrait précisément d’engager les 5 agent-e-s municipaux réclamés par le MCG !

La sécurité est un thème sérieux et n’a pas à être traitée par une rhétorique racoleuse. Thierry Apothéloz, travailleur social lui-même, préfère en réalité les correspondants de nuit car il sait pouvoir compter sur ces personnes pour soutenir sa campagne électorale personnelle auprès des jeunes, comme certains travailleurs  hors murs l’ont fait lors des dernières élections municipales (n’est-il pas vice-président de cette association  ?).

Le MCG sait que la sécurité est un thème cher au cœur de tous les citoyens et habitants du canton, et ne permettra pas que certains se l’approprient sans une volonté sincère d’y contribuer.

Faut-il rappeler (oui il le faut) qu’avec ma collègue Christina Meissner nous sommes à l’origine du projet POL-POP, dont nous pouvons être fiers, et qui a été repris et rebaptisé par le Conseil d’Etat GE-VEILLE ?

Nous attendons avec impatience que Thierry Apothéloz fasse pour un fois quelque chose par lui-même plutôt que de reprendre à son compte le travail d’autrui.

Ecoute, Dialogue, Respect, Solidarité et Action !

ce sont ces valeurs qui nous rassemblent.

Je les porte à la Mairie de Vernier

 

VERNIER.jpg

 

Thierry CERUTTI

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |