30/01/2013

Le MCG dénonce l’arnaque de l’assurance-maladie depuis 2005

Partis gouvernementaux : les rois des hypocrites !

Le MCG dénonce l’arnaque de l’assurance-maladie depuis 2005

Les partisans du PLR et du PDC, tels des vierges effarouchées, crient au loup, en tenant un double langage. De qui se moquent-ils ? Des électeurs. Ils siègent dans la commission de la santé à Berne qui a tout bloqué depuis des années. Et ils siègent également dans les conseils d’administration rémunérateurs des caisses-maladie, ce que le MCG dénonce depuis des années. Ce qui nous a valu de passer au tribunal en 2011, alors que c’est la situation actuelle qui est condamnable de même que l’hypocrisie des partis gouvernementaux. Les députés Stauffer, Golay, Poggia sont toujours poursuivis par SantéSuisse pour avoir dit la vérité.

 

La première motion déposée au Grand Conseil par le MCG, en 2005, traitait justement du scandale et elle avait fait grincer beaucoup de dents au Parlement genevois. Son titre : « Assurance-maladie : les Genevois arnaqués. Exigeons la transparence totale ! » Nous tirions la sonnette d’alarme.

 

Les autres partis du Grand Conseil refusant cette motion  en l’état qui disait trop bien la vérité avaient demandé le dépôt d’une nouvelle motion avec un texte adouci et beaucoup plus gentil.

 

Le texte de notre motion reste d’actualité et nous le présentons ci-dessous :

 

Assurance-maladie : les Genevois arnaqués. Exigeons la transparence totale !

Première Motion du MCG – No 1656

 

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève

considérant:

– que les assurés genevois souffrent des primes les plus élevées de Suisse;

– que la transparence n'existe pas dans les comptes de l'assurance-maladie;

– que les assurés genevois paient pour les assurés d'autres cantons;

– que les primes augmentent à Genève beaucoup plus que la seule hausse

des coûts de santé,

invite le Conseil d'Etat

– à réclamer une transparence totale de la comptabilité des caisses-maladie

auprès du Conseil fédéral et des caisses maladie ;

– à intervenir fermement auprès du Conseil fédéral pour que les assurés

genevois ne financent pas indirectement d'autres cantons;

– à contester auprès du Conseil fédéral et des assurances-maladie toutes les

hausses de cotisation;

– à réclamer des baisses de cotisations, quand leur niveau est injustifié,

auprès des autorités fédérales.

 

 

Une fois de plus, le MCG disait la vérité avant tout le monde. Une fois de plus, nous avions le courage de défendre les intérêts de Genevois.

 

Nous trouvons vraiment pathétique le réveil de certains, qui en 2005 ne se privaient pas de nous critiquer et de dénoncer une motion – trop violente – alors qu’elle ne dit que la vérité.

 

A l’époque déjà, le MCG dénonçait une situation scandaleuse, face aux hypocrites qui sont financés par les caisses-maladie et tiennent un double discours indécent.

 

Eric STAUFFER

Président d’honneur du MCG

 

Roger GOLAY

Président du MCG

 

 

ANNEXES


Le MCG déjà en 2005 tirait la sonnette d'alarme:
http://www.ge.ch/grandconseil/data/texte/M01656.pdf

Extrait du mémorial du Grand Conseil sur la Motion du MCG:
56e législature - 1re année - Session 07 (avril 2006) - Séance 33 du 07.04.2006 à 17h00


M 1656

Proposition de motion de Mme et MM. Eric Stauffer, Roger Golay, Thierry Cerutti, Sandra Borgeaud : Assurance-maladie : les Genevois arnaqués. Exigeons la transparence totale !

Proposition de motion 1656

Débat

La présidente. Monsieur Follonier, vous avez la parole. (Remarque.) Oui, mais visiblement les auteurs de la motion ne souhaitent pas s'exprimer... (Remarque.) Monsieur Follonier, si vous êtes d'accord, je vais passer la parole à M. Stauffer. Excusez-moi, mais son nom n'apparaissait pas en premier sur mon écran.

M. Eric Stauffer (MCG). Ne vous faites pas de souci, Madame la présidente ! Je vous remercie.
Nous aimerions tout d'abord saluer l'effort et le travail effectués par notre conseiller d'Etat Pierre-François Unger dans le domaine des primes de l'assurance-maladie, mais il faut aller plus loin.
Il faut aller plus loin, car il n'est pas acceptable que les résidents genevois payent pour le déficit d'autres cantons. Vous le savez, les primes d'assurance-maladie de Genève sont quasiment les plus élevées de Suisse: elles ont augmenté de huit à quatorze fois plus que les salaires. Et il n'est pas simplement concevable pour nos concitoyens de payer, pour une famille entière, des primes avoisinant les 1500 francs par mois ! Nous voudrions donc, par cette motion, encourager le Conseil d'Etat. Nous savons qu'il s'agit de dispositions fédérales, mais nous aimerions que notre gouvernement puisse faire entendre la voix des citoyens et citoyennes genevois afin que l'équité règne dans le domaine des primes d'assurance-maladie.
Ces primes d'assurance-maladie reposent sur des prévisions difficiles à établir quant à la hausse des coûts, donc grossières. En outre, les erreurs de prévisions faites par le passé sont également intégrées dans le calcul... Partant de là, puisque tous les citoyens de ce pays sont obligés de s'assurer contre la maladie, il n'est pas normal que ce soient des compagnies privées qui effectuent des réserves à coups de centaines de millions ! Sous prétexte qu'«on ne sait jamais» et qu'il faut avoir des réserves en termes d'assurance...
J'aimerais juste vous donner quelques chiffres: Genève aurait, sur les primes d'assurance-maladie, réalisé des réserves de plus de 27% dans les compagnie d'assurance privées. Donc, nous avons d'un côté l'obligation légale de devoir s'assurer auprès d'une caisse maladie et, de l'autre côté, les primes nous sont imposées. Devons-nous déceler ici un impôt caché qui n'aurait pas été soumis à la votation populaire ? Cela n'est pas normal, il faut que ces choses se rétablissent ! Il faut une équité de traitement entre le canton de Genève et les autres cantons suisses. Il n'est tout simplement pas normal que les primes d'assurance soient quasiment moins chères de 50% dans le canton du Valais que dans le canton de Genève !
Raison pour laquelle, Mesdames et Messieurs les députés, nous vous demandons de soutenir cette motion déposée par le Mouvement Citoyens Genevois. Merci

 

17:28 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

29/01/2013

Vernier - la vérité sur le licenciement du responsable de la Culture !

LICENCIEMENT POLITIQUE, OU SE CACHE LA VERITE ?

 

Dans sa réponse à la QE 252 déposée en octobre 2012, Pierre Ronget pratique la langue de bois et l'art de cacher la vérité et de désinformer la population de Vernier.

 

Soyons fair-play, il a raison sur un élément, il faut malheureusement déposer 5 fois la même question pour obtenir des réponses, au demeurant insatisfaisantes.

 

Ce qui ne fait aucun doute désormais, c'est que l'ancien responsable du service de la culture a bien été licencié par Pierre Ronget pour des raisons politiques. . Dont Acte !

 

Mais revenons en détail à sa réponse fallacieuse et montrons à l'entier de la population de notre commune le visage obscur de ce personnage qui n'a pas hésité entre 2007 - 2011 (et à ce jour, il continue dans la même direction - pour la petite histoire, lors du budget 2013, il s'est permis de remettre en place une conseillère municipale Libéral car elle votait avec son groupe et la droite en lieu et place de voter avec la gauche) à trahir son électorat de droite et libéral en tournant le dos aux valeurs libérales qu'il devrait pourtant représenter et défendre pour accéder à la place qu'il occupe aujourd'hui. Pierre Ronget a non seulement commis un hold-up démocratique mais il n'a clairement pas été plébiscité par la population de Vernier et de ce fait n'a qu'une légitimité douteuse à exercer ses fonctions actuelles.

 

La population de Vernier ne manquera pas, en 2015, de sanctionner comme il se doit pareil comportement.

 

Ce faisant, il a trahi les électeurs libéraux, il a trahi son parti, ses électeurs.

 

En ce qui concerne les allégations légères de Pierre Ronget sur la politique culturelle mise en place lors de l'ancienne législature, il a clairement la mémoire sélective à moins que cela n'ait une origine physiologique, ce qui serait plus inquiétant encore.

 

J'ai clairement mis en place les 3 piliers suivants :

 

-        faciliter l'accès de la population à la culture

-        encourager la création artistique

-        soutenir la formation culturelle

 

et ceci dès 2009, bien que le budget avait déjà été voté et les propostions faites par un autre Libéral, le bailli ADM.

 

Pierre Ronget prétend que Mme Girardot a mis en place le programme culturel de 2009 et 2010. Bien naturellement, cela est totalement faux. Les programmes ont été mis en place par moi-même et M. Stettler pour 2010 et 2011 et très largement repris par P. Ronget pour 2012 et planifiés pour 2013, alors qu'il avait vaillamment combattu toutes les propositions faites par pure motivation revancharde.

 

Des faits :

 

-        Festival AntiGel, Pierre Ronget a toujours été contre ce projet, étrangemment il le soutient aujourd'hui

-        Vernier-sur-Rock - Pierre Ronget a toujours voulu supprimer ce festival, aujourd'hui il le soutient et augmente même son budget

-        BAL Libellules - Pierre Ronget était également contre ce projet, aujourd'hui il perdure (accès de la population à la culture)

-        Veat Libellules (encourage la création artistique)

-        Music Art (encourager et soutenir la formation culturelle)

-        Festival d'été (accès de la population à la culture)

-        Exposition à Chauvin Lullin (accès à la population - encourage la création  artistique)

-        Danse

-        Ouverture au Monde

-        Opéra Orphée avec les enfants

 

Il critique très maladroitement 3 projets pour essayer vainement de donner une certaine crédibilité à ses écrits tels que :

 

-        le ballet folklorique mexicain qui a fait salle comble à toutes ses représentations - Que dire du concept BAROQUE où les salles se sont retrouvées vides? (accès de la population à la culture)

-        il parle de manière dénigrante du concept bateau de l'alchimie (qui au demeurant était en droite ligne avec les 3 concepts de la politique culturelle0 mise en place par moi-même et repris lamentablement par Pierre Ronget), lequel présentait la science de manière ludique et pédagogique afin que toutes et tous puissent la comprendre et la rendait accessible aux enfants. Le plus remarquable est qu'il y avait également un partenariat public - privé avec Givaudan. Question de pédagogie...!

 

Si il y a bien une personne qui est expert dans l'art de la récupération, du dénigrement, de la manipulation des faits et du revirement de veste c'est Pierre Ronget.

 

Etrangement, dans sa réponse, il parle de vide culturel, alors qu'il reprend point par point tout ce qui a été proposé avant lui et refusé par lui. Nous avons beau chercher quelles sont les nouveautés apportées, il n'y en a point ! Faut-il en déduire que sa vision personnelle de la culture n'est que viduité?

 

Pierre Ronget peut certes tenter de chanter tel un coq, la vérité le rattrape bien vite et met en lumière son incompétence.

 

Pierre Ronget n'a décidément pas d'autre choix que de reconnaître qu'il n'a fait que récupérer ce que j'ai mis en place avant lui, et malgré lui, alors qu'il tente aujourd'hui de s'en adjuger la paternité, en usurpant mon travail.

 

Non, Pierre Ronget ne peut pas se contenter de reprendre mes citations à bon compte. Certes, comme il le dit si bien, il a une autre idée du débat politique. Il faut croire que sa stratégie se bâtit sur les intrigues, les contre-vérités, la désinformation, et les viles manipulations.

 

Le MCG, comme moi - même poursuivons une politque loyale, basée sur la politique et le respect, quoi qu'en disent nos adversaires. Ce n'est pas en martelant des mensonges qu'on parvient à les transformer en vérité.

 

En conclusion, je rappelle à Pierre Ronget qu'il est tenu de respecter le règlement et qu'il a l'obligation de répondre à toute question qui lui est posée par un conseiller municipal

 

Pierre Ronget n'est pas au-dessus des lois, bien qu'il en soit convaincu.

 

 

Ma questions au Conseil Administratif est dès lors la suivante:

 

-        Quel sentiment cela procure de voir l'incontournable vérité exposée au grand jour et d'avoir été pris la main dans le sac ?

 

                                                                                                     Thierry CERUTTI

                                                                                                 Conseiller municipal

                                                                                    Ancien Maire de la ville de Vernier

Vernier, le 29 novembre 2012


 

Ecoute, Dialogue, Respect, Solidarité et Action !

 

 

 

 

 

 

 

ce sont ces valeurs qui nous rassemblent.

 

 

 

 

 

 

 

Je les porte à la Mairie de Vernier

 

 

 

 

 

 

 

VERNIER.jpg

 

 

 

Thierry CERUTTI

 

 

 

 Député Au Grand Conseil de Genève

 

 

 

Ancien Maire de la ville de Vernier

 

 

07:48 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

27/01/2013

Fermeture de la route de Vernier ! La vérité !

Quel avenir pour la route de Vernier ?


Après la fermeture de l'avenue de Crozet à Balexert, voici ce que nous réserve le gouvernement monocolore de la Ville de Vernier.


La Chine a fait tomber sa mûraille, les allemands ont détruit le mûr de Berlin et à Vernier on ferme les accès routiers aux résidants !

Nous organisons une soirée d’information à la population sur la décision définitive de fermer la route de Vernier, Nous vous attendons :


lundi 28 janvier à 20h00

à l’aula de l’école des Ranches


Nous vous présenterons le projet  de la ville de Vernier et de la DGM qui a été imposé à la population ainsi que le contre-projet du TCS Genève lequel n'a pas pu être présenté à la ville de Vernier, ni à la DGM et encore moins à la commission des Transports du Grand Conseil, lesquels ont tous refusé de voir une excellente alternative à la fermeture de la route de Vernier.


 

Une question à poser!

 

Citoyennes, Citoyens de Vernier – Village quelle option choisissez-vous :

 

- La fermeture définitive de la route de Vernier ?

 

- Le maintien de l’ouverture de Vernier avec ses accompagnements ?

 

Au terme de cette soirée, nous espérons que tout le monde aura eu la chance de pouvoir s’exprimer.

 

 

 

VENEZ NOMBREUX !!!


Pour plus d'infos, voir le blog :

http://mcg-vernier-avotreecoutepouragir.blog.tdg.ch/archive/2012/12/12/vernier-le-scandale-de-la-fermeture-de-la-route-de-vernier.html


Les organisateurs:

Thierry Cerutti                                         Sébastien Ruffieux

Ancien Maire de Vernier            Conseiller municipal Indépendant

Député et Conseiller municipal


La section MCG de Vernier et des citoyens hors parti de la commune dont Jean-Claude Huggel, radical et Jacques Rolfo, citoyen dépité 


 

Ecoute, Dialogue, Respect, Solidarité et Action !

 

ce sont ces valeurs qui nous rassemblent.

 

Je les porte à la Mairie de Vernier

 

VERNIER.jpg

 

Thierry CERUTTI

 

 Député Au Grand Conseil de Genève

 

Ancien Maire de la ville de Vernier

 

 

 


 

22:34 | Lien permanent | Commentaires (1) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

24/01/2013

L'administration de Vernier au service de Thierry Apotheloz !

En Mai 2012, j'ai été interpellé par certains fonctionnaires de la ville de Vernier, lesquels ont été troublés et choqués par les propos qu'auraient tenus Thierry Apotheloz lors d'une séance de travail.

D'où la question que j'ai déposé ci-dessous et qui est à ce jour toujours pendante :

 

COMMUNE DE VERNIER

 

Question écrite

 
 

TITRE

 
 
 

Au service de Qui ?

 

 

Il a été porté à ma connaissance les faits suivants :

 

Lors d'une séance entre le conseil administratif Apotheloz et les agents de la police municipale, les propos suivants auraient été tenus par Apotheloz :

 

"La police municipale est uniquement là pour servir mes intérêts politiques"

 

Mes questions au Conseil Administratif de la ville de Vernier sont les suivantes :

 

           -  Est-ce que ces propos ont été tenus ?

 

-       La police municipale de la ville de Vernier est au service de qui ?

 

 

 

                                                                                                    Thierry CERUTTI

 

                                                                                               Conseiller municipal

 

                                                                                  Ancien Maire de la ville de Vernier

 

Vernier, le 14  mai 2012


A ce jour, je suis toujours en attente d'une réponse à ma question de la part de  Thierry Apotheloz, magistrat socialiste en charge du service de la Sécurité.


A t il quelque chose à se reprocher ?


Faut il déposé une requête officiel auprès du DIM - surveillance des communes afin que ce dernier fasse toute la lumière sur cette affaire ?

 

 

 

Ecoute, Dialogue, Respect, Solidarité et Action !

 

 

 

ce sont ces valeurs qui nous rassemblent.

 

 

 

Je les porte à la Mairie de Vernier

 

 

 

VERNIER.jpg

 

Thierry CERUTTI

 

 Député Au Grand Conseil de Genève

 

Ancien Maire de la ville de Vernier

 

07:00 | Lien permanent | Commentaires (1) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

20/01/2013

La question qui dérange Th. Apotheloz !

En février 2012, j'ai déposé au conseil municipal la question ci-dessous :

 

 

COMMUNE DE VERNIER

 

 

 

  INTERPELLATION

 

                     au sens des articles 44 et suivants du règlement du Conseil municipal de Vernier

 

 

 

TITRE

 

 

Amendes - dénonciations

 

 

 

Lors de l'ancienne législature (2007-2011), une série d'amende d'ordre ou de dénonciation ont été apposées sur différents véhicules appartenant aux membres du club des aînés de Vernier,  lequels s'étaient stationnés dans le préau de l'école des Ranches.

 

 

 

Bien que le MCG aie toujours dénoncé cette mise en application de ce nouveau règlement, il faut reconnaître que les conducteurs  étaient clairement en infraction, selon les nouvelles directives rédigées par le conseil administratif vert Yvan Rochat et socialiste Thierry Apotheloz.

 

 

 

En effet, pour stationner son véhicule dans le dit préau d'école, il faut être muni d'un macaron.

 

 

 

Ma question au Conseil Administratif est la suivante :

 

 

 

Est-ce que ces amendes d'ordres et/ou dénonciation ont été renvoyées au service des contravention afin d'y être traitées comme l'exige la loi ?

 

 

 

 

 

                                                                                                    Thierry CERUTTI

 

                                                                                                   Conseiller municipal

 

                                                                                        Ancien Maire de la ville de Vernier

 

 

 

Vernier, le 12 février 2012

 

 

 

A ce jour, je suis toujours en attente d'une réponse à ma question de la part de  Thierry Apotheloz, magistrat socialiste en charge du service de la Sécurité.


A t il quelque chose à se reprocher ?


Faut il déposé une requête officiel auprès du Ministère public afin que ce dernier fasse toute la lumière sur cette triste affaire ?

 

 

 

Ecoute, Dialogue, Respect, Solidarité et Action !

 

 

 

ce sont ces valeurs qui nous rassemblent.

 

 

 

Je les porte à la Mairie de Vernier

 

 

 

VERNIER.jpg

 

Thierry CERUTTI

 

 Député Au Grand Conseil de Genève

 

Ancien Maire de la ville de Vernier

 

 

 

 

17:10 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |