23/11/2012

POLICE-POPULATION à Vernier - ENFIN !

Ce jour la TDG annonce un changement de programme concernant la présentation du projet POLICE-POPULATION, dixit le conseiller socialiste.

 

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/popul-vernier-communication-bat-aile/story/29982256

 

Pour ma part et celle de Christina il avait toujours été convenu que la présentation allait se faire auprès des résidants demandeurs en premier temps uniquement et par la suite, en fonction du projet proposé, au reste de la population de la ville de Vernier.

Ce qui était clairement clair et défini pour nous, l'était également pour le socialiste Th. Apotheloz.

 


 

 Une fois n'est pas coutume, nous constatons que non obstant de ne pas dire la vérité, il a clairement et volontairement essayé de bloquer et de faire capoter le dit projet.

 
Etant prévoyant, Christina et moi-même avions pris les devants auprès des personnes qui nous ont fait confiance et leur avons fait parvenir le courrier ci-dessous :

INVITATION


Projet Police Population pour Vernier


à tous les propriétaires signataires


Chères Voisines, Chers Voisins,


Vous êtes plus de 250 à avoir signé les courriers envoyés au Conseiller d’Etat Pierre Maudet suite aux séances organisées durant l’été par les deux députés-conseillers municipaux soussignés, Christina Meissner et Thierry Cerutti et nous vous en remercions.


Si la réponse du Conseiller d’Etat a été très rapide, les communications entre la commune de Vernier et la police qui a été chargée d’étudier ce projet de surveillance de voisinage ont été plutôt longues et difficiles.

Entretemps, deux motions appuyant la démarche ont été déposées devant respectivement le Grand Conseil et le Conseil municipal. Ce dernier a traité la motion M258 qui lui était adressée, l’a approuvée et l’a renvoyée en date du 15 novembre au Conseil administratif pour sa mise en oeuvre.

La motion demandait notamment que Vernier soit désignée commune pilote du projet Police Population pour Vernier et que les autorités communales s’engagent résolument dans le projet aux côtés du
Canton.

C’est aujourd’hui chose faite, une première séance d’information aura lieu le


Mardi 27 novembre 2012 à 20h à l’école des Ranches à Vernier Village.


Nous regrettons que l’annonce de cette réunion arrive si tardivement. Nous ne savons pas si le courrier des autorités vous est déjà parvenu, mais il serait dommage que, faute d’information, vous ne puissiez pas vous rendre à cette séance qui vous est destinée. Nous nous réjouissons de vous y retrouver et de
découvrir ensemble les solutions que les autorités cantonales et communales auront à nous proposer, pour concrétiser dans les quartiers de villas un partenariat novateur dépassant les clivages politiques et véritablement au bénéfice de la population.

Dans cette attente, nous vous transmettons nos meilleures salutations.


Christina Meissner Thierry Cerutti

 

 

 

Ecoute, Dialogue, Respect, Solidarité et Action !

 

ce sont ces valeurs qui nous rassemblent.

 

Je les porte à la Mairie de Vernier

 

VERNIER.jpg

 

Thierry CERUTTI

 

Député Au Grand Conseil de Genève

Ancien Maire de la ville de Vernier

17:41 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

22/11/2012

Budget 2013 pour le canton de Genève - le Conseil d'Etat n'assume pas !

COMMUNIQUE DU MOUVEMENT CITOYENS GENEVOIS



Budget 2013 pour le canton de Genève bis !



Le Conseil d’Etat décide de ne rien décider

Le Conseil d’Etat propose un projet de budget bis avec un déficit réduit, passant de 278 millions à 191 millions, essentiellement dû à de nouvelles estimations fiscales à hauteur de 99 millions. En dehors de ces correctifs, il propose des économies sur le fonctionnem...
ent de 31 millions moins 6 millions qui seront affectés à la politique pénitentiaire. Il s’agit plus d’une réorganisation de certains services que de réelles coupes.

Nous ne pouvons pas accepter un tel déficit qui risque d’enclencher le mécanisme institutionnel et légal du frein à l’endettement, malgré quelques correctifs fiscaux qui amélioreraient les comptes 2012.
Nous allons accepter le renvoi de ce projet de budget en commission des Finances tout en faisant part de nos inquiétudes quant aux finances de la République et nous travaillerons dans l’objectif de ramener ce déficit à un taux nettement inférieur à celui du Conseil d’Etat, qui n’a pas su prendre davantage de responsabilités.

Toutefois, nous veillerons au bon fonctionnement de l’Etat et aux conditions sociales de ses collaborateurs. Nous avons l’intention de maintenir le rôle essentiel de l’Etat dans les domaines suivants : santé, éducation, justice et police.

Nous proposerons des recettes supplémentaires en augmentant le taux de l’impôt à la source payé par les frontaliers. Nous estimons qu’avec 15 millions d’augmentation de la charge d’assistance publique, nous devons prioritairement donner de l’emploi aux résidents genevois qui vivent de plus en plus dans une situation difficile par la concurrence transfrontalière. De plus, la part d’investissement du CEVA privera les Genevois d’infrastructures nécessaires.

Roger GOLAY
Président du MCG, Chef de groupe parlementaire


Ecoute, Dialogue, Respect, Solidarité et Action !

 

ce sont ces valeurs qui nous rassemblent.

 

Je les porte à la Mairie de Vernier

 

VERNIER.jpg

 

Thierry CERUTTI

 

Député Au Grand Conseil de Genève

Ancien Maire de la ville de Vernier

07:39 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

20/11/2012

POLICE - POPULATION à Vernier, la vérité et des faits !

J'ai été très surpris de lire dans l'article de la TDG ci-dessous :
 
 
que les autorités de la ville de Vernier n'auraient pas été mises au courant "officiellement" que notre excellente police cantonale allait faire le 27 novembre 2012 une séance de présentation du concept POLICE-POPULATION aux habitants de la ville de Vernier, alors même que la presse et ceci depuis cet été déjà en a fait un très large écho (Le Matin - Le Courrier).
 
Pourtant, le dit concept a été présenté et communiqué dans le journal de la ville de Vernier "ActuVernier"  du mois d'août
 
 
et de septembre (présentation à la population de la motion que nous avons déposée au Grand Conseil):
 
 
ainsi que dans le présent blog où plusieurs publications ont été faites.
 
Pour rappel, ce concept est clairement et sans ambiguïté porté par moi-même et Christina Meissner, secrétaire générale de l'association PIC-VERT ainsi que de 300 propriétaires réparties dans toute la ville de Vernier (Vernier-village - Cointrin - Châtelaine-Balexert - Le Lignon - Aïre).
 
Ensemble et unis, nous avons fait parvenir au total 5 courriers au Conseiller d'Etat Pierre Maudet, magistrat du Département de la Sécurité afin de solliciter son appui et son soutien pour la mise en place du concept POLICE-POPULATION vaudois. Pour rappel, le 1er courrier lui a été adressé le 30 juillet 2012.
 
Fort de l'écho positif que notre projet a suscité auprès non seulement de la population de Vernier mais également de celle des autres communes et afin de donner des moyens à notre conseiller d'Etat, j'ai déposé une motion au Parlement le 17 septembre 2012 dont le contenu sous le lien ci-dessous :
 
 
Tout ceci pour dire mon étonnement de constater que pour un projet aussi important et autant sollicité par la population genevoise (Carouge a suivi notre exemple - Aire-la-Ville crée des milices (système qui est différent de celui que nous proposons) - Lancy se tâte etc..), l'exécutif de la ville de Vernier fait la fine bouche et va se plaindre à la presse de n'avoir pas été consulté "officiellement".
 
Il est vrai que pour cet exécutif monocolore gauche-PLR, il est important que l'information passe par un dîner copieux aux frais des contribuables pour recevoir "officiellement " une information qui a été communiquée lors d'une réunion de travail.
 
L'attitude de cet exécutif monocolore est d'autant plus minable, lorsqu'on sait que Vernier connaît de graves problèmes de sécurité et de dysfonctionnement.
 
La voie de la mauvaise fois a clairement guidé cet exécutif monocolore à faire la sourde oreille à cet excellent projet. Pour comprendre leur attitude dédaigneuse, il faut chercher la vérité ailleurs……….. Eh oui,  tout bonnement, cette excellente idée n'émane pas d'eux, tout simplement !

Le plus désolant dans cette histoire c'est qu'au final :

l'exécutif monocolore de la ville de Vernier a pris :
 
- la presse pour des imbéciles,
- la population en ôtage et
- la police cantonale pour des menteurs....
 
 
Afin de rappeler le projet au conseiller administratif socialiste de Vernier, lequel prétend n'être pas au courant "officiellement", nous avons, le 4 novembre avec l'UDC, déposé la présente motion au conseil municipal de la ville de Vernier qui l'a traitée jeudi 15 novembre 2012 en séance plénière :
 
M 258 – 12.11 COMMUNE DE VERNIER- PROJET DE MOTION
 

au sens des articles 40 et suivants du règlement du Conseil municipal de Vernier
 

Projet Police - Population pour Vernier
 

Améliorons la sécurité par la complémentarité des mesures et la synergie entre la commune et le canton !
 

Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux,
 

Confrontés à une recrudescence de cambriolages, les habitants des quartiers de villas de Vernier n’en peuvent plus. Las de voir leur qualité de vie et leur sécurité péjorées, les habitants ont été interpellés par la proposition de deux Députés-Conseillers municipaux, Christina MEISSNER et Thierry CERUTTI afin de trouver ensemble une solution grâce à un projet de collaboration Police - Population à l’exemple de ce qui se pratique avec succès dans le canton de Vaud.
 

Le concept vaudois : Pour prévenir la délinquance, le vandalisme et les cambriolages, le canton de Vaud propose depuis vingt ans, sous la responsabilité de la police vaudoise, un concept Police-Population.Plus de cent communes vaudoises et quelque 11'000 personnes y participent.
 
Il permet de rapprocher la police de la population par notamment les mesures suivantes :
 

- Construire un réseau de solidarité entre voisins
- Améliorer le partenariat police - population
- Informer personnellement les membres du réseau
- Recevoir régulièrement des conseils sécuritaires
 
 

À Vernier : 5 séances se sont échelonnées du 30 juillet, pour les quartiers de villas entourant Vernier Village, au 28 septembre pour ceux d’Aïre - Le Lignon en passant par Châtelaine et Cointrin. Les participants étaient à chaque fois très nombreux. A ce jour, ce sont plus de 200 familles qui ont sollicité par courrier le Conseiller d’État responsable de la sécurité, Pierre MAUDET. Sa réponse rapide et positive, dès la première lettre reçue, démontre son intérêt pour le projet et qu’il est sensible au problème. C’est la police qui est chargée d’étudier ce projet de surveillance de voisinage et de désigner des communes pilotes.
 

En effet, si les habitants des quartiers de villas de Vernier sont les premiers à Genève à solliciter l’aide et le soutien de Pierre MAUDET pour un projet Police-Population, ils sont loin d’être les seuls à souffrir des cambriolages, les habitants des immeubles et de nombreuses communes sont aussi touchés.
S’il paraît logique que le projet soit piloté par le Canton, au niveau des mesures, l’implication et la collaboration de la commune sont nécessaires. Chaque commune ayant ses spécificités et des moyens qui lui sont propres, le projet Police - Population du Canton doit s’inscrire en complément et en synergie avec les mesures et les efforts déjà déployés au niveau communal et qui intègrent notamment la police municipale, les médiateurs sociaux, la vidéoprotection, etc.
 

Par ces motifs, le Conseil municipal de Vernier
 

invite le Conseil administratif à :
 
répondre à la préoccupation de ses habitants et à leur souhait de voir un projet Police -Population se déployer à Vernier ;
 

- prendre contact avec les autorités cantonales concernées pour les informer de sa volonté de faire de Vernier une commune pilote dans le cadre du projet Police - Population du Canton de Genève ;
 

  - participer activement à la mise en place de ce projet aux côtés des autorités cantonales et à le coordonner avec les autres mesures communales préventives et répressives liées à la sécurité.
 

Pour l’UDC :                               Pour le MCG :
Christina MEISSNER                    Thierry CERUTTI
 
Vernier, le 4 novembre 2012
 
 Pour la petite histoire, les socialistes et les Verts se sont abstenus. Concernant ces derniers, ils avaient pourtant annoncé à la population de Vernier qu'ils allaient soutenir le projet - PINOCCHIO !
 

 

 

 

Ecoute, Dialogue, Respect, Solidarité et Action !

 

ce sont ces valeurs qui nous rassemblent.

 

Je les porte à la Mairie de Vernier

 

VERNIER.jpg

 

Thierry CERUTTI

 

Député Au Grand Conseil de Genève

Ancien Maire de la ville de Vernier


 


11:15 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

14/11/2012

Nous avons refusé le budget 2013 à Vernier !

 

Budget 2013 de Vernier :  la politique désastreuse du trio PLR-Verts-PS

 

Depuis l’arrivée de l’alliance contre-nature PLR-socialiste-verte, les finances de la commune de Vernier se détériorent de façon inquiétante.

 

Alors qu'un qualité de magistrat MCG de la ville de Vernier, j'avais obtenu une gestion exemplaire des finances de la commune pour le bien des Citoyens, le conseiller administratif libéral Pierre Ronget jette l’argent par les fenêtres afin de répondre aux désirs de ses collègues socialistes et verts. Le budget 2013 va dépasser les 102 millions, alors qu’il se situait à 88 millions seulement en 2010.

 

En dépassant de manière imprudente, le Conseil administratif oublie que nos revenus sont tributaires des fantaisies du Département des finances. Au  contraire, il faudrait protéger le personnel communal et les prestations aux habitants par une gestion intelligente et prudente, ce qui n’est pas le cas.

 

En lieu et place de policiers municipaux, on a financé de très coûteux et inefficaces travailleurs sociaux. L’insécurité prospère comme chacun peut s’en rendre compte, rien d’efficace n’est fait et des institutions sociales, dont un des conseillers administratifs est vice-président de l’une d’elles (la Fase pour ne pas le nommer : conflit d’intérêts), profitent de cette manne financière. L’argent est bien mal utilisé.

 

Dans les projets positifs, on trouvera les idées lancées par le groupe MCG et moi-même alors magistrat et qui sont reprises sans vergogne (sans surtout en rappeler l’origine) par les conseillers administratifs en place.

 

Quand notre trio PLR-Verts-PS trouve de nouvelles idées, on court à la catastrophe, par idéologie politicienne ou par des projets mal conçus. Voilà comme on jette l’argent par les fenêtres… A Paris, la commune ne paie pas les vélos en libre service (Vélib), qui sont financés par une entreprise privée d’affichage. A Vernier, ce projet ruineux devra être payé par les contribuables, ce que nous contestons fortement. Ce projet n’est d’ailleurs pas si respectueux de la nature, puisqu’il faut des camions pour transporter les vélos excédentaires d’une station à une autre. Ce mode de transport pollue, malgré les promesses mensongères.

 

Alors que le même Pierre Ronget m'avait empêché de faire des dépenses légitimes et modestes dans le domaine du sport et de la culture, il s’illustre en jetant l’argent par la fenêtre dans le domaine de la culture, dont les dépenses vont exploser avec une hausse de 430'000 francs, ce qui n’est ni intelligent ni raisonnable.

 

Pour le MCG, le budget 2013 est désastreux, parce qu’il ne choisit pas les bonnes priorités, que sont la sécurité et les conditions de vie des citoyens de notre commune. Il nous présente des gadgets coûteux et inutiles (Vélib non financés, travailleurs sociaux en tous genres, qui se transforment parfois en agents électoraux pour le parti socialiste, etc.). La reprise de mes projets  sont les seules qualités de ce budget. Nous sommes inquiets des principes de mauvaise gestion qui sont appliqués par le magistrat PLR au service des politiques dispendieuses du PS et des Verts.

 

 La déclaration du groupe MCG au conseil municipal avant le vote du budget lequel aurait pu être drastiquement amélioré, si une élue PLR avait choisie de voter comme son groupe en lieu et place de voter à gauche. Mais il est vrai que la pauvre n'a fait qu'obéir aux injonctions de Pierre ROUGET !

 

En préalable au vote du budget de fonctionnement 2013 de la Ville de Vernier par son Conseil municipal, le groupe MCG entend alerter le Conseil municipal et les communiés sur les risques importants et les enjeux majeurs inhérents au vote de ce budget.

 

Nous constatons, dans une énumération d’inquiétudes loin d’être exhaustive, une continuité dans la rupture marquée très étonnante avec le principe de prudence ayant prévalu jusqu’à présent lors de la préparation des budgets communaux, de l'ancienne législature :

 

-        l’appétit féroce des élus du PS et des Verts, soutenus par le  pseudo Libéral (PLR), qui ont opté pour un budget 2013 dangereux en l’augmentant  de plusieurs millions pour dépasser la barre des 102 millions, alors que nous avions déjà tiré la sonnette d'alarme l'année passée.

 

-        un équilibre général du budget 2013 qui n’est rétabli que par une prévision d’entrée fiscale surévaluée et hors de la réalité actuelle ; si sa justification et son calcul ne sont pas en cause, son caractère non récurrent et son montant exceptionnellement élevé invitent à réfléchir sur les risques pesant sur l’avenir ;

 

-        une hausse préoccupante des charges du personnel qui représentent près du tiers du budget communal ; alors qu'un certain Pierre Rouget parlait de responsabilité financière par la maîtrise des charges…. On constate une fois de plus, qu'il a oublié de passer de la parole aux actes et il est plus enclin à partiquer la langue de bois... regarder son nez s'allonge… comme celui de ses deux compères....

 

Sans compter la recapitalisation à de la caisse de pension des fonctionnaires

 

-        Le refus systématique de cette gauche arrogante, des propositions constructives que le MCG a formulé, notamment pour diminuer le budget de près de 1'4 millions.

 

-        La non entrée sur la suppression de l'impôts discriminatoire de la médaille pour nos amis les chiens d'un montant de chf 25'000.—alors que le trio rose-vert-gris donne chf 400.—au 150 premières personnes qui achètent en vélo électrique (chf 60'000.--) ou est l'esprit d'équité, de justice social et de responsabilité individuel ?

 

-        La timidité de ce budget d'allouer un budget plus important pour la sécurité, notamment pour engager plus de policiers et non pas 1 policier.

 

-        Le manque de vision politique ainsi que l'absence de décision politique à l'égard des activités sportives et auprès des associations sportives. Gouverner c'est prévoir ! On constate qu'avez Pierre Ronget aux sports c'est plutôt le trou noir !

 

-        Une politique culturelle extrêmement onéreuse (près d'un demi-million d'augmentation) et antipopulaire, réservée à l'élite genevoise de la rive gauche, alors que le concept mis en place lors de la dernière législature a fait ses preuves et donné d'excellent résultats (salles combles). L'imiter c'est bien, l'appliquer c'est mieux. Gouverner c'est choisir !

 

-        La politique dogmatique et castriste menée par Yvan ROCHAT à l'égard des utilisateurs de véhicule privé, dépensant sans compter les deniers publiques pour fermer des rues, des routes sans demander l'avis des résidants et des riverains. Créer le chaos, voilà la politique de mobilité que nous propose cet exécutif. Sans oublier de donner une multitude de subventions à ses petits amis écologistes.

 

-        l’insuffisance flagrante des propositions de réductions de charges qui ont été présentées au Conseil municipal tout au long du processus d’élaboration du budget.

 

Le manque de clairvoyance du magistrat socialiste THIERRY APOTHELOZ et sa méconnaissance  du métier / terrain amène Vernier au chaos. Sa politique catastrophique consiste à mettre à mal la sécurité de la ville de Vernier, après avoir faillit dans sa mission auprès de la FASE.

 

La vérité, c'est qu'il veut faire en sorte que les derniers lieux ou règnent la paix et l'harmonie deviennent des ghettos et des nids d'insécurité. La population de Vernier appréciera et s'en souviendra !

 

 Nous estimons, d’autre part, qu’en raison des déséquilibres économiques et financiers actuels dont l’actualité quotidienne nous indique hélas que l’ampleur, la durée, les conséquences sont encore largement sous-estimées, le niveau des recettes fiscales communes dans le prochain budget 2013 ne peut pas être considéré comme acquis et que les prévisions de recettes pour les années 2014 à 2015 doivent être aussi anticipées avec la plus grande prudence, que les charges qui seront imposées à la Ville de Vernier en liaison d’une part avec la politique certes dynamique mais onéreuse de la création de crèches et de structures pour la petite enfance et, d’autre part, l’augmentation importante de la population déjà irréversiblement engagée jusqu’à l’horizon 2016 n’ont pas fait l’objet d’analyses critiques d’impact suffisamment détaillées.

 

Pour tous ces motifs, le groupe MCG refusera le présent budget.

 

Ecoute, Dialogue, Respect, Solidarité et Action !

 

ce sont ces valeurs qui nous rassemblent.

 

Je les porte à la Mairie de Vernier

 

VERNIER.jpg

 

Thierry CERUTTI

 

Député Au Grand Conseil de Genève

Ancien Maire de la ville de Vernier

11:56 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

12/11/2012

Apotheloz pris la main dans le sac !

 

le plus moche.png

 

En janvier de cette année, notre "ami" faisait des déclarations fracassantes concernant la diminution de l'insécurité et de la criminalité dans notre belle ville de Vernier.

Dans son élan, notre bon socialiste, s'appropriait cette diminution en précisant que LUI, planifiait depuis des années déjà des opérations de prévention dans toute la commune, CE QUI EST BIEN NATURELLEMENT FAUX !

Choqué par ce énième mensonges, j'ai déposé fin janvier 2012, une interpellation (I123) demandant à Thierry Apotheloz de bien vouloir préciser depuis combien de temps il organisait des opérations de prévention, la durée de ces dernières ainsi que les lieux ayant bénéficié de cette présence policière.

Sa réponse, qui fut rendue 9 mois après était sans équivoque. Il avait belle et bien déformé la vérité.

Fort de ceci, j'ai redéposé en septembre 2012, la question écrite (QE 249) ci-dessous :

 

 Opération cambriolage - il a dit - il a menti ?

 

A l'excellente interpellation I123 déposée en janvier 2012, nous recevons une réponse du magistrat socialiste en charge de la sécurité seulement 9mois après et pour cause.

 

Nonobstant du fait qu'il doit répondre dans les 2 mois qui précède l'interpellation, il essaye de faire croire qu'il est cultivé en citant un poète latin né en Syrie vers 85 av. J.-C, lequel a notamment également écrit :

 

 " Ne promettez pas ce que vous ne pourrez pas tenir. »

 

Il confirme dans sa réponse les contre-vérités qu'il a communiqué à la presse en janvier 2012 concernant le fait que la ville de Vernier menait des opérations de préventions depuis de nombreuses années dans toute la commune, laissant supposer que depuis de nombreuses années, la ville de Vernier de manière régulière et constante organisait des opérations de prévention "cambriolage" sur l'entier du territoire verniolan.

 

 La vérité est tout autre, et Thierry APOTHELOZ aurait pu citer, le concernant, le proverbe suivant :

 

 Un menteur est plus vite attrapé qu'un boiteux

 

 Il a dit - il a menti puisqu'il confirme que seulement deux opérations de prévention ont eu lieu ces dernières années et uniquement dans deux quartiers bien précis soit :

 
 
 

-          une de 30 jour en 2009 et uniquement aux Avanchets et non pas de 5 semaines comme indiqué

 

 

-          une autre de 2 x 4 jour en 2011 dans les quartiers villas de Vernier-Village

          

 

-          quant à la dernière opération de mai 2012, pour rappel, la question a été déposée en janvier 2012…..

 

 
 

Ma question au Conseil Administratif est la suivante :

 

 -         Quel sentiment cela procure d'avoir été pris la main dans le sac ?


La réponse reçue à cette question est un aveu, puisqu'il répond dans la QE 249A - 12.11 en substance :

Cette question n'appelle pas de réponse.


 

 

Ecoute, Dialogue, Respect, Solidarité et Action !

 

 ce sont ces valeurs qui nous rassemblent.

 

 Je les porte à la Mairie de Vernier

 

 VERNIER.jpg

 

 Thierry CERUTTI

 

 Député Au Grand Conseil de Genève

Ancien Maire de la ville de Vernier


06:00 | Lien permanent | Commentaires (1) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

07/11/2012

Un verniolan dépité ! à la recherche d'un emploi !

Réponse à la fracture sociale vue par Monsieur Thierry Apothéloz , Tribune de Genève.

L’analyse et le constat que fait M. Apothéloz pour ses voisins et amis qui sans emploi sortent provisoirement ou définitivement des statistiques pour se trouver dans une situation précaire m’ont touché.


Seule sa réponse est fausse, car il ne voit que ce qu’il veut bien voir. Ce jeune diplômé universitaire ne souhaite pas aller au chômage, pas plus que cette maman qui malgré une formation pendant sa période de chômage, et pourtant en fin de droit, ne souhaite aller à l’hospice. Ce Monsieur qui va perdre son emploi, ainsi que des milliers d’autres chômeurs, tous, ne cherchent qu’une chose, trouver ou retrouver un emploi.


Sa formation sociale, comme son appartenance politique, lui fait penser que seuls, des conseillers en personnel, des assistants sociaux pourraient atténuer les malheurs de ces gens et cela est faux, car ils n’ont jamais eu besoin d’eux et si la situation économique en Europe et dans le monde était meilleure ce sont les premiers qui seraient au chômage et les seconds qui paieraient pour eux.


Quand vous postulez pour un travail en 2012, vous ne le faites plus à un service du personnel, mais aux ressources humaines. L’humain est devenu une ressource, une marchandise que l’on peut importer, exporter, exploiter, comme du charbon ou du pétrole.


Le patronat représenté par la droite a souhaité pour des questions économiques et une meilleure exploitation des marchés, mais aussi des personnes, ouvrir les frontières ; il a eu le soutien de la gauche qui l’a suivi pour des questions idéologiques d’un monde où on est tous frères.


De cette alliance presque contre nature est née l’ouverture des frontières et à plus large échelle la mondialisation des personnes et des ressources. Celles-ci n’ont créé que le chaos dans la classe moyenne, car le constat est qu’il y a de plus en plus de supers riches, mais aussi de vrais pauvres, même en Suisse.


Pour lutter contre la libéralisation sauvage du marché du travail, seules des règles strictes et, disons-le, protectionnistes, pourront amener à un retour à l’emploi pour ces personnes. Mais pour cela les socialistes comme les verts devront renoncer à une vision d’un monde parfait et ouvert, au profit d’un pays où le travail sera roi et où les services sociaux seront l’exception. Car qu’ils le veuillent ou non, ils sont aussi les fossoyeurs de ceux-là même, qu’ils disent défendre.


Vernier

Alexandre MONOD

Chômeur en fin de droit »


Ecoute, Dialogue, Respect, Solidarité et Action !

 

 ce sont ces valeurs qui nous rassemblent.

 

 Je les porte à la Mairie de Vernier

 

 VERNIER.jpg

 

 Thierry CERUTTI

 

 Député Au Grand Conseil de Genève

18:45 | Lien permanent | Commentaires (1) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |