20/11/2012

POLICE - POPULATION à Vernier, la vérité et des faits !

J'ai été très surpris de lire dans l'article de la TDG ci-dessous :
 
 
que les autorités de la ville de Vernier n'auraient pas été mises au courant "officiellement" que notre excellente police cantonale allait faire le 27 novembre 2012 une séance de présentation du concept POLICE-POPULATION aux habitants de la ville de Vernier, alors même que la presse et ceci depuis cet été déjà en a fait un très large écho (Le Matin - Le Courrier).
 
Pourtant, le dit concept a été présenté et communiqué dans le journal de la ville de Vernier "ActuVernier"  du mois d'août
 
 
et de septembre (présentation à la population de la motion que nous avons déposée au Grand Conseil):
 
 
ainsi que dans le présent blog où plusieurs publications ont été faites.
 
Pour rappel, ce concept est clairement et sans ambiguïté porté par moi-même et Christina Meissner, secrétaire générale de l'association PIC-VERT ainsi que de 300 propriétaires réparties dans toute la ville de Vernier (Vernier-village - Cointrin - Châtelaine-Balexert - Le Lignon - Aïre).
 
Ensemble et unis, nous avons fait parvenir au total 5 courriers au Conseiller d'Etat Pierre Maudet, magistrat du Département de la Sécurité afin de solliciter son appui et son soutien pour la mise en place du concept POLICE-POPULATION vaudois. Pour rappel, le 1er courrier lui a été adressé le 30 juillet 2012.
 
Fort de l'écho positif que notre projet a suscité auprès non seulement de la population de Vernier mais également de celle des autres communes et afin de donner des moyens à notre conseiller d'Etat, j'ai déposé une motion au Parlement le 17 septembre 2012 dont le contenu sous le lien ci-dessous :
 
 
Tout ceci pour dire mon étonnement de constater que pour un projet aussi important et autant sollicité par la population genevoise (Carouge a suivi notre exemple - Aire-la-Ville crée des milices (système qui est différent de celui que nous proposons) - Lancy se tâte etc..), l'exécutif de la ville de Vernier fait la fine bouche et va se plaindre à la presse de n'avoir pas été consulté "officiellement".
 
Il est vrai que pour cet exécutif monocolore gauche-PLR, il est important que l'information passe par un dîner copieux aux frais des contribuables pour recevoir "officiellement " une information qui a été communiquée lors d'une réunion de travail.
 
L'attitude de cet exécutif monocolore est d'autant plus minable, lorsqu'on sait que Vernier connaît de graves problèmes de sécurité et de dysfonctionnement.
 
La voie de la mauvaise fois a clairement guidé cet exécutif monocolore à faire la sourde oreille à cet excellent projet. Pour comprendre leur attitude dédaigneuse, il faut chercher la vérité ailleurs……….. Eh oui,  tout bonnement, cette excellente idée n'émane pas d'eux, tout simplement !

Le plus désolant dans cette histoire c'est qu'au final :

l'exécutif monocolore de la ville de Vernier a pris :
 
- la presse pour des imbéciles,
- la population en ôtage et
- la police cantonale pour des menteurs....
 
 
Afin de rappeler le projet au conseiller administratif socialiste de Vernier, lequel prétend n'être pas au courant "officiellement", nous avons, le 4 novembre avec l'UDC, déposé la présente motion au conseil municipal de la ville de Vernier qui l'a traitée jeudi 15 novembre 2012 en séance plénière :
 
M 258 – 12.11 COMMUNE DE VERNIER- PROJET DE MOTION
 

au sens des articles 40 et suivants du règlement du Conseil municipal de Vernier
 

Projet Police - Population pour Vernier
 

Améliorons la sécurité par la complémentarité des mesures et la synergie entre la commune et le canton !
 

Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux,
 

Confrontés à une recrudescence de cambriolages, les habitants des quartiers de villas de Vernier n’en peuvent plus. Las de voir leur qualité de vie et leur sécurité péjorées, les habitants ont été interpellés par la proposition de deux Députés-Conseillers municipaux, Christina MEISSNER et Thierry CERUTTI afin de trouver ensemble une solution grâce à un projet de collaboration Police - Population à l’exemple de ce qui se pratique avec succès dans le canton de Vaud.
 

Le concept vaudois : Pour prévenir la délinquance, le vandalisme et les cambriolages, le canton de Vaud propose depuis vingt ans, sous la responsabilité de la police vaudoise, un concept Police-Population.Plus de cent communes vaudoises et quelque 11'000 personnes y participent.
 
Il permet de rapprocher la police de la population par notamment les mesures suivantes :
 

- Construire un réseau de solidarité entre voisins
- Améliorer le partenariat police - population
- Informer personnellement les membres du réseau
- Recevoir régulièrement des conseils sécuritaires
 
 

À Vernier : 5 séances se sont échelonnées du 30 juillet, pour les quartiers de villas entourant Vernier Village, au 28 septembre pour ceux d’Aïre - Le Lignon en passant par Châtelaine et Cointrin. Les participants étaient à chaque fois très nombreux. A ce jour, ce sont plus de 200 familles qui ont sollicité par courrier le Conseiller d’État responsable de la sécurité, Pierre MAUDET. Sa réponse rapide et positive, dès la première lettre reçue, démontre son intérêt pour le projet et qu’il est sensible au problème. C’est la police qui est chargée d’étudier ce projet de surveillance de voisinage et de désigner des communes pilotes.
 

En effet, si les habitants des quartiers de villas de Vernier sont les premiers à Genève à solliciter l’aide et le soutien de Pierre MAUDET pour un projet Police-Population, ils sont loin d’être les seuls à souffrir des cambriolages, les habitants des immeubles et de nombreuses communes sont aussi touchés.
S’il paraît logique que le projet soit piloté par le Canton, au niveau des mesures, l’implication et la collaboration de la commune sont nécessaires. Chaque commune ayant ses spécificités et des moyens qui lui sont propres, le projet Police - Population du Canton doit s’inscrire en complément et en synergie avec les mesures et les efforts déjà déployés au niveau communal et qui intègrent notamment la police municipale, les médiateurs sociaux, la vidéoprotection, etc.
 

Par ces motifs, le Conseil municipal de Vernier
 

invite le Conseil administratif à :
 
répondre à la préoccupation de ses habitants et à leur souhait de voir un projet Police -Population se déployer à Vernier ;
 

- prendre contact avec les autorités cantonales concernées pour les informer de sa volonté de faire de Vernier une commune pilote dans le cadre du projet Police - Population du Canton de Genève ;
 

  - participer activement à la mise en place de ce projet aux côtés des autorités cantonales et à le coordonner avec les autres mesures communales préventives et répressives liées à la sécurité.
 

Pour l’UDC :                               Pour le MCG :
Christina MEISSNER                    Thierry CERUTTI
 
Vernier, le 4 novembre 2012
 
 Pour la petite histoire, les socialistes et les Verts se sont abstenus. Concernant ces derniers, ils avaient pourtant annoncé à la population de Vernier qu'ils allaient soutenir le projet - PINOCCHIO !
 

 

 

 

Ecoute, Dialogue, Respect, Solidarité et Action !

 

ce sont ces valeurs qui nous rassemblent.

 

Je les porte à la Mairie de Vernier

 

VERNIER.jpg

 

Thierry CERUTTI

 

Député Au Grand Conseil de Genève

Ancien Maire de la ville de Vernier


 


11:15 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.