14/11/2012

Nous avons refusé le budget 2013 à Vernier !

 

Budget 2013 de Vernier :  la politique désastreuse du trio PLR-Verts-PS

 

Depuis l’arrivée de l’alliance contre-nature PLR-socialiste-verte, les finances de la commune de Vernier se détériorent de façon inquiétante.

 

Alors qu'un qualité de magistrat MCG de la ville de Vernier, j'avais obtenu une gestion exemplaire des finances de la commune pour le bien des Citoyens, le conseiller administratif libéral Pierre Ronget jette l’argent par les fenêtres afin de répondre aux désirs de ses collègues socialistes et verts. Le budget 2013 va dépasser les 102 millions, alors qu’il se situait à 88 millions seulement en 2010.

 

En dépassant de manière imprudente, le Conseil administratif oublie que nos revenus sont tributaires des fantaisies du Département des finances. Au  contraire, il faudrait protéger le personnel communal et les prestations aux habitants par une gestion intelligente et prudente, ce qui n’est pas le cas.

 

En lieu et place de policiers municipaux, on a financé de très coûteux et inefficaces travailleurs sociaux. L’insécurité prospère comme chacun peut s’en rendre compte, rien d’efficace n’est fait et des institutions sociales, dont un des conseillers administratifs est vice-président de l’une d’elles (la Fase pour ne pas le nommer : conflit d’intérêts), profitent de cette manne financière. L’argent est bien mal utilisé.

 

Dans les projets positifs, on trouvera les idées lancées par le groupe MCG et moi-même alors magistrat et qui sont reprises sans vergogne (sans surtout en rappeler l’origine) par les conseillers administratifs en place.

 

Quand notre trio PLR-Verts-PS trouve de nouvelles idées, on court à la catastrophe, par idéologie politicienne ou par des projets mal conçus. Voilà comme on jette l’argent par les fenêtres… A Paris, la commune ne paie pas les vélos en libre service (Vélib), qui sont financés par une entreprise privée d’affichage. A Vernier, ce projet ruineux devra être payé par les contribuables, ce que nous contestons fortement. Ce projet n’est d’ailleurs pas si respectueux de la nature, puisqu’il faut des camions pour transporter les vélos excédentaires d’une station à une autre. Ce mode de transport pollue, malgré les promesses mensongères.

 

Alors que le même Pierre Ronget m'avait empêché de faire des dépenses légitimes et modestes dans le domaine du sport et de la culture, il s’illustre en jetant l’argent par la fenêtre dans le domaine de la culture, dont les dépenses vont exploser avec une hausse de 430'000 francs, ce qui n’est ni intelligent ni raisonnable.

 

Pour le MCG, le budget 2013 est désastreux, parce qu’il ne choisit pas les bonnes priorités, que sont la sécurité et les conditions de vie des citoyens de notre commune. Il nous présente des gadgets coûteux et inutiles (Vélib non financés, travailleurs sociaux en tous genres, qui se transforment parfois en agents électoraux pour le parti socialiste, etc.). La reprise de mes projets  sont les seules qualités de ce budget. Nous sommes inquiets des principes de mauvaise gestion qui sont appliqués par le magistrat PLR au service des politiques dispendieuses du PS et des Verts.

 

 La déclaration du groupe MCG au conseil municipal avant le vote du budget lequel aurait pu être drastiquement amélioré, si une élue PLR avait choisie de voter comme son groupe en lieu et place de voter à gauche. Mais il est vrai que la pauvre n'a fait qu'obéir aux injonctions de Pierre ROUGET !

 

En préalable au vote du budget de fonctionnement 2013 de la Ville de Vernier par son Conseil municipal, le groupe MCG entend alerter le Conseil municipal et les communiés sur les risques importants et les enjeux majeurs inhérents au vote de ce budget.

 

Nous constatons, dans une énumération d’inquiétudes loin d’être exhaustive, une continuité dans la rupture marquée très étonnante avec le principe de prudence ayant prévalu jusqu’à présent lors de la préparation des budgets communaux, de l'ancienne législature :

 

-        l’appétit féroce des élus du PS et des Verts, soutenus par le  pseudo Libéral (PLR), qui ont opté pour un budget 2013 dangereux en l’augmentant  de plusieurs millions pour dépasser la barre des 102 millions, alors que nous avions déjà tiré la sonnette d'alarme l'année passée.

 

-        un équilibre général du budget 2013 qui n’est rétabli que par une prévision d’entrée fiscale surévaluée et hors de la réalité actuelle ; si sa justification et son calcul ne sont pas en cause, son caractère non récurrent et son montant exceptionnellement élevé invitent à réfléchir sur les risques pesant sur l’avenir ;

 

-        une hausse préoccupante des charges du personnel qui représentent près du tiers du budget communal ; alors qu'un certain Pierre Rouget parlait de responsabilité financière par la maîtrise des charges…. On constate une fois de plus, qu'il a oublié de passer de la parole aux actes et il est plus enclin à partiquer la langue de bois... regarder son nez s'allonge… comme celui de ses deux compères....

 

Sans compter la recapitalisation à de la caisse de pension des fonctionnaires

 

-        Le refus systématique de cette gauche arrogante, des propositions constructives que le MCG a formulé, notamment pour diminuer le budget de près de 1'4 millions.

 

-        La non entrée sur la suppression de l'impôts discriminatoire de la médaille pour nos amis les chiens d'un montant de chf 25'000.—alors que le trio rose-vert-gris donne chf 400.—au 150 premières personnes qui achètent en vélo électrique (chf 60'000.--) ou est l'esprit d'équité, de justice social et de responsabilité individuel ?

 

-        La timidité de ce budget d'allouer un budget plus important pour la sécurité, notamment pour engager plus de policiers et non pas 1 policier.

 

-        Le manque de vision politique ainsi que l'absence de décision politique à l'égard des activités sportives et auprès des associations sportives. Gouverner c'est prévoir ! On constate qu'avez Pierre Ronget aux sports c'est plutôt le trou noir !

 

-        Une politique culturelle extrêmement onéreuse (près d'un demi-million d'augmentation) et antipopulaire, réservée à l'élite genevoise de la rive gauche, alors que le concept mis en place lors de la dernière législature a fait ses preuves et donné d'excellent résultats (salles combles). L'imiter c'est bien, l'appliquer c'est mieux. Gouverner c'est choisir !

 

-        La politique dogmatique et castriste menée par Yvan ROCHAT à l'égard des utilisateurs de véhicule privé, dépensant sans compter les deniers publiques pour fermer des rues, des routes sans demander l'avis des résidants et des riverains. Créer le chaos, voilà la politique de mobilité que nous propose cet exécutif. Sans oublier de donner une multitude de subventions à ses petits amis écologistes.

 

-        l’insuffisance flagrante des propositions de réductions de charges qui ont été présentées au Conseil municipal tout au long du processus d’élaboration du budget.

 

Le manque de clairvoyance du magistrat socialiste THIERRY APOTHELOZ et sa méconnaissance  du métier / terrain amène Vernier au chaos. Sa politique catastrophique consiste à mettre à mal la sécurité de la ville de Vernier, après avoir faillit dans sa mission auprès de la FASE.

 

La vérité, c'est qu'il veut faire en sorte que les derniers lieux ou règnent la paix et l'harmonie deviennent des ghettos et des nids d'insécurité. La population de Vernier appréciera et s'en souviendra !

 

 Nous estimons, d’autre part, qu’en raison des déséquilibres économiques et financiers actuels dont l’actualité quotidienne nous indique hélas que l’ampleur, la durée, les conséquences sont encore largement sous-estimées, le niveau des recettes fiscales communes dans le prochain budget 2013 ne peut pas être considéré comme acquis et que les prévisions de recettes pour les années 2014 à 2015 doivent être aussi anticipées avec la plus grande prudence, que les charges qui seront imposées à la Ville de Vernier en liaison d’une part avec la politique certes dynamique mais onéreuse de la création de crèches et de structures pour la petite enfance et, d’autre part, l’augmentation importante de la population déjà irréversiblement engagée jusqu’à l’horizon 2016 n’ont pas fait l’objet d’analyses critiques d’impact suffisamment détaillées.

 

Pour tous ces motifs, le groupe MCG refusera le présent budget.

 

Ecoute, Dialogue, Respect, Solidarité et Action !

 

ce sont ces valeurs qui nous rassemblent.

 

Je les porte à la Mairie de Vernier

 

VERNIER.jpg

 

Thierry CERUTTI

 

Député Au Grand Conseil de Genève

Ancien Maire de la ville de Vernier

11:56 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.