05/05/2012

ROBERT CRAMER A DERAPE - IL DOIT S'EXCUSER !!!

Les élus et les membres du M.C.G. ont été choqué par les déclarations fort limitées de Robert Cramer. Il doit clairement s'excuser !

Nous ne sommes pas les seules d'ailleurs, puisque certains ont réagit sur FB, notamment un journaliste qui a déclaré :

"Proprement hallucinants, les propos de Robert Cramer sur l'électorat MCG. Confusion historique totale. Amalgame nauséabond. Manque de culture sur le poids des mots. Indigne d'un représentant genevois au Conseil des Etats." PDE

et a ensuite rédigé le blog ci-dessous :

http://pascaldecaillet.blog.tdg.ch/archive/2012/05/04/les...

 

COMMUNIQUE
DU MOUVEMENT CITOYENS GENEVOIS
 
Robert Cramer dérape une fois de plus
Le Matin du 4 mai se fait l’écho des propos scandaleux tenus par Robert Cramer, Conseiller aux Etats des Verts, dans les colonnes du Dauphiné. Ainsi, selon Robert Cramer, les propos anti-frontaliers feraient penser aux propos anti-juifs des années 30.
 
Apparemment gêné de voir ses propos repris dans la presse helvétique, alors qu’ils avaient visiblement pour but de flatter nos voisins tout en donnant un « coup de pouce » à la gauche, en cette semaine cruciale pour l’élection présidentielle, Robert Cramer n’en persiste pas moins dans son ignominieuse accusation.
 
Chacun sait aujourd’hui, et le monde politique le premier, que le MCG vise à accorder une priorité à l’emploi pour les résidents, de Genève en particulier, et de Suisse en général, et cela sans aucune référence à la nationalité. En cela, le MCG ne prône aucune préférence nationale, et encore moins la haine envers quiconque, ne cessant de rappeler que les frontaliers venant de toute l’UE, ne font que profiter des lacunes graves d’un système mis en place par nos dirigeants politiques.
 
Les qualificatifs d’anti-frontaliers utilisés systématiquement par une certaine presse qui se plait à vouloir diaboliser le MCG, et repris par Robert Cramer à des fins politiques, ont par contre pour effet, par la simplification à outrance de cette problématique, de faire naître la haine, là où il n’y a que dénonciation d’un problème dont personne ne voulait parler avant que le MCG ne s’en saisisse.
 
Les propos utilisés par Robert Cramer, qui tentent de faire un amalgame entre cette problématique bien réelle en matière d’emploi, et l’ignoble stigmatisation, puis l’abominable persécution dont les juifs ont été les victimes de la part du régime nazi sont tout simplement indignes d’un homme politique qui fut Conseiller d’Etat. Celui qui avait dit de Pierre Maudet qu’il était tout juste bon à ramasser les poubelles en Ville de Genève, a donc franchi un grand pas supplémentaire dans l’irresponsabilité de son discours.
 
Comment un individu capable de tenir de pareils propos peut-il décemment représenter Genève au Conseil des Etats ? Ses accusations inacceptables sont une insulte pour toutes les électrices et tous les électeurs du MCG, qui ne toléreront pas d’être assimilés, de près ou de loin, à un régime qui a bafoué, comme personne ne l’avait fait avant lui, les droits de l’être humain.
 
Ainsi, Robert Cramer est sommé de retirer ses propos et de présenter ses excuses, faute de quoi sa démission sera exigée, et le MCG n’aura de cesse tant qu’elle n’aura pas été obtenue.
 
 
Roger Golay                                                      Mauro Poggia
Président du MCG                                            Vice-Président du MCG
 
Eric Stauffer                                                       François Baertschi
Président d’honneur du MCG                          Secrétaire général du MCG

Ecoute, Dialogue, Respect, Solidarité et Action !

Ce sont ces valeurs qui nous rassemblent.

Nous les portons au coeur des institutions genevoises

 

VERNIER.jpg
Thierry CERUTTI
Député Au Grand Conseil de Genève
ancien Maire de la ville de Vernier

10:44 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.