02/03/2012

Petite polémique stérile !!!

 

Nous avons été très surpris de lire la réaction d’une députée socialiste, qui s’est permis de « fustiger » les « députés Gendarmes » dans l’article de la TDG du lundi 27 février 2012 consacré à une altercation entre parlementaires.

Pourtant, elle sait bien que l’ordre au sein du Parlement est réglé par le Président du Grand Conseil, qui peut faire appel aux gendarmes assurant la sécurité de ces lieux.

Elle le sait d’autant mieux qu’elle a exercé cette fonction de Présidente.

Il s’agit donc d’une petite polémique stérile à laquelle nous ne répondrons pas.

Par ailleurs, nous n'osons pas imaginer qu'elle aurait été sa réaction ainsi que ses commentaires , si nous étions allez dans le sens de "sa" petite polémique.

Il est certain que tous les prétextes sont bons, au parti socialiste comme sur d’autres bancs, de faire des attaques ANTIPOLICE injustifiées.

Dans ces conditions, il ne faut pas s’étonner que l’insécurité progresse à Genève avec cette gauche manipulatrice et arrogante qui estime que les genevois sont en total sécurité et que leurs craintes n'est qu'un "sentiment" d'insécurité.

Ecoute, Dialogue, Respect, Solidarité et Action !

ce sont ces valeurs qui nous rassemblent.

Nous les portons au parlement genevois


Sandro Pistis  -  Jean-Marie Voumard  -  Thierry Cerutti

07:52 | Lien permanent | Commentaires (3) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

Commentaires

lol

Écrit par : Grégoire Barbey | 02/03/2012

Lorsque qu'un adjudant de gendarmerie socialiste était président du CM de la Ville de Genève personne n'a déclaré que le PS était le parti des gendarmes... Le plus drôle dans les manifestations de gauche sa femme et sa fille étaient au premier rang des manifestants.

Écrit par : Ivan Skyvol | 02/03/2012

la députée socialiste Loly Bolay prétend que les gendarmes présents dans la salle auraient dû intervenir lors de l'incident provoqué par Weiss. Cette vision est plutôt curieuse de la part d'une représentante d'une groupe qui se plaint de la présence de représentants de la force publique au parlement. Il est vrai que le PS n'en n'est pas à une incohérence près. Ce qui m'étonne en revanche c'est que la députée Bolay n'ait pas fait la moindre remarque quant à l'attaque personnelle, hors sujet, lancé par le sieur Weiss, et pourtant ce ne sont pas les avocats qui manquent et eux se devaient manifestement d'arrêter le député Weiss afin de conserver à ce parlement un minimum de dignité. Mais il est vrai que le PS étant l'allié objectif du PLR Mme Bolay aurait été bien empruntée de vouloir stopper la diatribe d'un partenaire politique à l'encontre de leur seul adversaire crédible, le MCG. Cela démontre les limites d'un système dans lequel les adversaires sont aussi des partenaires.

Écrit par : justice | 05/03/2012

Les commentaires sont fermés.