24/09/2010

Les prétendus dessous de la plainte de Cerutti : réponse de l’intéressé

 

« Sous la plume de Dominique von Burg, la Tribune du 23 septembre, expose que je me présenterais en victime, alors que je serais à l’origine des faits dénoncés.

La vérité est bien différente.

En ma qualité de conseiller administratif en charge de la culture et des sports, je reçois régulièrement des demandes de soutien financier, auxquelles je ne peux donner suite au-delà d’une enveloppe financière globale annuelle de Frs 10'000.—pour les sports et d’un montant identique pour la culture, lorsqu’aucune subvention ne figure au budget.

Certains projets méritant d’être néanmoins soutenus, je m’en suis ouvert aux commissions chargées de la culture et des sports, qui, après avoir partagé mon intérêt, ont décidé d’entendre les intéressés,  dont les projets ont suscité l’enthousiasme de tous les membres. Cela fait, un scrupule quant à la légalité de la démarche ayant été exprimé par certains membres de la commission, une nouvelle séance fut consacrée à cet aspect, avec un avis favorable du service juridique. Contre toute attente, lors du vote en commissions, les subventions furent néanmoins refusées par les Socialistes, Verts, UDC, PDC et Libéraux en arguant puérilement qu’une décision favorable me servirait électoralement, ce qui, au-delà du fait que des projets louables étaient ainsi réduits à néant, méconnaissait le fait que les partis de l’alternative (socialiste-vert) avaient, quant à eux, abusé de manière éhontée de ce procédé.

Considérant que l’on n’avait pas été corrects à l’égard des personnes entendues, je l’ai fait savoir, ce d’autant que ces projets auraient bénéficié à toute la population de la commune. Devant porter le résultat de ce vote à la connaissance des intéressés, et dans la mesure où seuls les débats en commission sont couverts par le secret de fonction, à l’exclusion des votes eux-mêmes, il était de mon devoir de mentionner quels étaient celles et ceux qui s’étaient opposés aux subventions. Ne sommes-nous pas élus pour assumer nos choix et position politique devant la population ?

Le MCG est pour la transparence, contrairement à d’autres, qui tiennent un certain discours en période électorale, mais votent en sens inverse le moment venu. Cela n’a pas été du goût de ceux qui préfèrent ne pas assumer leurs choix, pour mieux tromper les électeurs, et qui m’ont reproché, non pas d’avoir dévoilé un quelconque secret, mais d’avoir communiqué sur la prise de position des divers partis au sein de la commission.

Ainsi, lorsque Dominique von Burg dicte au Procureur général ce qu’il doit faire et, de surcroît, m’accuse – en commentant lui-même son propre article, mettant en pratique l’adage selon lequel on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même – de faire précisément ce que je reproche à d’autres, non seulement il véhicule les contre-vérités qui lui sont soufflées, mais il signe une fois de plus l’animosité que la Tribune exprime systématiquement à l’égard des élus MCG, méprisant ainsi l’avis exprimé par bon nombre de ses lecteurs.

Est-ce que son article aurait pris la même direction si les rôles avaient été inversés ? 

Ecoute, Dialogue, Respect,

ce sont ces valeurs qui nous rassemblent.

Je les porte à la Mairie de Vernier

VERNIER.jpg
Thierry CERUTTI
Député Au Grand Conseil de Genève
Conseiller Administratif de la ville de Vernier

 

 

 

 

07:08 | Lien permanent | Commentaires (5) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

Commentaires

Vous confirmez le contenu de l article dans votre billet. Je ne comprends pas trop votre système de défense... Ah si, le mcg est pour la transparence !

Écrit par : Arthur | 24/09/2010

ah....
nous ne devons pas avoir la même lecture de l'art. TDG et de ce billet
et oui, le MCG est pour la transparence

Écrit par : justice | 24/09/2010

@ Arthur,
Pour avoir lu un des textes un jour, je peux vous dire que c'est pas Cerutti qui a écrit ce texte.
Au-delà des fautes, c'est l'incohérence dans les arguments qui frappe.
Ecoute, dialogue, respect...
JB

Écrit par : Birnbaum | 24/09/2010

@jb

Argumente en lieu et place de répandre ta fiendre....

A mon humble avis, une fois de plus les socialo-verdo-liberaux ont voulu jouer au chat et à la souris et par la même occasion ridiculier l'administration verniolane tout en se moquant des associations qui sont venus présenter leurs projets

Ils avaient la possibilité de dire NON de suite et non pas après plusieurs séances de commissions, ce procédé est indigne d'élus municipaux qui doivent être au service de la population et non pas pour défendre leurs intérêtes propres ou ceux de leurs partis politique

Bravo au MCG et à Thierry Cerutti qui sont toujours à l'écoute des petits gens et de leurs revendications

Écrit par : jc mahe | 24/09/2010

@jc mahe,
Je n'ai parlé politique, mais texte, écriture. A te lire, on comprend que tu n'es pas concerné. On peut défendre les "petits gens" et faire attention à ce qu'on écrit (et dit).
JB

Écrit par : Birnbaum | 24/09/2010

Les commentaires sont fermés.