05/10/2009

Vernier accueille la constituante

La commission thématique 2 "Droit politique" de la constituante est venue débattre à la salle de l'école d'Avanchet-Salève à Vernier sur

- la problématique générale de l'intégration des étrangers et

- la problématique générale des droits politiques des étrangers

Cette audition publique a permis aux constituants d'entendre plusieurs associations signataires de la proposition collective

"Vivre ensemble, renforcer la cohésion sociale"

En qualité de Maire, j'ai été invité pour faire le discours d'introduction et de bienvenu que voici :

Mesdames et Messieurs les Constituants,

Mesdames et Messieurs les représentants des Organismes auditionnés et des Associations

Mesdames et Messieurs les participants à cette audition publique

 

Au nom des autorités de la ville de Vernier, je vous souhaite la bienvenue aux Avanchets pour cette audition publique et ce débat sur le thème « Vivre ensemble : renforcer la cohésion sociale. »

 

C’est un honneur et un privilège pour Vernier, deuxième ville du canton, de vous accueillir pour une séance publique de la Constituante qui va rédiger le texte fondamental de notre République.

 

Je vous félicite de nous faire participer à votre ambitieuse entreprise, qui s’inscrit tout à fait dans la politique participative mise en place à Vernier, en particulier avec les contrats de quartier qui permettent aux habitants de s’exprimer. Vous êtes ce soir aux Avanchets, cité diverse si l’en est, où notre commune s’efforce de proposer des activités participatives de proximité, notamment grâce à un Contrat de Quartier.

 

Cet outil de démocratie participative local permet à tous les habitants du quartier de proposer des projets d’amélioration de la vie du quartier qui reçoivent ensuite un financement de la commune pour leur réalisation. Aux Avanchets, les habitants ont notamment déjà mis sur pied des activités pour les aînés et une fête grâce au Contrat de Quartier.

 

Les habitants de tous les horizons ont ainsi l’opportunité de s’engager dans ce tissu associatif. Ils peuvent aisément franchir le pas et prendre part à la vie du quartier où ils vivent.

 

Par ailleurs, notre ville, qui est populaire dans le sens le plus noble du terme, a le sentiment d’être trop souvent exclue et écartée des décisions qui se prennent au niveau cantonal. Il est  donc appréciable que cette discussion puisse avoir lieu aujourd’hui dans la 2ème ville du Canton.

 

En qualité de Maire de la ville de Vernier, je rencontre de nombreux électrices et électeurs qui sont perdus face à la politique et à ses règles mal comprises. De ce fait, je constate un important abstentionnisme et j’aurais, ce soir un souhait à exprimer : faire participer mieux et davantage la diversité de la ville de Vernier et la diversité de Genève. Cette participation doit se réaliser dans la pratique de tous les jours et non seulement dans les discours ou dans des principes purement théoriques. C’est la condition impérative pour que l’intégration de tous fonctionne vraiment. Cette tâche ne manque pas de difficultés mais, à Vernier, nous y travaillons de la façon la plus active possible avec de nombreux résultats.

 

Etre intégré c’est aussi comprendre les institutions politiques, apprendre ce que signifie la citoyenneté, saisir les valeurs de la société qui nous entoure et surtout les partager.

 

Une commune permet à chacune et à chacun de s’essayer à la vie politique, de vivre les enjeux locaux liés au territoire, à l’habitat, à l’économie, de distinguer les compétences entre le pouvoir exécutif et législatif, et de voir les résultats très concrets et proches de chaque débat, vote ou élection.

 

Mesdames et messieurs,

 

Il me semble opportun de tenir ce débat sur l’intégration dans une ville où la proximité prend tout son sens. Mais le débat sur l’intégration c’est avant tout le débat sur la diversité des personnes dans une société : comment peut-on vivre ensemble de la façon la plus harmonieuse, en donnant à chacune et chacun une place acceptable.

 

Les villes sont particulièrement proches des habitants et à l’écoute des problèmes et des préoccupations de ces derniers. Elles ont rapidement connaissance des réelles difficultés auxquelles ceux-ci sont confrontés dans leur vie quotidienne. 

 

Les villes, bien sûr, ne sont pas seules à proposer des solutions réalistes aux défis de l’intégration. Elles ont besoin du soutien du canton et de la confédération, notamment en termes de financement, et de la mise en place de partenariats forts et efficaces. Les compétences et les tâches doivent être bien définies entre communes, canton et confédération. J’espère d’ailleurs que cet aspect apparaîtra dans les débats de ce soir.

 

J’espère aussi que ces débats seront fructueux. Je vous remercie vivement de les ouvrir à toutes et tous. J’encourage tout le public à faire entendre sa voix un maximum, car cette soirée vous donne l’opportunité de contribuer à ce projet de refonte de notre constitution genevoise courageux et déterminant pour notre futur.

 

A tous, je souhaite une excellente soirée et une audition publique fructueuse.

 

Merci pour votre attention !

 

Thierry Cerutti

Maire de Vernier

Député

Ecoute, Dialogue, Respect,

ce sont ces valeurs qui nous rassemblent.

Je les porte à la Mairie de Vernier

VERNIER.jpg
Thierry CERUTTI
Député Au Grand Conseil de Genève
MAIRE de la ville de Vernier

07:04 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.