22/06/2009

Voitures anciennes à Vernier

Le 20 juin, les amateurs et curieux d’automobiles anciennes de Vernier ont eu l’occasion de venir admirer une belle brochette de voitures venues de Bourgogne dans le cadre des relations amicales qu’entretiennent le club 71 et l’amicale genevoise SAGA- 3D. Cette dernière organise tous les 3e dimanche du mois, une rencontre autour de l’automobile ancienne ainsi que différents voyages/rallyes de découverte.

Les participants ont effectué un parcours à travers le canton jusqu’au sommet du Salève et ont finit leur périple sur le parking de l’école des Ranches au coeur de Vernier-Village où les voitures ont été présentées aux Verniolans.

Cette rencontre s’est inscrite dans le cadre d’une action transfrontalière au profit d’enfants atteints de maladies rares, organisée en collaboration avec le Rotary Club de Bellegarde et l’écurie La Meute de Genève.

De nombreux habitantes et habitants de la ville de Vernier sont venus admirer ces belles machines d’antan évocatrices de souvenirs de jeunesse ou d’enfance dans une ambiance simple et conviviale.

INTERVENTION DE M. THIERRY CERUTTI

MAIRE DE VERNIER

 

 

Mesdames et Messieurs,

Cher amis de l’automobile ancienne,

 

Je vous souhaite, en premier lieu, une cordiale bienvenue à la Mairie de Vernier, deuxième ville de la République et Canton de Genève.

 

Par son étendue et sa diversité sociale la Commune de Vernier et pas seulement son épicentre qu’est la ville et sa très belle Mairie, constitue le modèle des espaces urbains de notre époque.

 

Il y a certainement à Vernier des amateurs d’automobiles anciennes comme il y a des amateurs de mobilité douce. Les uns et les autres ont leur place dans la Cité moderne, les uns comme les autres méritent d’être respectés. C’est même tout l’enjeu de l’urbanité moderne tant les visions dogmatiques des ultra d’un camp comme de l’autre ne font jamais avancer vers des solutions praticables à long terme.

 

Au-delà de ces considérations d’ordre général, je tiens à vous dire que la Ville de Vernier est particulièrement honorée de pouvoir recevoir des amis de l’automobile ancienne venus d’aussi loin que votre belle Bourgogne.

 

Je crois que vous avez été accueillis par l’équipe de SAGA-3D dirigée de mains de maître par deux vrais amateurs et passionnés, je veux dire Messieurs Patrick Dimier et Fernand Margot que je vous propose d’applaudir !

 

C’est grâce à des actions telles que celle-ci, animées par la plus sûre des valeurs, l’amitié que les personnes apprennent à se comprendre et contribuent, au niveau individuel, à ce que le monde globalisé dans lequel nous vivons repose sur ces valeurs-là et non pas sur un mercantilisme effréné.

 

L’automobile ancienne est très représentative de ce lien indispensable entre le passé et le futur. Sans le respect de ce que nos prédécesseurs ont réalisé il ne me semble objectivement pas possible de bâtir un futur solide.

 

L’autophobie de certains s’inscrit précisément dans ce faux registre. Au même titre les absolutistes de la bagnole ne sont pas raisonnables. Comme toujours la voie est celle du respect des libertés individuelles. La première, celle de la liberté de mouvement, est garantie par la constitution genevoise et il n’est pas question d’en altérer le fond. La seconde liberté, celle de vivre dans un environnement sain peut se trouver en concurrence avec la première. Selon moi tout au contraire ces deux libertés, par le biais de politiciens soucieux de leur défense, doivent pouvoir cohabiter paisiblement.

A titre d’exemple, favoriser l’usage de véhicules non polluants en zone urbaine est bien plus respectueux de ces libertés que ne le seront jamais les mesures qui cherchent à ostraciser le trafic individuel.

 

Votre passion est là pour en témoigner, le progrès fait par les constructeurs automobiles est sans commune mesure avec tout ce que d’autres industries polluantes ont fait.

 

Lorsqu’on sait qu’en 20 ans la consommation d’une voiture de la classe moyenne a presque été divisée par trois, on réalise les bienfaits de la mise en concurrence de ces deux libertés fondamentales, qui contribue de façon très efficace et profitable pour chacun d’entre nous à l’assainissement de l’air.

 

Comme vous l’aurez compris je suis un ardent défenseur des libertés individuelles. Je suis persuadé que le meilleur moyen de les défendre est de combattre avec force et vigueur toutes les tentatives qui cherchent à les tuer au profit d’une vision collectiviste de nos droits fondamentaux.

 

Je tiens d’ailleurs à rappeler que Vernier a, par le passé et à deux reprises accueilli des Grand Prix automobile. La première fois en 1924 et la seconde en 1931. En 1984, Vernier a organisé une rétrospective de ces événements en collaboration avec un autre club de passionnés, La Meute.

 

Les temps ont certes changé mais je me dis qu’il serait bon d’évoquer à nouveau l’histoire de la course automobile, ce laboratoire qui a permis à la voiture de Monsieur « tout le monde » de devenir de plus en plus sûre et de moins en moins gourmande en carburant. Je vais donc proposer à mes collègues d’envisager une fête de la locomotion qui permettra au grand public à la fois d’admirer le passé et de découvrir les technologies les plus modernes, y compris électriques. Vous le savez mieux que moi, c’est grâce à la propulsion électrique que Camille Jenatzi a franchi le premier la vitesse de 100km/h, il y a 110 ans, plus précisément le 1er mai 1899. Il établit ainsi le nouveau record de vitesse sur terre à 105,2 km/h. Ayant appris que ce record a lui-même été battu en 1902 par une Serpollet mue par la vapeur, je réalise qu’une fête de la locomotion à Vernier qui présenterait aussi les énergies non polluantes ne ferait que rendre justice à ces pionniers !

 

J’espère donc vivement vous revoir, ici même, à cette occasion !

 

Nous sommes ici réunis pour célébrer l’automobile ancienne et c’est un vrai bonheur car nous constatons qu’elle est un puissant moyen de créer de solides liens d’amitiés interrégionales. Au nom de la mairie de Vernier, je vous en félicite.

 

Bourguignons et Genevois ont un point commun, le culte de Bacchus. Certes la renommée viticole de votre région est mondiale et la nôtre régionale. Mais le travail exceptionnel fourni par nos viticulteurs depuis plusieurs décennies leur permet, très occasionnellement de rivaliser avec les vôtres.

 

Je suis très heureux et fier de pouvoir vous inviter à constater par vous-même le résultat exceptionnel du labeur de nos vignerons !

 

Je vous invite à partager le verre de l’amitié en vous remerciant une fois encore d’avoir proposé d’associer la ville de Vernier à ce beau moment.

 

Ecoute, Dialogue, Respect,

ce sont ces valeurs qui nous rassemblent.

Je les porte à la Mairie de Vernier

VERNIER.jpg
Thierry CERUTTI
Député Au Grand Conseil de Genève
MAIRE de la ville de Vernier

 

 

 

11:07 | Lien permanent | Commentaires (1) | | | Digg! Digg |  Facebook | | | |

Commentaires

Bravo pour cette initiative

J'ai eu beaucoup de plaisir à voir toutes ces anciennes voitures

et vive le week-end de la locomotion comme vous le proposez dans votre discour

Écrit par : julie | 24/06/2009

Les commentaires sont fermés.