THIERRY CERUTTI, député - Maire de Vernier 2009/2010

  • Le MCG une histoire d'amour avec la population genevoise !

    J’ai promis aux électeurs un vrai changement et je tiendrai ma parole.

    Pour le MCG, la démocratie est un combat. L’objectif de tous les vrais démocrates est de faire triompher la volonté du peuple, pour défendre les principes aujourd’hui malmenés de liberté, de justice et de prospérité.

     

    Genève d’abord

    Le programme de mon parti, le MCG, est simple: c’est Vernier d’abord au niveau communal. Et au niveau cantonal: Genève d’abord. Car c’est en réglant d’abord nos problèmes criants que nous pourrons ensuite aider autrui. La devise est toujours valable: charité bien ordonnée commence par soi-même.

    Vernier d’abord

    Vernier d’abord, cela signifie que nous nous battrons pour la qualité de vie des habitants. nous demandons des logements, des aménagements de qualité pour les Verniolanes et Verniolans. Nous demandons un effort tout particulier pour l’emploi et pour soutenir les jeunes, qui sont l’espoir de demain, sans oublier les personnes âgées

    Insécurité: tolérance zéro

    Genève d’abord, cela veut dire que nous avons une tolérance zéro pour les criminels qui abusent de notre hospitalité et causent du tort aux étrangers honnêtes, la grande majorité.Violence

    Il est urgent d’agir, contre l’insécurité venant d’ailleurs. De graves menaces planent sur Genève et sur Vernier: l’insécurité demande un effort constant et une tolérance zéro.

    Genève d’abord, cela signifie que le Citoyen doit avoir la priorité en toutes circonstances. Les arrangements hypocrites entre la gauche et la droite, les petites combines politiciennes doivent céder la place à l’intérêt général et au bien commun.

     

    Priorité aux résidents genevois

    Seul le MCG réclame la priorité aux résidents genevois. Priorité ne signifie pas fermeture, au contraire: nous sommes ouverts à tous ceux qui sont prêts à nous rejoindre sur nos valeurs. L’ouverture sur le monde ne peut avoir lieu que si nous sommes sûrs de notre identité. Et le MCG est le seul parti politique qui se revendique de cette identité genevoise.

    La démocratie, c’est le peuple

    Le MCG est populaire - et non populiste, mot qui ne veut rien dire et tout dire - parce qu’il est démocratique et se réfère au peuple, le Souverain en démocratie. Nous sommes populaires et fiers de l’être.

    Résister aux tyranniesTyrannies

    Toutes les grandes avancées de notre Civilisation ont été obtenues par le peuple. Cette même exigence démocratique se retrouve dans la création de la Suisse en 1291, dans la lente maturation de la Confédération helvétique, et aussi dans l’affirmation de la République genevoise face à l’hégémonie de la Savoie, symbolisée par l’Escalade de 1602. Aujourd’hui, nous ne devons pas nous laisser détruire par une machine froide, bureaucratique et inhumaine, qui s’appelle l’Europe, qui veut démolir notre démocratie et nos solidarités. La Suisse ne doit pas se diluer dans l’Union européenne, et le MCG s’opposera à cette politique suicidaire. La solution idéale, mais hélas utopique, serait que l’Europe suive notre modèle et la tradition démocratique genevoise, en somme qu’elle nous rejoigne. Avant tout, il faut défendre nos valeurs. 

     

     

    Menaces contre les résidents genevois

    Thierry Cerutti

    Les menaces se multiplient ces derniers temps contre les résidents genevois: l’exclusion des jeunes, le dumping contre les petites entreprises et contre les salariés, l’insécurité qui se développe. Je pourrais vous faire une liste des problèmes que vous connaissez aussi bien que moi: circulation, emplois, difficultés de gestion, saleté, etc. 

     

     

    Pour un vrai changement

    Mais il y a un espoir. Si, tous ensemble, nous le voulons, nous l’obtiendrons. Oui, nous l’obtiendrons ce vrai changement à Vernier. Ce vrai changement à Genève.

     

     

     

    Thierry Cerutti

  • Joyeuses fêtes

    Chers amis, adversaires et autres curieux

    Les vacances de fin d'année approche, à grand pas, avant de prendre congé de vous jusqu’à l’année prochaine, je tenais à vous remercier chaleureusement, toutes et tous, de me suivre régulièrement au travers de mes publications, de m'apporter vos commentaires, suggestions, idées et autres critiques afin d'ouvrir le débat le plus large possible.

    2019 fut une année chargée, marquée par de multiples changements, notamment sur des nouvelles thématiques politiques mais pas seulement l'intégrité et les passes droit des élus a aussi été vivement mis en cause.

    Une année étonnante, difficile parfois, rafraichissante aussi pour toutes et tous.

    Malgré toutes les tempêtes traversées et autres turbulences que nous avons affronté, les élus MCG, moi-même n'avons jamais perdu de vue notre cap, ni oublié l’essentiel de ce que représente notre mandat public : à savoir que nous travaillons toutes et tous pour le bien-être et l'intérêt de notre population et ainsi vous offrir un cadre de vie meilleurs, des prestations de qualité et une écoute active.

    Œuvrer en politique est une mission noble et belle, mais difficile, et je suis particulièrement fier de savoir que je peux compter à tout moment sur l’engagement sans faille des militants et militantes de mon parti. Ensemble nous formons une équipe dynamique, courageuse et honnête pour relever les défis de demain.

    A l’approche des fêtes de fin d’année, l’heure est venue pour la plupart d’entre vous de prendre un temps de repos bien mérité, de souffler un peu et de partager des moments légers et lumineux entre amis ou en famille.

    Je vous souhaite à toutes et à tous de belles fêtes, beaucoup de joie et de plaisir, et une bonne et heureuse année 2020. Je me réjouis de vous retrouver en janvier pour poursuivre ensemble notre odyssée, une riche et belle histoire que j’ai la chance d’écrire conjointement avec vous.

  • L'IZNOGOUD DES TOURS DU LIGNON DEMISSIONNE !

     

     

    "je veux être calife à la place du calife"

    Voilà notre ex-vizir des Tours du Lignon qui annonce avec fracas qu'il démissionne de l'hémicycle verniolan sans faire son auto-évaluation ni de remise en question personnelle, car pour lui, dans son for intérieur, il a fait tout juste, qu'il emporte cela avec lui dans les limbes de l’oubli.

    Comme son idole de Bagdad, mon dévoué Vizir Iznogoud, homme à tout faire n'a pas apprécié d'avoir été remis à sa juste place après avoir tenté d’évincer mon retour, prétendument avec le soutien du groupe MCG de Vernier, il s'est retrouvé bien seul et n’a visiblement pas accepté la volonté de la majorité. Mettant ainsi fin à sa perception de la réalité qui l’entoure.

    Les conséquences de ses actes sont catastrophiques sur plusieurs points, mais n'est-il pas un ancien PLR, avide de pouvoir et au besoin incommensurable de reconnaissance ?

    L'art de la manipulation, il en a fait son atout, son égocentrisme conjugué à son avidité de pouvoir sa faiblesse.

    L'exécution de ses complots dignes d’un machiavel de banlieue, exécutés avec une intelligence limitée, l'ont fait chuter de très, très haut, dur a été la chute.

    La réalité du terrain dépassant sa conviction d’être irremplaçable. Les PLR, anciens soient-ils, en sont coutumiers.

    Sans rancune, ni animosité aucune, je souhaite à mon bon Iznogoud une longue et bonne route pour la suite. Je suis convaincu qu'il va pouvoir assouvir son besoin de pouvoir sous une autre bannière non pas qu'il partagera leurs idées, mais parce qu’ils lui offriront un strapontin…

     

    NB : Le nom Iznogoud est la francisation de l'expression anglophone « He's no good » (littéralement : il n'est pas bon, mais dont la signification précise est : il ne vaut rien), expression qui prend tout son relief lorsque le calife qualifie son grand vizir de « mon bon Iznogoud ».

  • Création d'un Conseil administratif Populaire à Vernier

    Le 3 juin 2007, une large majorité d’électeurs m’a choisi pour le Conseil administratif de Vernier. Cinq mois plus tard, on m’empêche de siéger.

    .

     CA_Populaire_Vernier

    .

    Pour dénoncer cet abus de pouvoir, de la part du Canton de Genève, j’ai décidé de siéger malgré tout. En Angleterre, l’opposition crée un Gouvernement parallèle - qui s’appelle Shadow Cabinet, avec des ministres et des séances officielles.

    .

     

     

    .

    Mon parti, le Mouvement Citoyens Genevois, a décidé de choisir cette même formule et de MCGcréer un CONSEIL ADMINISTRATIF POPULAIRE. Chaque deuxième lundi du mois, ce Conseil administratif populaire siégera à Vernier, en présence des habitants de la commune.

    J’ai promis aux électeurs un vrai changement et je tiendrai ma parole.

    Pour le MCG, la démocratie est un combat. L’objectif de tous les vrais démocrates est de faire triompher la volonté du peuple, pour défendre les principes aujourd’hui malmenés de liberté, de justice et de prospérité.

     

    Genève d’abord

    Le programme de mon parti, le MCG, est simple: c’est Vernier d’abord au niveau communal. Et au niveau cantonal: Genève d’abord. Car c’est en réglant d’abord nos problèmes criants que nous pourrons ensuite aider autrui. La devise est toujours valable: charité bien ordonnée commence par soi-même.

    Vernier d’abord

    Vernier d’abord, cela signifie que nous nous battrons pour la qualité de vie des habitants. nous demandons des logements, des aménagements de qualité pour les Verniolanes et Verniolans. Nous demandons un effort tout particulier pour l’emploi et pour soutenir les jeunes, qui sont l’espoir de demain, sans oublier les personnes âgées

    Insécurité: tolérance zéro

    Genève d’abord, cela veut dire que nous avons une tolérance zéro pour les criminels qui abusent de notre hospitalité et causent du tort aux étrangers honnêtes, la grande majorité.Violence

    Il est urgent d’agir, contre l’insécurité venant d’ailleurs. De graves menaces planent sur Genève et sur Vernier: l’insécurité demande un effort constant et une tolérance zéro.

    Genève d’abord, cela signifie que le Citoyen doit avoir la priorité en toutes circonstances. Les arrangements hypocrites entre la gauche et la droite, les petites combines politiciennes doivent céder la place à l’intérêt général et au bien commun.

     

    Priorité aux résidents genevois

    Seul le MCG réclame la priorité aux résidents genevois. Priorité ne signifie pas fermeture, au contraire: nous sommes ouverts à tous ceux qui sont prêts à nous rejoindre sur nos valeurs. L’ouverture sur le monde ne peut avoir lieu que si nous sommes sûrs de notre identité. Et le MCG est le seul parti politique qui se revendique de cette identité genevoise.

    La démocratie, c’est le peuple

    Le MCG est populaire - et non populiste, mot qui ne veut rien dire et tout dire - parce qu’il est démocratique et se réfère au peuple, le Souverain en démocratie. Nous sommes populaires et fiers de l’être.

    Résister aux tyranniesTyrannies

    Toutes les grandes avancées de notre Civilisation ont été obtenues par le peuple. Cette même exigence démocratique se retrouve dans la création de la Suisse en 1291, dans la lente maturation de la Confédération helvétique, et aussi dans l’affirmation de la République genevoise face à l’hégémonie de la Savoie, symbolisée par l’Escalade de 1602. Aujourd’hui, nous ne devons pas nous laisser détruire par une machine froide, bureaucratique et inhumaine, qui s’appelle l’Europe, qui veut démolir notre démocratie et nos solidarités. La Suisse ne doit pas se diluer dans l’Union européenne, et le MCG s’opposera à cette politique suicidaire. La solution idéale, mais hélas utopique, serait que l’Europe suive notre modèle et la tradition démocratique genevoise, en somme qu’elle nous rejoigne. Avant tout, il faut défendre nos valeurs. 

     

     

    Menaces contre les résidents genevois

    Thierry Cerutti

    Les menaces se multiplient ces derniers temps contre les résidents genevois: l’exclusion des jeunes, le dumping contre les petites entreprises et contre les salariés, l’insécurité qui se développe. Je pourrais vous faire une liste des problèmes que vous connaissez aussi bien que moi: circulation, emplois, difficultés de gestion, saleté, etc. 

     

     

    Pour un vrai changement

    Mais il y a un espoir. Si, tous ensemble, nous le voulons, nous l’obtiendrons. Oui, nous l’obtiendrons ce vrai changement à Vernier. Ce vrai changement à Genève.

     

     

     

    Thierry Cerutti

    Député Conseiller Administratif élu à Vernier

  • La vérité est ailleurs !

    Ce jour, la TDG a publié un article me concernant, rédigé complètement à charge et sans aucune objectivité par une  insignifiante, laquelle n'a pas pris la peine de me donner un droit de réponse avant d'écrire son PQ. Mais où est passé le code éthique et de déontologie de la presse genevoise ?

    Grand bien lui en fasse, puisque selon elle, l'arrêt du TA fait office des saintes écritures, de la parole divine biblique, dont même le pape lui même aurait à rougir des psaumes évangéliques. Je ne suis pas surpris par ailleurs de la partialité de ces deux écrits, uniquement à charge, faisant barrage à la vérité.

    Venant de ce journal, le contraire m'aurait surpris. La position du TA me surprend beaucoup moins, sachant l'implication politique très importante de ces magistrats au sein de cette instance. (Il sied de préciser que le MCG n'a pas de juge car il est totalement opposé à la politisation du pouvoir judiciaire.)

    Un arrêt rendu avant les élections?.... un hasard me direz vous ..... NON je n'y crois pas ! Vous non plus par ailleurs.

    Ce qui m'interpelle, en parcourant l'arrêt du TA,  et me rend dubitatif quant au sérieux de sa rédaction qui me fait dire que la présomption d'innocence a été bafouée pour laisser place à la partialité dans toute sa splendeur c'est notamment par le manque flagrant d’objectivité de ce dernier au sujet de l'affaire dite "TPG" mais pas seulement sur mon parcours professionnel aussi tellement la fiction fait place à la réalité et efface la vérité.

    Je me demande sincèrement, si le magistrat UDC a pris la peine de lire la procédure et surtout les auditions effectuées dans ce dossier.

    Pour imager mes propos, je relèverai juste un passage sur la livraison de la vidéo effectuée par l'employé TPG, dont le TA me reproche de l'avoir réceptionné des mains du collaborateurs des TPG et de ne l'avoir pas refusée.....

    Je ne sais pas si je dois en rire ou en pleurer ...... car la fameuse cassette vidéo dont il est question ET que le TA me fait reproche de l'avoir réceptionnée ne m'a JAMAIS été remise en main propre par le collaborateur TPG....mais directement à une secrétaire de la réception, laquelle l'a déposée dans un casier à ma disposition sans pour autant m'aviser de ce colis surprise .............

    Vous comprendrez qu'il m'aurait été difficile de la refuser ne l'ayant pas réceptionnée personnellement. Mieux, le même TA me reproche d'avoir sollicité une copie et la livraison de la dite vidéo sur mon lieu de travail alors que le collaborateur des TPG précise qu'il a fait cela de son propre chef, qu'il a pris cette décision tout seul comme un grand sans me concerter et qu'à aucun moment j'ai fait part d'une quelconque envie d'avoir une copie de la dite vidéo et que cette dernière soit livrée à mon adresse professionnel.

    Toutes les auditions vont dans ce sens MAIS le TA, lui estime que NON........... pathétique !

    PARTIAL! l'arrêt me direz vous ? Naturellement que OUI.

    Un arrêt qui fait l'historique de mes 26 ans d'activités au sein de cette noble institution qu'est la gendarmerie genevoise et qui omet délibérément de parler des centaines de félicitations et autres remerciements reçus tout au long de ma carrière, mais n'oublie surtout pas de rendre publique et mentionner des sanctions prescrites qui n'avaient pas place dans son arrêt comme cette banale histoire de 2012 ou j'ai mentionné ma profession et mes titres politiques dans une soirée de présentation du projet GE-VEILLE (que le canton a repris et mis en place) dont j'en ai la paternité. J'ai été félicité pour cela et des excuses, m'ont été formulée suite à une erreur d'appréciation. De cela ni le TA ni la folliculaire ne le relèvent préférant écrire De grossières contre-vérités afin de nuire à ma personne. Je ne commenterai pas le soi-disant litige de 2013 ou la cheffe de la police m'aurait recadré fermement tellement ceci est grotesque, ridicule et éloigné de la vérité. 

    Un arrêt qui ne mentionne pas non plus, que depuis 2012, l'Etat de Genève a financé toute une série de cours et de formations diverses afin que je puisse devenir un cadre de la gendarmerie et qu'en avril 2017, je suis même retenu pour passer les examens de commissaire de police, eh oui, rien que cela, mais de ces évènements le TA tout comme la TDG n'en parle pas ! C'est pas important puisque l'objectif est de faire un article à charge et de rendre une décision politique à charge pour sauver les fesses de celui dont on taira le nom pour éviter des représailles sur mon lieu professionnel. Celles et ceux me comprendront !

    Au-delà de cela, j'irai au Tribunal Fédéral pour obtenir justice et réparation ! la décision ultime sera ainsi prononcée. Advienne que pourra !!!

    Je concluerai finalement de manière suivante :

    Quelle tristesse cette presse et cette justice politisées qui s'évertuent  à salir des citoyens engagés dont je fais partie. Des citoyens qui œuvrent, in fine, pour le bien des plus faibles, certes dans un style parfois un peu rude mais c’est pour faire bouger l’insensibilité crasse et l’autisme sournois de nantis donneurs de leçons !

    Je ne regretterai jamais le fond de mes actions pour le bien durable de la collectivité. Je pourrais en concéder parfois un peu sur la forme mais, encore une fois, je suis prêt à en payer le juste prix si les consciences évoluent dans le sens d’un mieux-être pour toutes et tous !

    Merci d'avoir pris le temps de me lire.

    Belle journée et excellent week-end

     

     

  • Vernier, tremplin des grimpions de la République

    coucou chapardeur.jpg

     

    Vernier, tremplin des grimpions de la République

     

    Deux sur trois! Oui, deux des trois conseillers administratifs de Vernier font acte de candidature pour la prochaine élection du Conseil d’Etat en 2018.

    Ainsi, Yvan Rochat, pour les Verts, et Thierry Apotheloz, pour le PS, ne rêvent que d’une chose: Quitter Vernier au plus vite pour assouvir leur arrivisme sans limites, leur inextinguible soif de pouvoir.

    Celle-là même qui a conduit leurs partis à faire une alliance contre nature (pour barrer la route au MCG et se maintenir ainsi au pouvoir) qui est la démonstration de leur total manque de vergogne.

    Pour de tels individus, que les Verniolans et Verniolanes se débrouillent si leurs victoires improbables provoquent des élections communales anticipées aux frais des citoyens soient organisée, peu importe, leur seule préoccupation est leurs intérêts personnels.

    Quelle mesquinerie ont sait plus trop si on doit en rire ou en pleurer !

    Pour eux, comme pour leurs suppôts, peu importe l'intérêt public celui-là même qu'ils ont mis en avant pour mener leur campagne inique.

    Où est le respect des électeurs ?

    Aux orties ! L’ego de certains, n’a d’égal que l’inconscience de leurs propres limites.

    La seule chose qui compte, pour les grimpions de la République, c’est leurs insignifiantes personnes et les fantasmatiques carrières qu'ils parviennent à construire à force de leurres.

    Le respect des électeurs est décidément un concept qui ne fait pas partie de leur lexique politique et en ce temps de Carnaval, il est bien temps de faire tomber les masques.

     

    Au temps du carnaval, les masques sont tombés.

     

    TOUTES LES VERITES SONT BONNES A DIRE !

  • LES CENSEURS DE VERNIER - le trio au bilan ZERO !

    Comme tous bon totalitaire, le Conseil Administratif de la ville de Vernier censure ce qui lui déplait, voulant ainsi préserver un portait lisse, à l'image de la politique qu'il mène à Vernier depuis 2011.

    Ils ne sont pas à leur premier coup, les bougres, ils ont pris habitudes fort de leur majorité absolue de jouer la remake de la pensée unique, mais là on est pas en Corée du Nord mais belle est bien en Suisse dans une ville pas commune

    Le mensuel ACTUVERNIER qui au demeurant n'est pas l'apanage des 3 censeurs, mais belle est bien le magasine de tous les verniolans donne une page au groupe politique siègent au sein de l'hémicycle politique.

    Dès lors, il n'y a aucun raison que ces derniers puissent faire leur propagande nauséabonde dans la page des autres.

    c'est pourtant ce qui se fait depuis que ce trio est en charge du dit journal

    Le MCG combattra toujours les inégalités et les continuera a les dénoncer.

     

    Les élus MCG avec vous, pour vous !

     

    Notre texte ActuVernier mars 2017 - censuré !

    Caillassage en règle et incivilités ! Y a-t-il encore un Conseil administratif dans notre commune ?

    Le laisser-aller de nos autorités est désormais connu de toutes et tous. Il y a quelques jours Le Matin nous apprenait que plusieurs mineurs ont été arrêtés pour avoir tout bonnement caillassé des voitures de police et de pompiers.

    Si ce genre d’information nous parvient souvent de nos voisins et amis français, cette fois c’est au Lignon que cela se déroule.

    Correspondants de nuit, travailleurs sociaux hors murs, ne servant visiblement pas à grand-chose. Là où une patrouille de notre police communale, ou de la gendarmerie semblerait être plus que nécessaire, on envoie les correspondants de nuit. Témoignage de l’impuissance d’une entité communale qui n’a aucune prérogative particulière. Sinon celle de pouvoir composer le 117 comme tout un chacun. Inutile et coûteuse entité qui démontre, jour après jour, sa totale inefficacité.

    Et puis, statistiquement, toutes les « affaires » traitées par ces organes permettent de faire baisser artificiellement les statistiques de petite et moyenne délinquance. De sorte, notre Conseil administratif en charge de la sécurité peut nous vendre une « commune presque parfaite ».

    Sauf que cette fois, il devient évident que notre Conseil administratif vit dans une toute réalité que celle de nos habitants.

    D’où notre question : -« y a-t-il encore un Conseil administratif dans notre commune ? »

    On est en droit de se le demander.

     

    coucou chapardeur.jpg

    A César ce qui revient à César !

    Le MCG agit pour vous ! En 2010 déjà, le groupe MCG avait sollicité notre Maire Thierry Cerutti alors responsable du service des sports afin qu’il demande à ses services d’étudier et de proposer des emplacements pour implanter 6 espaces d’Urban training ( installations sportives fixes extérieures). Ces lieux étaient donc inscrits et ces installations prévues dans le budget 2011. Oui, vous avez bien lu : depuis 2011. Il aura donc fallu attendre 2017 pour inaugurer ces dernières. Force est de constater qu’il aura fallu six longues années pour que l’actuel Conseil administratif passe à l’action. Pensant que nous oublierions peut-être la paternité de ce projet que ce dernier s’est, une fois de plus, accaparé. En résumé, que ferait l’actuel Conseil administratif sans nos idées et nos projets ? Poser la question c’est y répondre !

    Le MCG Vernier est toujours près de vous et de vos attentes, n’hésitez pas à nous contacter, nous rejoindre, pour nous exposer vos problématiques, vos attentes, afin que nous puissions agir à vos côtés pour sans cesse améliorer les prestations pour notre population !

    Le MCG Vernier est à vos côtés !

    Vive Vernier !

  • Ceci n'est pas un au revoir !

    A vous toutes et tous dans vos grades et qualités qui m'avaient élu et fait confiance, je vous adresse ma démission du conseil municipale de la ville de Vernier.

    En effet, après mûre réflexion, il m’apparaît que le moment est venu de passer la main et de vous laisser la barre du voilier MCG – section Vernier. Forte de 12 élus et d'une force électorale de près de 35% cette section est en pleine santé. Le temps est venu de couper le cordon ombilical « paternel » qui me relie à cette section créée de toutes pièces et de vous laisser la confier pour une navigation sûre au gré des vents et des courants d’une politique verniolane toujours plus hasardeuse.

    Il vous appartient désormais d’affronter les ouragans d'hypocrisie de la part de nos ennemis, les tempêtes de mauvaise foi de ces mêmes pseudo-démocrates et prendre des coups de couteaux dans le dos, par ces mêmes ennemis.

    Il ne faut pas oublier non plus d’avoir à avaler des couleuvres peu ragoutantes de la part de nos "soi-disant amis".

    La clé de voûte de la conduite du MCG-Vernier est savoir rester droit dans ses bottes comme nous l'avons toujours été, sans se compromettre avec les « péripatéticiennes » de la politique verniolane et sans accord bout de bois avec ces bonimenteurs.

    La force du MCG est sa droiture, son ouverture aux autres, son ancrage de proximité avec notre population. Il en découle que notre discours se doit d’être clair sans sous-entendu. Nos paroles doivent sonner vrai, à l’écart des magouilles et autres combinaziones partisanes dont certains de nos ennemis politiques sont si friands, en particulier dans les rangs du PS, des Verts et du PLR.

    Tout cela vous les savez, mais au moment de quitter la représentation municipale, il me tient à cœur de le redire.

    Enfin, n'oubliez pas les combats menés par le MCG Vernier et surtout gardez en mémoire nos victoires, reprises par nos ennemis comme étant de leur fait, tels que :

     

    • avoir proposé le projet de nettoyage des préaux d'école le week-end par les jeunes de notre ville, projet déposé par nous en septembre 2015, projet qui a remporté le prix de l'environnement 2016 ;
    • Lancé la réflexion d'une maison de la culture à la Concorde puis sa réalisation, dossier partie d'une feuille blanche et initiée par votre serviteur, sans qui il n'y aurait à ce jour jamais eu de projet de la maison de la culture à la Concorde qui va révolutionner notre ville;
    • Innover et développer les prestations et activités culturelles avec nos résidants (danse, musique, chant, sculpture, poterie, peinture etc….) ;
    • Développer des activités sportives et permettre aux sports inconnus du grand public d'avoir une place dans notre ville (volley-ball, cricket, nage synchronisée, etc..) ;
    • Initier l'échange de terrains entre la fondation HBM Emile Dupont et la ville de Vernier pour faire en sorte qu'on accueille des logements à l'usine ACTARIS en lieu et place d'une salle de spectacle ;
    • Réaliser la maison de quartier des Libellules et son centre sportif–culturel ;
    • Lancer l'étude et la réflexion d'un complexe sportif dans la zone Crottes-aux-Loup et d'un Centre sportif ou Maison des sports à Montfleury
    • réaliser le stade supplémentaire au FC Vernier ; la salle de badmington ;
    • revisiter les vestiaires du stade du FC AIRE LE LIGNON et de son stade
    • Ajouter un stade synthétique au FC Vernier ; étudier de nouveaux vestiaires
    • Apporter et soutenir la culture alternative, spectacle de rue, festival baroque et autre
    • que nous avons, nous autres, élus MCG, développés et dépoussiérés avec des moyens 4 fois inférieurs au budget actuel ;
    • développer la promotion économique et les relations établies en son temps et qui depuis 2011 est retournée au stade de toile d'araignée, normal me direz-vous lorsqu'un dinosaure, comme il aime se définir, gère le dossier, il ne peut que retourner à une simple relique…
    • améliorer le développement de la politique locale afin de favoriser nos résidants sur le marché du travail ;
    • impulser et initier la création d'un service communale pour développer une politique digne et erspectueuse pour nos aînés ;
    • développer la politique de la petite-enfance en dynamisant et revalorisant les mamans de jour rebaptisées depuis familles d'accueil ;
    • défendre et solliciter l'augmentation des effectifs et des moyens de notre police municipale, de nos pompiers, samaritains et sauveteurs auxiliaires.

    La liste est bien loin d'être exhaustive et vous pouvez VOUS, élus du MCG, être fiers d'avoir contribué activement à toutes ces améliorations et autres prestations mises à disposition des verniolans. Elles font partie de notre « trésor », de notre bilan politique !

    Certains esprits chagrins, à la mémoire bien sélective et très retord, auront des propos amers, emplis de haine et de déni à votre égard. Laissons-les éructer ! La vérité est avec nous et nos projets sont là pour le prouver, les écrits et échanges de courriels aussi.

    C'est dommage pour notre population qui mérite bien mieux qu'un trio de pieds Nickelé au bilan zéro à la commande de la 2ème ville de notre république et de les voir la gouverner à contre-sens des courants, vents et marrées d' une ville pas commune aussi belle que la nôtre.

    Pour imager ma pensée, je voudrais énumérer quelques faits qui ont permis à certains partis minoritaires de mener une vengeance sournoise contre ma personne et contre les intérêts de mon parti politique, le MCG, ce que vous avez constaté comme moi, mes amis.

    Comment ne pas qualifier de plaisanterie cette alliance prétendument républicaine regroupant un PLR rachitique qui taquine les 9% accompagné d’un VERT léger-léger qui pèse 10% et un PS qui atteint péniblement les 28% ? Cet ensemble fait de bric et broc permet à l'un des compères d’être enfin élu à un exécutif, à l'autre de conserver son poste selon le principe du développement durable ou du recyclage ; quant au dernier, le pire des trois, il peut ainsi mener à la baguette ses deux acolytes qui, sans lui, ne sauraient rien et de sorte faire ce qui lui plaît. Un ensemble pittoresque, saugrenu et pathétique, tellement représentatif de la politique menée par cette majorité d'arrogants hypocrites !

    Nous avons pu constater que de nombreux projets, motions, interpellations, proposés par nous autres élus MCG, étaient systématiquement refusés par ces mêmes bonimenteurs par pur dogmatisme, puis ensuite repris, redéposés et proposés au Conseil municipal, par ces mêmes "coucou chapardeur" faisant partie de la secte de l’ « alliance contre nature » tout en s’arrogeant de manière trompeuse la paternité de nos projets.

    Loin de m’en réjouir, nous aurions pu tout comme eux les refuser, ce que nous n’avons pas fait. Cela démontre que nous avons réussi à nous faire entendre et à défendre l’intérêt général des habitants de notre commune, en défendant fièrement ceux, très nombreux, qui nous ont élus et suivent la politique verniolane.

    Gardons en mémoire, chers amis, que pour nous, élus MCG, une bonne idée, un bon projet, peu importe le parti ou la personne qui l'a proposé, ne peut être constamment combattu ou ignoré par bêtise ou dogmatisme.

    Vous aurez, amis du MCG, encore à répondre à de nombreuses questions, à résoudre d'innombrables problèmes, à proposer des solutions à nos citoyens afin d'améliorer leur quotidien, comme la dette de notre ville, l'insécurité, le logement, le travail de nos concitoyens, mais aussi densifier les espaces communs, les activités sportives, les offres culturelles, et les places de crèches, sans oublier bien d'autres problèmes qui méritent votre entière attention.

    Nous avons eu à affronter de nombreuses batailles politiques mais aussi juridiques, sans oublier les « Lex Cerutti » qui compliquent l'existence et le bon fonctionnement de votre Conseil dont personne ne sort gagnant, bien au contraire.

    Aujourd'hui, mon combat politique se concentrera sur la députation et ira dans d'autres directions, ceci toujours au sein de notre parti politique le MCG et pour notre population qui le vaut bien.

    Malgré nos différences nous avons toujours œuvré pour le bien de notre communauté, c’est le propre de notre Mouvement qui est le seul à réellement être proche des gens du peuple. Cela nous vaut le qualificatif de « populistes » qui est en fait une honneur puisque le MCG est proche des petites gens que nos adversaires politique si souvent ignorent, sauf en période électorale, comme de bien entendu. Notre bilan se trouve encore plus haut, nous continuerons ensemble à nous engager en faveur des Citoyens de Genève et de notre ville, exemplaire en terme de mixités.

    Que nos ennemis ne se réjouissent pas trop de mon départ, c'est pour mieux revenir demain aux prochaines élections de 2018 tout d'abord puis de 2020. Je serai, nous serons mieux armés et libérés de certaines contraintes qui sont préjudiciables à des idées et avec projets bénéfiques.

    Présidente, chère Ana, Madame la cheffe de groupe, chère Béatrice, Messieurs les conseillers municipaux, chers amis, ces quelques lignes pour vous dire MERCI,

    merci d'avoir répondu présent à mes demandes

    merci d'être présents ici pour notre population

    merci pour votre engagement au sein de notre MOUVEMENT et ceci pour la population

    merci d'être mes amis.

    Malgré ce départ, il n’est pas question « d’adieux », tout au contraire et c’est avec joie que je vous dis à toute à l'heure pour le partage d’une bonne bouteille et d'un délicieux repas entre gens de biens.

  • DANS L'INTERET GENERAL, TAÏWAN SOUHAITE PARTICIPER AUX TRAVAUX D'INTERPOL

    Taïwan éprouve un besoin croissant de participer à la lutte mondiale contre la criminalité transnationale.

    Selon l’enquête Expat Insider 2016 du site InterNations sur la vie d’expatrié à travers le monde, Taïwan s’est imposé comme le meilleur pays au monde pour vivre à l’étranger. Plus de 14 000 expatriés ont répondu à ce sondage, dont 34% vivant sur l'île se sont dit satisfaits de leur environnement de travail, soit le double que la moyenne mondiale. Plaque tournante du transport et du commerce dans la région Asie-Pacifique avec une population de 23 millions d’habitants, le pays s’est hissé au 2e rang des 10 pays les plus sûrs du monde en 2014. Toutefois, pour maintenir un niveau de sécurité aussi élevé à un moment où la cybercriminalité et le terrorisme continuent de se propager, il est impératif pour Taïwan de participer à l'Organisation internationale de police criminelle (Interpol) et de collaborer avec d'autres autorités policières du monde.

     

    L’absence de Taïwan à Interpol va à l’encontre de la lutte contre l'insécurité.

    Devenu membre en 1961 sous le nom de la République de Chine (Taïwan), le pays a été exclu d'Interpol en 1984 pour des raisons politiques. 30 ans après, seuls Taïwan et la Corée du Nord sont actuellement exclus de l'Organisation. Or, Taïwan n'est pas la Corée du Nord et l'exemption de visa accordée à Taïwan par une centaine de pays à travers le monde fait que le passeport taïwanais pourrait attirer la convoitise de malfaiteurs internationaux. L'absence du pays à Interpol l'empêche d'avoir accès en temps réel aux renseignements récents comme aux informations importantes et de participer aux séminaires ou formations associés, ce qui constitue une lacune considérable au niveau de la sécurité dans la lutte internationale contre le terrorisme.

     

    Taïwan a besoin de l'aide d'Interpol, tout comme Interpol a besoin de Taïwan pour pouvoir disposer d'un réseau de sécurité sans lacunes

    Prête à contribuer aux efforts des policiers à travers le monde pour la lutte contre la criminalité, la police taïwanaise a depuis 2009, résolu en coopération avec ses homologues étrangers, 235 cas de crimes internationaux liés à la fraude organisée et au trafic de drogue ou d'êtres humains, dont des enfants, et interpellé plus de 12 000 suspects.

    Les policiers taïwanais ne ménagent aucun effort pour faire face à ce phénomène, mais en raison de leur absence à Interpol, les demandes d'assistance de leur part n’ont eu que peu de retour. comme en témoigne le fait que seules 27 des 90 requêtes formulées au cours des neuf premiers mois de 2016 ont reçu une réponse. Avec la mondialisation, un réseau de sécurité international sans Taïwan conduira inévitablement pour toutes les parties concernées à une hausse des coûts dans le travail des policiers. Ainsi, par exemple, ce n’est qu’après le démantèlement par la police taïwanaise d'un braquage de DAB (distributeur de billets) d’une valeur s’élevant à 2,2 millions de dollars américains perpétré dans le pays par 22 ressortissants étrangers en juillet 2016 et l'invitation du Bureau taïwanais des enquêtes criminelles (CIB) à participer à un groupe de travail convoqué par l'Office européen de police (Europol) qu’Interpol s’est rendu compte de l’importance de cette affaire pour les pays européens. Hélas, les Services de police taïwanais n'avait pu ni partager rapidement les informations qu'ils avaiwnt découvertes sur d'autres suspects en amont du crime, ni avoir accès aux renseignements dont il avait besoin. La criminalité d’aujourd’hui n'étant plus soumise aux contraintes géographiques, une mise à l'écart durable de Taïwan d'Interpol constituerait à la fois une lacune considérable pour la prévention de la criminalité transnationale et une source de préoccupation pour d'autres pays du monde.

    En tant que membre de la communauté policière mondiale, la police taïwanaise a le devoir, la responsabilité, la volonté et la capacité de participer à Interpol et de travailler conjointement avec les forces de police du monde entier.

  • Le MCG a toujours une idée d'avance !

     

     

    Un projet du MCG Vernier récompensé par le prix du développement durable

     

    coucou chapardeur.jpg

    Voilà que notre commune a reçu le Prix du développement durable en date du 18 juin 2016. Nous nous en félicitons… Bien évidemment.

    Mais il y a un « mais » de taille et pour cause : le Conseil administratif socialiste actuel se félicite de ce qu’il prétend être son initiative. Plagier, se l’accaparer et en revendiquer la paternité, n’est pas fair play. Nous le dénonçons !

    De fait, lorsque l’idée de votre adversaire, nous le MCG, fait mouche, qui plus est gagne un prix, l’actuel Conseil administratif en revendique la paternité, s’accaparant de fait une idée déposée par le MCG en date du 9 septembre 2014 M 536, intitulée :

    « Nettoyage des espaces publics et petits jobs ».

    Cette motion a été balayée par le socialiste Apothéloz et son groupe politique jugée : inutile et populiste sans doute..... ou tout bonnement il a flairé le très bon projet déposé par le groupe MCG.

    Visiblement, une fois relayée au rang de simple bout de papier que l’on oublierait avec le temps, certains n’ont pas hésité à la sortir de la corbeille communale pour la plagier, se l’accaparer et en revendiquer la paternité. Petit tour de passe-passe consistant simplement à la renommer UPV !

    Une manière de faire qui, dans l’économie privée, vaudrait à son auteur un procès pour plagiat. Mais nous sommes en politique et, il est bien connu, en politique tout est permis.

    Toutefois, il siérait à un exécutif communal, d’avoir la moindre honnêteté intellectuelle, sinon de morale, en osant avouer, une fois ne serait pas coutume, que cette idée vient bien du groupe MCG et non du magistrat en place, n'est ce pas M. Apotheloz .....

    L’essentiel étant que notre texte aura inspiré une mesure qui aujourd’hui, outre son utilité, fait la fierté de notre commune !

    Pensez-y aux prochaines élections : pourquoi élire des pâles copies ? Préférez-leur les originaux !

    Le groupe MCG, Indépendants, l’Entente pour Vernier a toujours une longueur d’avance et pour cause, vous habitantes et habitants de notre commune êtes notre moteur !

    Toutes les vérités sont bonnes à dire !!!!

    Vive Vernier et ses habitants !

    motion - nettoyage parcs.pdf

    M 536 – 14.10 déposée le 09.09.2014
    COMMUNE DE VERNIER
    PROJET DE MOTION


    au sens des articles 40 et suivants du règlement du Conseil municipal de Vernier


    Nettoyage des espaces publics et petits jobs


    Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux,


    Le MCG a pu constater que certains lieux publics, comme nos parcs, nos espaces boisés, nos centres de quartier ou nos préaux sont souvent dans un état de salubrité qui laisse à désirer. De surcroît les week-ends.


    En effet, des personnes, il faut bien le reconnaître, de peu d’éducation, laissent traîner à même le sol des tas d’immondices qui peuvent le cas échéant se révéler dangereux (tessons de bouteilles, seringues, etc.) pour les utilisateurs de ces espaces publiques. Et provoquer un sentiment d’insécurité.


    La voirie de notre ville ainsi que d'autres services communaux n’étant pas opérationnels les week-ends, le groupe MCG propose par cette motion de mettre en place une nouvelle dynamique au sein de la population de Vernier et plus particulièrement auprès des jeunes, des associations, des sans-emplois ou toutes autres personnes désirant recevoir un plus financier.


    Il nous semble important de responsabiliser les individus tout comme les associations percevant des deniers et subventions publics.


    Faisons en sorte de terminer le principe d'offrir un complément financier, sans compensation pour la collectivité ou de se focaliser sur une catégorie de gens plutôt qu'une autre.


    Permettons à la population, dans son ensemble, ainsi qu’aux associations désireuses d’avoir un apport financier complémentaire de pouvoir bénéficier de ces petites missions que l’administration ne peut pas assumer, notamment les wee-kends et les jours fériés.


    Exemple, une personne à la retraite qui ne peut joindre les deux bouts, un adulte enfin de droit, une équipe de foot qui souhaite faire un tournoi à l'étranger, une classe afin de financer un séjour pédagogique, etc.


    En ce qui concerne l'implication des jeunes, et plus particulièrement les mineurs, dans ce genre de mission, de surcroît dans leur lieu de vie, ces derniers véhiculeront auprès des autres utilisateurs une bonne image et un respect des lieux.

     

    Pour le groupe M.C.G. :
    Thierry Cerutti Ana Roch

    Vernier, le 09.09.2014